217 connectés

Doom Patrol : Review 1.04 Cult Patrol

Date : 12 / 03 / 2019 à 13h30
Sources :

Unification


À l’issue du précédent épisode, j’avais peur que Doom Patrol commence à s’enliser dans des intrigues manquant d’envergure. Les premières minutes de ce nouvel épisode ont suffi à me rassurer et tout le reste n’a fait que me confirmer que les scénaristes avaient encore de formidables histoires à raconter. Fringe l’une de mes séries préférées reposait sur des introductions d’une efficacité redoutable, qui ont participé à en faire l’un des rendez-vous incontournables des amateurs de fantastique. Pour rappel lors des introductions de chaque épisode, une situation somme toute banale basculait dans l’horreur à cause d’un phénomène paranormal.

Ce nouvel épisode de Doom Patrol reprend le même principe en nous faisant assister aux anniversaires successifs d’un garçon en compagnie de ses parents qui lui ont promis un destin extraordinaire. Lorsque sa destinée lui ai révélée le jour de sa majorité il découvre que cela pourrait bien provoquer la fin du monde ! C’est là qu’intervient notre Doom Patrol adorée qui va être sollicité par Willoughby Kipling, un ami de leur chef disparu, pour empêcher que l’Apocalypse ait lieu.

Porté par un background efficace et une gouaille désopilante, Kipling mériterait une série centrée sur ses aventures tant il irradie cet épisode de sa présence. Il faut le voir utiliser des objets et des sortilèges magiques aux noms improbables, mais d’une redoutable efficacité ! Ses interactions avec la Doom Patrol sont particulièrement savoureuses et participent grandement à la réussite de cet épisode.

Pas de Mr Nobody, ni d’origin story dans cet épisode et ça fait du bien, je trouve ! Confrontés à des forces particulièrement occultes, nos héros vont devoir surmonter leur manque de confiance chronique et leurs inimitiés afin de former une équipe capable de sauver le monde. Je ne m’attendais pas à voir des ennemis du genre de ceux qu’on a dans les aventures de HellBoy ou Constantine dans Doom Patrol et pourtant cela fonctionne parfaitement.

J’aime beaucoup la façon dont est développée la relation entre Jane et Cliff. Il y a quelque chose de particulièrement fort entre deux, bien qu’ils ne veulent ni admettre ni comprendre et les mésaventures auxquelles ils vont être confrontés ne vont pas faciliter les choses, et ce, pour notre plus grand bonheur ! De plus, quelques révélations sur nos super-zéros ponctuent habilement l’intrigue enrichissant la mythologie de la série.

Enfin, j’ai trouvé la réalisation de cet épisode particulièrement réussie avec des décors somptueux et des ennemis au design soigné. Mine de rien, Doom Patrol continue d’étendre avec brio sa palette d’ambiances mises en place depuis ses débuts sans que l’on puisse trouver cela inadéquat, confirmant sa grande réussite artistique.

Ponctué de savoureux rebondissements et bénéficiant d’une intrigue au rythme trépidant se concluant sur un cliffhanger de haute volée, cet épisode de Doom Patrol contribue à me rendre de plus en plus accro ! Vivement le prochain épisode !

EPISODE

- Episode : 1.04
- Titre  : Cult Patrol
- Date de première diffusion : 08/03/2019 (DC Universe)
- Réalisateur : Stefan Pleszczynski
- Scénaristes : Marcus Dalzine & Chris Dingess

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Star Trek Discovery : Review 2.10 The Red Angel
The Orville : Review 2.11 Lasting Impressions
Deadly Class : Review 1.10 : Sink With California
American Gods : Review 2.02 The Beguiling Man
Love Death + Robots Saison 1 : Review de la série Netflix
Star Trek Discovery : Review 2.10 The Red Angel
Shazam ! : Zachary Levi le véritable héros
Spider-Man Far From Home : 3 nouvelles affiches teaser
Star Wars -The Mandalorian : Taika Waititi fera la voix (...)
Apple TV+ : Le nouveau service de streaming d’Apple se (...)
Dumbo : La rencontre avec Tim Burton et Eva Green
Masters Of The Universe : Noah Centineo pour jouer Musclor
Mary Shelley [DVD / VOD] : La critique
Netflix : Plus de contenu original que d’acquisition en (...)
Us : Le film détrône Captain Marvel au box-office américain