The Walking Dead - Daryl Dixon : Critique 1.03 Paris sera toujours Paris

Date : 25 / 09 / 2023 à 14h00
Sources :

Unification


THE WALKING DEAD - DARYL DIXON

- Date de diffusion : 24/09/2023
- Diffusion : AMC
- Épisode : 1.03 Paris sera toujours Paris
- Réalisateur : Tim Southam
- Scénariste : David Zabel
- Interprètes : Louis Puech Scigliuzzi, Norman Reedus, Clémence Poésy, Anne Charrier, Laïka Blanc-Francard, Romain Levi, Adam Nagaitis, Dominique Pinon

LA CRITIQUE (SANS SPOILER MAJEUR)

Après un pré-générique à Angers, et un Boléro de Ravel avec une mise en scène très originale (après tout, la France est le pays de la culture, qu’il faut préserver, partout et en tout temps, surtout dans les moments les plus noirs), la petite procession en calèche arpente enfin les rues de Paris, passe les ponts de la Seine, aperçoit Notre-dame, et se rappelle du quartier du Marais.

Isabelle, welcome home...

Pourtant, Paris pleure.
Un drôle de bruit se fait entendre par moment, dans l’air, comme une rengaine lancinante et mystérieuse.

On vient ici pour rencontrer une nouvelle communauté, qui devrait aider à continuer le voyage de Daryl.

Parlons juste de leur terrasse avec vue sur la Tour Eiffel, et du personnage incarné par l’inusable acteur fétiche de Jean-Pierre Jeunet, Dominique Pinon, et son pigeon Zizou.

Dans cet épisode, on retrouve le côté fable, très appuyé dans le second épisode, et son contraste avec l’image comics de la série originelle. On parle de Jean de La Fontaine, de Jules Verne, d’une atmosphère de magie...

Le personnage de Laurent prend aussi sa place dans le casting, ne se contentant pas d’être un gamin que l’on protège. On rappelle à plusieurs reprises sa supposée importance dans l’espoir qu’entretient une partie des Français, en tout cas, chez ceux qui ont été au courant de sa particularité par le Père Jean.

Daryl semble détaché de cette histoire, même quand Laurent lui assure :
Vous ne mourrez pas à Paris, Monsieur Dixon.
Il ne pense qu’à une chose, trouver des gens qui pourront l’aider à rentrer, en bateau.

Visiblement, on compte bien l’en empêcher, car la terrible Madame Genet, fourbi ses armes et dirige des expériences dont on ne connaît pas le but.

L’écriture de cet épisode est plus précise, plus profonde, et on prend plus son temps, laissant de côté le Road-Trip, pour se concentrer sur les particularités de Paris et de la France. Les décors sont toujours splendides (Daryl assure que la vue est bien plus belle que depuis la fenêtre de sa vieille maison), certes, mais, on parle aussi de la résilience, et du pays, centre du monde occidental pendant si longtemps, qui a survécu à bien des apocalypses.

Les Américains sont des nouveaux-nés.

Encore une fois, l’art (les peintures, mais surtout la musique) est très présent sur la scène du Demimonde. Non, je ne vous en dirai pas plus, mais Paris sera toujours Paris, surtout la nuit !

Décidément, cette série est si différente des autres, et quand les clichés s’estompent, on peut, comme ici, profiter d’un excellent scénario, dans lequel les pièces se placent sur l’échiquier, petit à petit.

Pourtant, tout s’accélère vers la fin de ce troisième épisode qui se termine sur le premier véritable cliffhanger de ce spin-off.

Pour nous, comme il nous faut toujours finir en chanson :
C’est le temps de l’amour,
Le temps des copains,
Et de l’aventure.
Quand le temps va et vient,
On ne pense à rien,
Malgré ses blessures...

BANDE ANNONCE




Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


The Walking Dead - The Ones Who Live : Critique 1.02 (...)
The Walking Dead - The Ones Who Live : Critique 1.01 (...)
The Walking Dead - Daryl Dixon : Critique 1.06 Retour à la maison (...)
The Walking Dead - Daryl Dixon : Critique 1.05 Deux Amours
The Walking Dead - Daryl Dixon : Critique 1.04 La Dame de (...)
Teen Titans - Raven + Beast Boy : La critique de l’intégrale
Cinéma - Bandes annonces : 20 juillet 2024
House of the Dragon : Critique 2.05 Régent
Deadpool & Wolverine : La bande annonce finale et (...)
La Voix du Lac : La critique des deux premiers épisodes
Ranma 1/2 : La bande annonce de la nouvelle série non censurée de (...)
Il était une fois les séries : Ranma 1/2
Alien : La série trouve enfin son titre... intrigant
Dune - Prophecy : La nouvelle bande annonce
Star Trek - Strange New Worlds : Un personnage de TOS à la (...)