Japan Expo 2023 : La dessinatrice Xiaodao

Date : 16 / 07 / 2023 à 10h00
Sources :

Unification


Japan Expo, c’est l’occasion de rencontrer de nombreux artistes qui ont fait le déplacement de l’étranger pour ce rendez-vous incontournable des amateurs de culture japonaise en particulier et asiatique en général.

Dans la partie village mangas qui regroupe des maisons d’édition plus petites que celles existant depuis de nombreuses années et ayant pignon sur rue, l’éditeur Komogi.

Celui-ci a fait venir de Taiwan la jeune dessinatrice Xiaodao pour quelle dédicace son manga The Lion in Manga Library dont les deux premiers tomes sont sortis.

Comme vous pouvez le voir dans la petite vidéo ci-dessous, l’artiste fait sur place de magnifiques dédicaces. On en obtient une différente pour chacun des deux premiers livres si on les prend ensemble. La série va en compter quatre qui seront intégralement publiés en France.

Les amateurs de go seront ravis de découvrir une nouvelle série mettant ce jeu à l’honneur. Un choix qui n’est pas anodin, car l’artiste elle-même, quand elle a été contactée pour créer une nouvelle série courte, s’est inspirée de sa propre connaissance du milieu du jeu.

Elle est en effet amatrice de septième niveau est adore le go. Comme elle n’avait pas beaucoup de temps pour sortir son livre, son choix s’est porté sur un thème qu’elle connaît bien et qu’elle maîtrise parfaitement.

D’ailleurs, au fil des pages, on peut découvrir de nombreuses parties extrêmement réalistes et endiablées qui ne sont pas sans rappeler celles que l’on pouvait découvrir au sein du formidable Hikaru no Go.

Toutefois, la série est parfois plus sombre que ce qu’elle montre et aborde avec une grande délicatesse la maltraitance et la dépression. Car cette immersion au niveau d’un milieu très concurrentiel laisse aussi des traces chez ceux qui l’ont pratiqué.

Les dessins sont très agréables à découvrir. Certaines pages sont vraiment de toute beauté et l’artiste maîtrise à la perfection un trait qui est parfois envoûtant.

Il est aussi extrêmement appréciable que plusieurs pages en fin du premier volume soient consacrées à des interviews de grands joueurs professionnels, ce qui permet d’en savoir beaucoup plus sur ce jeu d’une très grande complexité quand on le joue à un niveau professionnel. En fin de deuxième tome, un dossier très intéressant parle de ces librairies d’occasion qui ont progressivement disparues à Taïwan, suite aux nouveaux moyens de consommation des œuvres par la population. Car le protagoniste principal travaille dans la liquidation de telles boutiques.

Le dépaysement est grand. Néanmoins, les comportements humains sont universels et les sentiments déployés au cœur de l’œuvre vont droit au cœur et parlent à tous.

Sans compter que les amateurs pourront s’amuser à identifier les références à des œuvres japonaises célèbres à laquelle fait allusion l’autrice de temps en temps.

De plus, sous les couvertures mobiles, on peut découvrir la couverture originale des mangas qui sont de toute beauté. Et certaines pages sont en couleur.

N’hésitez donc pas à vous procurer cette œuvre atypique en seulement quatre volumes qui permet non seulement de retrouver avec une grande joie le go, mais traite aussi de thématiques plus dures avec beaucoup d’élégance et parfois très frontalement et sans concession. Il ‘est donc pas surprenant que le livre ait soit le grand gagnant du prix Golden Comic Award 2021.

Un grand merci à Xiaodao, et à sa traductrice, pour avoir répondu à mes questions à la volée pendant qu’elle faisait ses dédicaces.

Résumé : Une jeune femme qui fait carrière en aidant les librairies de mangas à vendre leurs marchandises traîne un lourd passé. Ce passé la hante jusqu’au jour où elle croise la route d’un inconnu venu lui louer une chambre. C’est autour d’un plateau de go que ces deux anciens prodiges se lieront d’une amitié inhabituelle qui leur permettra de réparer les traumatismes que la pratique intense de ce jeu leur a occasionnés. « Au go, j’ai l’impression de tâtonner dans le silence des ténèbres. » S’inspirant de la carrière professionnelle de véritables joueurs de go, la mangaka Xiaodao dépeint les problématiques actuelles touchant le monde du go et révèle, pierre après pierre, une infinité de combinaisons en noir et blanc.



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Japan Expo 2024 : Le dimanche 14 juillet
Japan Expo 2024 : Le samedi 13 juillet
Japan Expo 2024 : La finale de l’ECG, Extreme Cosplay (...)
Japan Expo 2024 : Le vendredi 12 juillet
Japan Expo Sud 2024 : Le bilan
Brèves : Les informations du 23 juillet
Advanced Choose Cthulhu : La critique de Survivre à R’lyeh
Cinéma - Bandes annonces : 23 juillet 2024
Rebel Moon - Director’s cut : La bande annonce (...)
Those About To Die : Critique des premiers épisodes
Dracula - A Love Tale : Luc Besson vous fait visiter le plateau (...)
Doctor Who : La Régénération Disney+ risque de ne pas (...)
Creature Commandos : La série animée sera le lancement du DCU de (...)
Arcane : Un premier extrait de la dernière saison
Mon parfait inconnu : La critique