Il était une fois les séries : Il était une fois... l’Espace

Date : 24 / 04 / 2024 à 08h00
Sources :

Unification


IL ETAIT UNE FOIS… L’ESPACE

- Type : SF
- 1ère Diffusion France : FR3 (1982)
- Épisodes : 26 x 24 minutes
- Créée par : Albert Barillé
- Production : Procidis, Eiken
- Musique : Michel Legrand
- Mecha Design : Manchu
- Direction artistique : René Borg

Au 22ème siècle, l’humanité fait partie de la Confédération Oméga, constituée de plusieurs peuples de l’univers plus ou moins proche (Andromède, Cassiopée…). Son but premier est l’exploration, et la défense galactique.

Les lieutenants Pierrot (fils de la présidente Pierrette, et du colonel Pierre) et Psi (de son vrai nom Mercedes, télépathe) viennent de sortir de l’académie (avec Petit-Gros, fils du commandant Legros). On suivra leurs aventures, aidés par le robot petit mais surpuissant Métro.

Ils sont opposés aux militaristes Cassiopée (commandée par le Général le Teigneux et son sbire Le Nabot) qui tente de déstabiliser la Confédération en s’alliant à de mystérieux alliés.

La principale inspiration de cette série est Star Trek, dont elle utilise bon nombre de thèmes :

- La Confédération Oméga, est une Fédération Unie des Planètes.
Elle impose une quarantaine galactique pour les civilisations peu évoluées, comme la Prime Directive.
- La société des différents mondes confédérés est mixte, et égalitaire.
- Métro inspecte l’humanité avec curiosité et amusement.
- L’homme face au danger des machines (dans La révolte des machines, L’étrange retour vers Oméga).
- La découverte de planètes proches de civilisations terriennes (dans Les Cro-magnons, La Planète Mytho, les Incas, Chez les dinosaures).
- Les vacances (dans Terre !).
- La survie (dans Les Naufragés de l’Espace).
- La rencontre d’autres espèces (dans Les sauriens, La planète verte, Les géants, L’Atlantide, Un monde hostile).
- Les enjeux de factions galactiques (dans Cassiopée, La Planète déchiquetée, L’imparable menace, Cité en vol, Le Grand Ordinateur, Combat des titans, L’infini de l’Espace).

La série devient véritablement tendue quand les forces de Yama, contrôlée par le Grand Ordinateur, forcent leur invasion avec une puissance qui paraît indestructible, provoquant une véritable fin dantesque dans les 3 derniers épisodes. Les batailles rangées incroyables, avec un nombre inouï de vaisseaux et de fantassins, ou chaque camp a son thème musical très marqué resteront dans nos mémoires nostalgiques.

Il était une fois… L’Espace fera aussi des clins d’œil aux séries Albator et Goldorak (Métro vaincra par la ruse l’énorme robot Goldenbar, dans un combat digne de David contre Goliath).

Elle sera en seulement 26 épisodes un exemple de la réussite française en SF, au côté d’Ulysse 31.

On se rappellera de ses magnifiques décors et mecha design (comme Le Nautilus ou La Libellule) par Manchu (un illustrateur de SF), du générique et des thèmes de Michel Legrand (Les Parapluies de Cherbourg, Les Demoiselles de Rochefort, L’Affaire Thomas Crown…) et les graphismes sous la direction artistique de René Borg (Les Shadocks, Oum le Dauphin, Watoo Watoo, Clémentine et Ulysse 31).

L’ensemble est une formidable série, inspirante, grandiose, avec un grand suspense.

LES AUTRES IL ÉTAIT UNE FOIS…

Elles sont toutes produites par Procidis, et mettent en scène les mêmes personnages (Maestro, Pierre/Pierrot, Psi, Petit Gros, Maman/Petite Pierrette, le Teigneux, le Nabot), mêlant l’Histoire ou la Science avec de petites fictions illustratives. Le format est toujours identique, avec une seule saison produite. Les meilleures séries sont les 3 premières (avec Il était une fois… l’Espace donc), mais dès que la saga bascule dans les années 90, le niveau de production baisse vraiment. La dernière série de 2023 a juste l’intérêt d’exister.

- Il était une fois l’Homme (1978) : raconte l’historie de l’humanité du Big Bang jusqu’à la fin du 20ème siècle. On se souviendra de l’horloge avec des yeux et des bras qui situe à tout moment l’époque et les commentaires voix-off de Roger Carel.
- Il était une fois… la Vie (1986) : explique le cycle de la vie, le fonctionnement du corps humain et des maladies qui peuvent l’altérer (blessures, maladies). Les scènes illustratives sont vues au niveau humain (des scènes de la vie quotidienne) et au niveau moléculaire, avec le voyage des globules rouges dans le sang.
- Il était une fois… les Amériques (1991) : l’histoire du continent américain, des grandes civilisations (Aztèques, Incas…) aux grands événements historiques, après la découverte du Nouveau Monde.
- Il était une fois… les Découvreurs (1994) : les grands inventeurs (Archimède, Léonard de Vinci, Newton, Darwin, Pasteur, Marie Curie, Einstein…)
- Il était une fois… les Explorateurs (1997) : les grandes découvertes de territoires (Alexandre le Grand, Erik le Rouge, Gengis Khan, Vasco de Gama, Magellan, Béring, James Cook, Lewis & Clark…)
- Il était une fois… notre Terre (2008) : écologie et développement durable. La dernière série avant la mort d’Albert Barillé en 2009.
- Il était une fois… ces drôles d’objets (2023) : un format plus moderne (78 x 7 minutes), pour présenter l’histoires des objets produits par l’humanité (Lunettes, gomme, vélo…). Co-produit par Samka (Les sisters, Jamie a des tentacules…)

GÉNÉRIQUES ET THÈMES MUSICAUX










Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Il était une fois les séries : La saison 9 de 24 Heures (...)
Il était une fois les séries : La saison 8 de 24 Heures (...)
Il était une fois les séries : La saison 7 de 24 Heures (...)
Il était une fois les séries : La saison 6 de 24 Heures (...)
Il était une fois les séries : La saison 5 de 24 Heures (...)
L’Imaginaire : La bande annonce et la date de diffusion sur (...)
Enemy : Un remake par un showrunner de Star Trek
Sunny : La bande annonce de la série Apple TV+
Blue Beetle : Une série animée en préparation chez DC (...)
The Ark : La bande annonce de la saison 2
Un meurtre pour rien : La critique
Moi, Ben : La bande annonce de la série SF d’Apple (...)
Brèves : Les informations du 18 juin
Annecy Festival 2024 : Johan, Pirlouit et la Peyo Compagny
Assassin’s Creed : La critique Origins & Reflections