Gotham Knights : Critique 1.01 Pilot

Date : 16 / 03 / 2023 à 14h00
Sources :

Unification


GOTHAM KNIGHTS

- Date de diffusion : 14/03/2023
- Diffusion : The CW
- Épisode : 1.01 Pilot
- Réalisateur : Danny Cannon
- Scénaristes : Natalie Abrams, Chad Fiveash, James Stoteraux
- Interprètes : Misha Collins, Navia Robinson, Anna Lore, Oscar Morgan, Rahart Adams, Tyler DiChiara, Fallon Smythe, Olivia Rose Keagan

Notez que cet article contient des spoilers nécessaires à l’analyse. Toutefois, les ressorts principaux qui n’étaient pas dans la bande-annonce (notamment la fin) n’y sont pas dévoilés, afin de préserver l’intérêt d’un visionnage, même après la lecture.

LA CRITIQUE

En préambule il faut vous préciser que Gotham Knights n’est pas une série de l’ArrowVerse (tournant autour des séries Arrow, Flash, Supergirl, Superman & Lois, Legends of Tomorrow, Doom Patrol, Stargirl, entre autres).

L’histoire lance Turner Hayes (un personnage original de cette série, interprété par Oscar Morgan), fils adoptif de Bruce Wayne, accusé d’avoir commandité son assassinat, en engageant les enfants de certains ennemis de Batman : La voleuse Duela (Olivia Rose Keegan vue dans les séries High School Musical et Modern Family), l’ingénieure Harper Row (Fallon Smythe) et son frère transsexuel Cullen Row (Tyler DiChiara, lui-même transsexuel), aidés par Stephanie Brown (Anna Lore vue dans les séries They/Them, Alla American, Doom Patrol) et l’alliée de Batman Carrie Kelley (Navia Robinson vue dans les séries Raven). Ils sont poursuivis par le procureur Harvey Dent / Double-Face (Misha Collins vu dans Supernatural), la force de police municipale GCPD et l’inspecteur Ford.

Certains de ces noms diront quelque chose aux fans de comics, mais je préfère laisser le suspense de la découverte des alias pour la suite.

On aperçoit aussi un certain Brody March (Rahart Adams vu dans Pacific Rim : Uprising et Nowhere Boys), rival et élève dans la même école que Turner. Mais aussi Cressida, la remplaçante d’Alfred.

Au niveau de la production, le plan de The CW était parfait, la chaîne pensait bénéficier de la sortie du jeu homonyme en Octobre 2022 et de sa BD préquelle, afin de surfer sur leurs succès.
Mais le jeu avait été assez mal accueilli et la série a bien failli être annulée, comme bon nombre de séries DC actuelles.

Le projet est tout de même arrivé à son terme, et s’est fortement éloigné du jeu vidéo, pour ne retenir que le prétexte. Dehors la plupart des personnages et des costumes, nous voilà donc avec un groupe à la sauce "mode actuelle", avec un panachage de minorités, quitte à être moins charismatiques que les personnages du jeu.

Pourtant, ces jeunes acteurs sont plutôt bons dans ce qu’on leur demande de faire.

Oscar Morgan incarne un Turner Hayes golden boy, parfait jusque dans la coupe de cheveux, mais c’est surtout Olivia Rose Keegan (qui incarne Duela), qui est fantastique, avec son grand sourire qui lui barre le visage et ses yeux smoky dégoulinants. Si vous vous posez la question, oui, il s’agit bien de Duela Dent, qui dans les comics se fait passer pour la fille de nombreux grands méchants, dont Harvey Dent ou le Joker (de nombreuses versions existent bien entendu, mais il est entendu qu’elle est en fait la fille du Jokester et d’Evelyn Dent alias Triple-face). On ne sait pas encore quel sera le background retenu pour ce personnage schizophrène, même si elle dit au fils de Bruce Wayne que Batman a tué son père (sous-entendu, le Joker, mais c’est ambigu).

Sa scène ultime dans l’épisode est la meilleure, quand elle rappelle qu’à l’heure où les autres écoutaient des contes de fées pour s’endormir, elle entendait les chants entêtants des fous de l’asile d’Arkham (elle y a passé de nombreuses années dès son enfance).
Les autres jeunes acteurs ne sont pas mauvais. Notez que, dans cet épisode en tout cas, Tyler DiChiara campe un transsexuel qui n’a d’intérêt que de "cocher la case" adéquate. Il ne sert absolument à rien. Les scénaristes vont-ils le développer un peu ou s’en servir comme "pot de fleurs" ?

Misha Collins (Harvey Dent) est vraiment exécrable par contre, posant presque pour la caméra. Il faut dire que le réalisateur ne l’aide pas beaucoup, en lui imposant même une scène, dans laquelle le pauvre doit se tourner et regarder dans le vide tout en continuant sa phrase "Moi non plus je ne sais pas, mais j’en ai bien une petite idée" (on entend presque le Tadadadaaaaa derrière...)
On lui fait aussi proclamer une réplique ridicule sur l’identité sexuelle, qui dans le fond pourrait se défendre, mais qui n’a absolument pas sa place ici.

Peut-être que c’est anodin pour certains, mais ce premier épisode est bourré de ces petites choses ridicules qui sentent la précipitation et la mise en scène facile. Parfois, les personnages entrent dans le champ avec un bruit de cape (alors qu’ils n’en portent pas) et, surtout, les plans sont rapprochés pour ne pas que l’on remarque l’absence de décors. Quand il y en a, les buildings de Gotham sont montrés dans des CGI avec tellement peu de textures que l’on dirait un dessin animé... Tout ce qui est mieux fait est facile (l’intérieur d’une maison luxueuse en guise de décors pour le Manoir Wayne, une école de type anglais pour faire gothique, ou la nuit pluvieuse comme toile de fond).

Le pire moment est très certainement la façon dont Turner trouve la batcave, sans le vouloir, au moment même où il en parle, avec le truc le plus éculé possible pour découvrir un passage secret, que vous comprendrez immédiatement au début de l’action.

Bref tout ceci sent le manque de moyens.
Même la scène finale, qui présente les grands méchants de l’histoire, ne suffit pas, pour l’instant, à susciter un intérêt.

Il y avait tant de belles choses à faire avec le matériel scénaristique déjà présent, qu’il est dommageable que bien des choix soient mal exploités.

Par exemple, la scène dans laquelle on nous montre rapidement le cadavre de Bruce Wayne avec le masque de Batman, rien d’autre, comme s’ils avaient seulement la moitié des droits ou voulaient nous faire le coup "il se fait passer pour mort afin d’échapper à ses ennemis".

Mon Dieu, s’il s’agissait de cela et que l’on devine si vite, la série serait une horreur totale.

Petit point positif, notez que, contrairement à ce que bien des fans redoutaient en voyant les premières images, il y a bien des costumes dans cet épisode pilote (même s’il y en a peu, un principal et deux entraperçus), sans vraiment savoir s’il y en aura vraiment d’autres dans la suite de cette série, dont la première saison comportera 13 épisodes.

BANDE ANNONCE





 Charte des commentaires 


Gotham Knights : Critique 1.01 Pilot
Doom Patrol : Critique 4.06 Hope Patrol
Doom Patrol : Critique 4.05 Youth Patrol
Doom Patrol : Critique 4.04 Casey Patrol
Doom Patrol : Critique 4.03 Nostalgia Patrol
Foundation : Bilan d’une saison 2 éprouvante et nécessaire (...)
Star Trek - Very Short Treks : Nouvel opus animé de la web-série (...)
Upload : La bande annonce de la saison 3
Club Zero : La critique
Winning Time : Pas de troisième quart-temps pour la série (...)
Le Steadicam : La caméra qui changea la prise de vue à tout (...)
Netflix - Bandes annonces : 24 septembre 2023
La Roue du temps : Critique 2.06 Les yeux sans pitié
Aquaman et le Royaume perdu : Le DCU ? Une maison qu’on (...)
Doom Patrol : Max programme enfin le reste de la saison (...)