222 connectés

Aniara - L’Odyssée Stellaire [DVD / Blu-Ray / VOD] : La critique

Date : 12 / 03 / 2020 à 13h30
Sources :

Unification


Aniara est un très bon film de science-fiction plutôt crédible qui conte une véritable odyssée spatiale et va jusqu’au bout de sa démonstration magistrale.

Le scénario des co-réalisateurs Pella Kågerman et Hugo Lilja est basé sur un célèbre poème suédois de l’écrivain Harry Martinson. Il raconte le voyage d’un immense paquebot spatial très luxueux, l’Aniara, qui fait l’aller-retour entre une terre moribonde et la planète Mars sur laquelle les humains ont commencé à émigrer. Mais suite à un accident, le vaisseau perd son carburant, est détourné de son orbite et n’a plus aucune communication. Le récit va ainsi suivre sur une longue période la vie de ses habitants et la façon dont ils appréhendent ce voyage semblant sans retour.

Le film a eu le Prix du Jury au Festival de Gérardmer 2019 et c’est amplement mérité. La mise en scène de Pella Kågerman et Hugo Lilja est brillante et inspirée est une véritable poésie se niche au cœur de cette critique acerbe de notre société du capitalisme. De véritables choix ont été faits, et à l’exception de deux scènes un peu longues et moins convaincantes, l’ensemble forme un tout extrêmement cohérent et d’une grande puissance.

Il faut saluer le magnifique travail sur les décors de Linnéa Pettersson et de Maja-Stina Åsberg qui donne vraiment l’impression de se trouver au milieu d’un immense vaisseau spatial qui se dégrade progressivement. Le travail sur les accessoires et les costumes est aussi extrêmement bien fait et le spectateur se retrouve complètement immergé au sein de ce huis clos anxiogène. Un effet renforcé par les très bons bruitages du long métrage qui deviennent progressivement de plus en plus éprouvant.

Le vaisseau est un lieu parfois très aseptisé qui existe grâce aux personnages qui l’occupent. Le casting est vraiment bien trouvé et permet de s’attacher aux différents protagonistes, d’autant qu’une magnifique histoire d’amour sert de fil rouge au récit.

Emelie Jonsson est vraiment formidable en responsable d’une étrange activité qui va devenir centrale dans la première partie du récit. Anneli Martini est formidable en astronome n’ayant pas sa langue dans la poche. Jennie Silfverhjelm est ambiguë en personnel de navigation. Et Arvin Kananian campe un commandant de bord impressionnant et pas forcément sympathique.

Les interactions entre les différents protagonistes apportent beaucoup à l’histoire, permettant à cette dernière d’avoir une grande humanité et de montrer tous ses bons et ses mauvais côtés. En effet, cette épopée est une véritable analyse microscopique d’une société fermée dans laquelle tous les sentiments sont progressivement exacerbés.

Aniara est un grand film de science-fiction et un véritable ovni. Très différent de ce que l’on a l’habitude de voir, s’appuyant sur des effets spéciaux pas forcément spectaculaires, mais très prégnants, et des décors magnifiques, cette navigation vers l’infini est parfaitement décrite et réserve des surprises jusqu’à un final d’une grande beauté. Avec une belle mise en scène, une histoire cohérente et des acteurs sympathiques, le long métrage est vraiment à voir et renouvelle avec fraîcheur le genre de la science-fiction.

Épique et émouvant.

SYNOPSIS

Dans un futur proche, la Terre est devenue inhabitable. L’humanité n’a alors qu’un seul objectif : partir vivre sur Mars. C’est la mission d’ANIARA, un immense navire spatial qui doit transporter en 3 semaines la population humaine jusqu’à cette nouvelle planète. Mais au milieu du trajet, une collision avec une comète force le vaisseau à dévier complètement de sa trajectoire. Les conséquences sont claires : si l’équipage ne trouve pas de solution, le vaisseau sera condamné à errer dans l’espace, et ce qui devait n’être qu’un court trajet se transformerait en un voyage d’une vie entière...

BONUS

On peut découvrir dans les bonus de courtes interviews des personnels techniques qui ont œuvré sur le film, soit la responsable du décor, celui du son et celui des effets spéciaux. Si on peut regretter que ces entretiens soient vraiment trop courts, il est extrêmement agréable d’écouter pour une fois la parole à ceux qui œuvrent dans l’ombre.

Le principal supplément est un moyen métrage d’Hugo Lilja, sur un scénario de Pella Kågerman qui est une vision extrêmement intéressante d’une post-apocalypse zombie.

C’est toujours un véritable plaisir pour l’amatrice que je suis de découvrir des courts et des moyens métrages dans les bonus. Un format malheureusement peu visible. Le film présenté est d’une belle qualité et laisse de la place pour être développé ultérieurement en long métrage.

S’il n’est pas sans rappeler le très bon Fido (malheureusement moins célèbre que Shawn of the Dead ou Bienvenue à Zombieland, tout comme le méconnu est très drôle Goal of the Dead), le récit reste très humain.

L’histoire est assez dramatique. Elle montre un jeune couple dont la femme est chasseuse de zombies et l’homme s’occupe de les reprogrammer afin qu’ils deviennent de véritables esclaves au sein de la société.

Quelques scènes d’action très efficaces se nichent au milieu du récit qui bénéficie de décors soignés est d’une très belle ambiance.

Il ne faut vraiment pas passer à côté de ce film, surtout si on est amateur de zombies. D’autant que le soin de l’écriture et la mise en scène maîtrisée préfigure clairement la qualité à venir d’Aniara.

  • The Unliving, court métrage de Hugo Lilja (30 minutes)
  • Interviews avec l’équipe du film (7 minutes)
    - Maja-Stina Åsberg, responsable des décors (2 minutes)
    - Calle Wachtmeister, responsable son (2 minutes)
    - Andreas Wicklund, responsable des effets visuels (3 minutes)
BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE VIDEO

- Disponibilité : DVD / Blu-Ray / VOD
- Date de sortie : 12/03/2020
- Audio : Français, Suédois
- Sous-titres : Français
- Durée du film : 1 h 38

FICHE TECHNIQUE FILM

- Titre original : Aniara
- Réalisateur : Pella Kågerman, Hugo Lilja
- Scénariste : Pella Kågerman, Hugo Lilja
- Interprètes : Emelie Jonsson, Arvin Kananian, Jamil Drissi, Peter Carlberg, Pablo Salvador, Jennie Silfverhjelm, Anneli Martini, Bianca Cruzeiro
- Photographie : Sophie Winqvist
- Montage : Björn Kessler, Pella Kågerman, Michal Leszczylowski
- Musique : Alexander Berg Olsen
- Costumes : Ellen Utterström
- Décors : Linnéa Pettersson, Maja-Stina Åsberg
- Producteur : Annika Rogell, Danny Gabai pour Productrice, Meta Film
- Distributeur : Kinovista / Condor distribution

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Aniara : L'Odyssée Stellaire



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part (...)
2040 [VOD] : La critique
Dark Waters [VOD] : La critique
The Room [e-cinéma] : La critique
Playing Men [VOD] : La critique
Space Force : Review de la saison 1
Dune : Denis Villeneuve donne des détails sur les vers des (...)
The Stand : La mini-série de CBS All Access se montre
Chucky : Le plein d’infos sur la série SyFy à venir
Moonfall : Halle Berry tentera de sauver le monde pour (...)
Quelle Histoire ! : Review de la saison 1
Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part (...)
Armored : Un autre projet produit par Michael Bay
Cinéma - Bandes Annonces : 26 mai 2020
Wonder Woman 1984 : Lasso Psychédélique