La légende de Manolo : La critique

Date : 20 / 10 / 2014 à 15h00
Sources :

Unification


La légende de Manolo est un film d’animation en 3D. Le design des personnages peut ne pas entrainer une adhésion complète, mais passé cet écueil, le film est remarquable.
Les décors et les paysages sont parfois somptueux et toujours grandement colorés. Le pays des Âmes Chéries est d’ailleurs un grand moment du film avec une fête géante qui rend l’ensemble très festif.

Le scénario n’est pas franchement original et tourne autour d’un pari et d’un triangle amoureux. Mais les dialogues sont très réussis aves des répliques qui fusent et les situations sont parfois remarquables d’humour, d’originalité et de retournements invraisemblables.
Le pari qui lance le film permet de suivre La Muerte, déesse du pays des Âmes Chéries, et Xibalba, dieu du pays des Âmes Oubliées et leur dispute continue. Les deux personnages sont très réussis, voire attachants.

Le réalisateur, Jorge R. Gutierrez commente : « La légende de Manolo n’est pas un film sur le Jour des Morts, mais cette fête sert de toile de fond à l’histoire. Plus qu’une fête, le Jour des Morts est une philosophie. Il s’appuie sur la croyance que tant que l’on perpétue le souvenir des morts, que l’on raconte leur histoire, que l’on cuisine leurs plats et que l’on entonne leurs chansons, alors ils sont toujours près de nous. Ils continuent à vivre dans notre cœur. ». On est loin de la fête des morts américaine, Halloween, que l’on connaît mieux.

Le doublage original est excellent. Les acteurs incarnent parfaitement leurs personnages animés. Diego Luna s’en sort bien lorsqu’il pousse la chansonnette. Pour les amateurs de version originale on retrouve Danny Trejo, qui apparaît dans tous les films de Guillermo del Toro, interprétant Luis le grand-père de Manolo.
Et n’oublions pas Chuy le cochon qui bêle : il est adorable !

Gustavo Santaolalla nous livre une très belle musique ponctuée de grands moments de chant dans la lignée directe des films musicaux mexicains, notamment des années 70. C’est le premier film d’animation de ce musicien considéré comme le père de la musique latine alternative. Sous sa supervision, l’équipe du film a obtenu le droit de reprendre et d’arranger dans l’esprit de la musique latine des titres de Mumford and Sons (I Will Wait), Elvis Presley (Can’t Help Falling in Love), Radiohead (Creep), Biz Markie (Just a Friend) et Rod Stewart (Do Ya Think I’m Sexy) ainsi que des chansons originales en collaboration avec Paul Williams.

L’animation est très réussie. Les personnages sont faits en bois, alors que le Chandeleur est modelé en cire. Chaque environnement est vraiment intéressant. Ainsi le monde de Manolo est désertique alors que le pays des Âmes Chéries est très coloré et joyeux avec une immense fête permanente. Quant au pays des Âmes Oubliées, il est sombre et torturé comme les âmes que les gens ont oubliées.

Au final La légende de Manolo est un dessin animé très drôle et enjoué. Les personnages sont bien campés et nous offrent des répliques qui fusent. L’animation très colorée et originale nous entraine dans un monde vraiment plaisant. Les morceaux musicaux, bien éloignés de ce que nous offre Disney, sont vraiment sympathiques. Quant à la morale, elle est très agréable et tient en quelques mots : « Écrivez votre propre histoire » !

A voir sans hésiter !

SYNOPSIS

Depuis la nuit des temps, au fin fond du Mexique, les esprits passent d’un monde à l’autre le jour de la Fête des Morts. Dans le village de San Angel, Manolo, un jeune rêveur tiraillé entre les attentes de sa famille et celles de son cœur, est mis au défi par les dieux. Afin de conquérir le cœur de sa bien-aimée Maria, il devra partir au-delà des mondes et affronter ses plus grandes peurs. Une aventure épique qui déterminera non seulement son sort, mais celui de tous ceux qui l’entourent.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 35
- Titre original : The Book of Life
- Date de sortie : 22/10/2014
- Réalisateur : Jorge R. Gutierrez
- Scénariste : Jorge R. Gutierrez, Doug Landale
- Interprètes : Diego Luna, Zoe Saldana, Channing Tatum, Christina Applegate, Hector Elizondo, Danny Trejo, Plácido Domingo, Ana de la Reguera
- Montage : Ahren Shaw
- Musique : Gustavo Santaolalla
- Décors : Simon Valdimir Varela
- Producteur : Guillermo del Toro, Aaron Berger, Brad Booker, Carina Schulze pour Reel FX Creative Studios, 20th Century Fox Animation
- Distributeur : Twentieth Century Fox France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Monolith : La critique
Mon parfait inconnu : La critique
Goodbye Monster : La critique
Dîner à l’anglaise : La critique
Twisters : La critique
Fallout : De grandes idées pour la saison 2
Joker - Folie à deux : La seconde bande annonce qui plonge dans (...)
Deadpool & Wolverine : Kevin Feige révèle ce qui le (...)
Emily in Paris : La bande annonce de la saison 4 partie (...)
Backdraft : Glen Powell va mettre le feu à Hollywood (...)
Monolith : La critique
Nightmares and Daydreams par Joko Anwar : Critique de la série (...)
All’s Fair : Halle Berry claque la porte du tribunal
Brèves : Les informations du 23 juillet
Advanced Choose Cthulhu : La critique de Survivre à R’lyeh