424 connectés

Nicky Larson Private Eyes : La critique

Date : 12 / 06 / 2019 à 12h35

Nicky Larson Private Eyes est un très bon dessin animé se passant dans l’univers de City Hunter et présentant une nouvelle enquête du détective éponyme.

Une jeune femme poursuivie par des étranges hommes demande son aide à Nicky Larson et à sa coéquipière Laura. Ces derniers vont alors se retrouver en plein cœur d’un complot terrible dont leur chère ville, dans laquelle il mène leur enquête, pourrait ne pas se remettre.

Le film est très bien animé. On retrouve tous les personnages emblématiques de la saga de mangas de Tsukasa Hojo, adaptée en de nombreux épisodes de séries télévisées et en plusieurs longs métrages. C’est Yôichi Katô qui signe le scénario de cette nouvelle adaptation et s’est visiblement beaucoup amusé à mettre le détective dans de beaux draps, et à le confronter à des problèmes, notamment liés à sa propension à aimer autant la gente féminine.

Les fans retrouveront donc avec plaisir tout ce qui fait le charme de Nicky Larson et auront la surprise de voir une apparition marquante de personnages issus d’une autre série de l’auteur de mangas.

Les scènes d’action sont trépidantes et accompagnent parfaitement un récit dont beaucoup de place est réservé à l’humour, sans oublier une pointe d’émotion.

Les dégâts des combats sont parfois impressionnants et les capacités de Nicky Larson sont poussées au maximum alors que ce dernier a à cœur de remplir sa mission. Il peut d’ailleurs compter sur l’aide de ses amis, dont un Mammouth en grande forme lui aussi.

C’est avec un doublage français que le film sort en France. Ce sont donc les voix françaises originales de la série télévisée Nicky Larson que l’on retrouve : Vincent Ropion et Danièle Douet. De plus, le réalisateur, comédien et scénariste Philippe Lacheau, qui a d’ailleurs signé la très bonne adaptation en prise de vue réelle du détective, Nicky Larson et le parfum de Cupidon, fait la voix de l’un des personnages importants et s’est bien amusé à cela, comme il le dit lui-même dans la petite vidéo de présentation du film que vous pouvez trouver ci-dessous.

La musique de Taku Iwasaki est bien sympathique et exploite aussi la thématique du générique de la série animée de 51 épisodes.

La réalisation de Kenji Kodama apporte une belle fluidité à une intrigue réservant son lot d’explosions, de jolies filles et d’émotions.

Nicky Larson Private Eyes est un dessin animé à ne pas manquer si on aime le détective privé à la fois létal et obsédé. Avec une réalisation sympathique, une histoire fidèle aux personnages et des passages qui raviront les fans, le film fait souvent rire et permet de passer un très bon moment de cinéma divertissant.

Amusant et survolté.

Vous pouvez retrouver dans la partie vidéo ci-dessous la présentation du film par la voix française de Nicky Larson, Vincent Ropion et par le réalisateur, scénariste et comédien Philippe Lacheau qui réussit un très bon doublage.

SYNOPSIS

La plus iconique des détectives privés revient pour une nouvelle mission 20 ans après.

Nicky Larson : Private Eyes suit Nicky, cette fois contacté par Iris Woods, une mannequin prise pour cible par de mystérieux mercenaires, et qui pourrait bien être la clé d’une conspiration menaçant toute la ville. Nicky et sa partenaire Laura sauront-ils protéger Iris et sauver Tokyo ?

BANDE ANNONCE

Bande annonce :


Présentation du film par la voix française de Nicky Larson, Vincent Ropion et le réalisateur, scénariste et comédien Philippe Lacheau :


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 36
- Titre original : City Hunter : Shinjuku Private Eyes
- Date de sortie : 13/06/2019
- Réalisateur : Kenji Kodama
- Scénariste : Yôichi Katô d’après l’œuvre de Tsukasa Hojo
- Interprètes : Vincent Ropion, Danièle Douet, Thierry Mercier, Agnès Gribe, Philippe Lacheau, Annabelle Roux, Marie-Laure Dougnac
- Montage : Daisuke Imai
- Musique : Taku Iwasaki
- Producteur : Sunrise
- Distributeur : CGR EVENTS

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Daniel Darc Piece of my Life : La critique
Manta Ray : La critique
Give Me Liberty : La critique
Herbes Flottantes : La critique
L’Oeuvre Sans Auteur : La critique
SDCC 2019 - Terminator Dark Fate : Le seul, l’unique John (...)
SDCC 2019 - Top Gun Maverick : L’invité surprise Tom Cruise (...)
SDCC 2019 - Justice League : Les Fans ne lâchent rien
Ad Astra : La nouvelle bande annonce du film SF de Brad (...)
The Witcher : L’étalon fidèle de Geralt
Westworld : Jonathan Nolan donne enfin des infos sur la saison (...)
Shazam/Black Adam : Un crossover pas si proche
Daniel Darc Piece of my Life : La critique
Japan Expo 2019 : La rencontre avec Yoshiki
The Haunting of Bly Manor : Oliver Jackson-Cohen de retour