480 connectés

Le Pantin : La critique

Date : 08 / 09 / 2016 à 10h45
Sources :

Unification


Le pantin est un film social très intéressant qui parle d’immigration, d’esclavage moderne et d’identité.

L’histoire se focalise sur un jeune immigré algérien qui après avoir été trahit par ses passeurs échoue sur une plage française et est recueilli par une femme généreuse de prime abord. Mais cette dernière va révéler rapidement son vrai visage et séquestrer le jeune homme, l’exploiter et l’utiliser sans vergogne après l’avoir privé progressivement de sa volonté et de son individualité.

Un cheminement dramatique qui explique le titre se référant à ce pauvre homme maltraité que l’on manipule comme un pantin au bout de ses fils.

Mais si l’œuvre parle de sujets forts, elle esquisse aussi un duo improbable dont le cheminement mental est aussi bien montré physiquement que par le biais des habits portés, révélateurs des états d’âme de chacun. Elle s’aventure de temps en temps sur le thème de la science-fiction permettant d’offrir une fin saisissante et particulièrement glaçante.

Le réalisateur, et scénariste, Mallory Grolleau, fait preuve d’une intelligente mise en scène dans son premier long métrage. Avec peu de moyens, il construit un huis clos asphyxiant dans lequel régulièrement, un troisième larron vient créer le trouble. Un homme énigmatique, sorte de mentor de la femme, dont les intentions ne sont pas des plus généreuses.

Il faut d’ailleurs saluer le travail des acteurs, dont le jeu est dû en grande partie à de l’improvisation autour de la trame narrative, l’histoire se réajustant au fur et à mesure de l’avancée du tournage.

Philippe Gouin est vraiment touchant dans cet homme rêvant d’un meilleur avenir. L’acteur ose beaucoup sans pudeur et campe un personnage étonnant et fort touchant, loin des stéréotypes portant sur les immigrés.

Aurore Laloy est aussi saisissante dans cette femme qui va jouer progressivement des genres et entraîner sa victime dans une spirale déviante. La comédienne a une présence indiscutable et l’alchimie entre elle et Philippe Gouin fonctionne à merveille.

Quant à Daniel Berlioux, il est très bon dans un rôle ambigu qui sert de déclencheur à l’emballement du récit.

Il faut aussi rendre hommage à la pugnacité du réalisateur qui a tourné son long métrage avec le financement d’un court métrage (60 000 euros) et a passé 2 ans et demi en post-production.

Le pantin est un film émouvant et très puissant qui entraîne le spectateur dans une descente aux enfers qui ne le laissera pas indifférent. Le rythme s’emballe progressivement et offre quelques passages d’une grande intensité et parfois même anxiogènes.

Avec une idée bien menée qui dénonce la manipulation, la perte de repère, la relation maître-esclave, l’effacement de la personnalité et un trio d’acteurs qui rendent attractif le drame qui se joue sous nos yeux, l’œuvre vaut vraiment la peine d’être vue. Ne serait-ce que pour encourager ceux qui essayent de montrer des choses différentes dans un monde qui ne leur fait pas de cadeaux.

À méditer avec attention. Sommes-nous finalement tous des pantins ?

Poignant et intense.

SYNOPSIS

Esteban quitte l’Algérie et traverse la France pour aller en Angleterre. Franchissant la Manche, ses passeurs le jettent à l’eau. Par miracle, il échappe à la noyade et est recueilli par Raphaëlle.
L’hospitalité se fait enfermement. Dans un jeu de miroir, elle se masculinise tandis qu’il se travestit jusqu’à devenir son objet sexuel. Leur couple s’installe dans un équilibre déviant. La jalousie de Joseph, figure de père adoptif de Raphaëlle, les mène alors sur des pans de plus en plus abrupts.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 24
- Titre original : Le Pantin
- Date de sortie : 14/09/2016
- Réalisateur : Mallory Grolleau
- Scénariste : Mallory Grolleau
- Interprètes : Philippe Gouin, Aurore Laloy, Daniel Berlioux, Maxime Peyron, Jerôme Lenôtre, Fatma Mouthana, Emni Blakcori, Marie-Laure Malric
- Photographie : Wesley Mrozinski
- Montage : Mallory Grolleau
- Musique : Elakim, Hexperos, MyConcubine, Ruben, Hubert-Félix Thiéfaine
- Costumes : Marion Rebmann
- Producteur : Alice Gueguen pour Animals Production, Liaison Cinématographique
- Distributeur : Cinéma Saint-André des Arts

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Le Pantin



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Teen Spirit : La critique
Bixa Travesty : La critique
Yves : La critique
The Mountain - Une odysée américaine : La critique
Child’s Play la poupée du mal : La critique
Wheel of Time : Rosamund Pike pour mener la série Amazon
The Invisible Man : Aldis Hodge et Harriet Dyer pour le remake (...)
Flora & Ulysses : Alyson Hannigan, Ben Schwartz et Matilda (...)
Black Christmas : Un remake du film de 1974 réalisé par Sophia (...)
B90210 : Le retour de Christine Elise pour le revival
La Danse des Vampires : La critique du jeu familial
Cinéma - Bandes Annonces : 24 juin 2019
Star Trek : La reconstruction pour la nouvelle génération
James Bond : Danny Boyle ne veux plus rien avoir à faire avec les (...)
Teen Spirit : La critique