California Dream 3D : La critique

Date : 26 / 11 / 2012 à 20h10
Sources :

Source : unification


SYNOPSIS



Cameron Hughes débarque à San Francisco pour un road-movie à travers la Californie. Le but de son voyage : explorer le rêve californien. Il veut découvrir tout ce qui a façonné la légende. Il part ainsi à la rencontre de cette terre qui a inspiré tant de générations de pionniers. Il va comprendre que les hommes qui ont porté et portent encore aujourd’hui le rêve californien ont suivi diverses motivations : ruée vers l’or, liberté d’expression, rêve de gloire, conquête de l’espace, goût d’entreprendre ou simplement promesse de jours meilleurs... Sur sa route, il recueille des témoignages et sonde une incroyable variété de paysages naturels et de décors urbains : la réserve naturelle de Yosemite, les rues de San Francisco, la Vallée de la Mort, la Silicon Valley, et bien d’autres...

NOTRE AVIS




Difficile de faire le tour de la Californie en 1 h 30 minutes, c’est pourtant le tour de force tenté par Cameron Hugues, qui n’hésite pas à sortir des sentiers battus pour nous livrer un "concept-film" assez extraordinaire. Qui pour tout dire ne manque pas de relief !

L’utilisation de la 3D n’a pas vocation ici à faire de ce documentaire une espèce de "super-doc" ultra-sensoriel, en nous plongeant dans des paysages vertigineux ou en nous projetant dans l’espace (même si c’est un peu ce qu’il fait par moments) mais contribue à nous immerger, au côté du réalisateur, dans sa "rêverie vagabonde".

Et de fait, permet aux personnages croisés tout au long de sortir littéralement de l’écran. D’aucuns iront même jusqu’à en sortir vraiment pour venir nous rejoindre dans la salle, puisque certaines projections seront suivies d’un concert du groupe The Ruse, notamment à la Rochelle le 29 novembre et à Paris le 04 décembre.

Une impression de passer de l’autre côté de l’écran à la Last Action Hero qui ravira les cinéphiles et saura attiser la curiosité des amateurs de "vrais documentaires".

Soit dit sans offense, car on sent que son auteur, rompu à l’exercice, a voulu en dépasser le cadre, tout en respectant un certain nombre de codes qui lui confère bel et bien le label.
Divisé en plusieurs chapitres, plusieurs points de chute d’où l’on observe la société californienne avec intérêt, dans des décors souvent symboliques, le film nous invite à un voyage passionnant. Simplement, surprenant à bien des égards car assez éloigné des documentaires classiques.

Le film de Hugues se situe au carrefour de différents genres audiovisuels : en tant que spectateur on se sent aussi impliqué que dans une fiction et pourtant on est bien dans un contexte d’information, au mode de narration très habile. Pas dans le "docu-fiction", mais dans un mode de communication différent.

Une démarche alternative qui mérite d’être détaillée. On va en reparler.

C’est déroutant, et pourtant on suit, sans appréhension, les pérégrinations de ce curieux garçon. Avide se savoir et étrangement contemplatif. C’est nouveau. Novateur. Et on n’a pas envie d’en rester là.

On brûle de sortir de la salle pour aller se précipiter sur la toile et visiter le site internet pour continuer l’aventure. On a envie d’aller écouter les concerts, rencontrer à nouveau tous ces gens. Car le "rêve américain" de Cameron Hugues, pour nous entraîner sous le soleil de Californie, est avant tout une chaleureuse invitation à partager ses sensations, pour alimenter notre propre réflexion.

Il y a encore beaucoup trop à dire sur "le process" et je suis trop impatiente de vous laisser voir par vous même. Je me réserve donc pour une suite de commentaire, que j’espère partager avec vous, quand vous aurez à votre tour, pris la route !

Ne manquez pas ça !
A suivre...

BANDE ANNONCE





FICHE TECHNIQUE




- Durée du film : 1 h 30
- Date de sortie : 29 novembre 2012
- Titre original : California Dream 3D
- Réalisateur : Cameron Hughes
- Narrateur : Damien Boisseau
- Directeurs photo : Bobby Mansouri, Pierre Baboin
- Montage : Anne-Laure Guillas , Cameron Hughes
- Musique : Michel Delage
- Producteur : Cameron Hughes Production
- Distributeur : Côté diffusion



LIENS


- Lien vers site officiel du film
- Lien vers fiche allociné.fr


PORTFOLIO



<album|id_article=23837 >


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Costa Brava Lebanon : La critique
Decision to Leave : La critique
Jungle Rouge : La critique
El buen patrón : La critique
Elvis : La critique
The Orville - New Horizons : Critique 3.04 Gently Falling (...)
Star Trek - Picard : Encore plus de l’héritage Trek dans la (...)
National Treasure : Jacob Vargas pour la série Disney+
East Of Eden : Florence Pugh pour une mini-série Netflix
Happy Ending : Du contenu hollandais pour Netflix
La Roue du Temps et Drenaï : Les Cartes des deux univers
Prime Video - Bandes annonces : 26 juin 2022
The Boys : Critique 3.06 Hérogasme
Miss Marvel : Critique 1.03 Sa destinée
Game of Thrones : George R.R. Martin confirme la suite avec Kit (...)