Sirocco et le royaume des courants d’air : La critique

Date : 09 / 12 / 2023 à 11h00
Sources :

Unification


SIROCCO ET LE ROYAUME DES COURANTS D’AIR

- Date de sortie : 13/12/2023
- Titre original : Sirocco et le royaume des courants d’air
- Durée du film : 1 h 20
- Réalisateur : Benoît Chieux
- Scénariste : Benoît Chieux, Alain Gagnol
- Interprètes : Loïse Charpentier, Maryne Bertieaux, Aurélie Konaté, Pierre Lognay, Laurent Morteau, Eric De Staercke, David Dos Santos, Géraldine Asselin

LA CRITIQUE

Sirocco et le Royaume des Courants d’air est le premier film de Benoit Chieux. Il narre les aventures de deux petites filles qui vont se retrouver dans un autre monde à la suite de la découverte d’un passage secret. Elles seront guidées par Selma qui les aidera à affronter Sirocco, le maître du vent.

Le film se situe sans aucun doute dans un univers de conte où les influences de Miyazaki résonnent par moment. Il s’adresse clairement aux enfants. L’histoire est limpide et pourra être facilement suivie. Pourtant, elle n’est pas prévisible et de nombreuses surprises attendent les personnages et les spectateurs. Les qualités du film font que les adultes sont aussi les bienvenus dans cet univers enchanté. En une heure vingt, de nombreuses émotions, du rire aux larmes en passant par l’enchantement, feront vibrer les spectateurs.

Le graphisme est très particulier et très réussi. Les décors et les personnages sont stylisés et prennent en compte les différences entre les deux mondes parallèles. Le changement est marqué même au niveau des personnages puisque les deux protagonistes passeront de l’état de petites filles à chatons quand elles franchiront la barrière entre les deux univers.

Il a été fait le choix de ne pas faire apparaître d’ombres et d’utiliser de grands aplats de couleurs. Les jeux avec les formes et les couleurs confinent au film une ambiance bien particulière. Combiné à la musique de Pablo Pico, nous assistons à de très belles séquences véritablement oniriques. La bande son est une des forces du film, la musique accompagne à merveille les images. D’ailleurs, ce n’est pas par hasard que Selma est cantatrice. Cela permet de très belles scènes où Celia Kamani qui prête sa voix au personnage peut exercer tout son talent.

Sirocco et le Royaume des Courants d’air mène les spectateurs dans une belle aventure portée par des graphismes originaux et une bande-son attrayante. À voir

G

Sirocco et le Royaume des courants d’air est un très bon film d’animation français traitant avec une grande justesse de la famille et du deuil.

Le scénario du réalisateur Benoît Chieux et d’Alain Gagnol tourne autour de deux petites filles qui se retrouvent projetées dans le monde imaginaire créé par leur tante. Elles vont essayer de rentrer chez elles, alors qu’elles doivent aller à la rencontre d’un puissant magicien qui n’a pas un caractère facile.

Le film de Benoît Chieux est superbe visuellement. Il est d’une très grande richesse et propose un monde extrêmement détaillé aux personnages vraiment originaux. Il est non seulement très coloré, mais propose aussi des environnements variés donnant l’occasion d’avoir des aventures spectaculaires qui se renouvellent régulièrement. L’œuvre est d’une grande délicatesse et délivre le portrait de personnages non manichéens.

Le travail sur le son est absolument remarquable. Il a d’ailleurs été extrêmement difficile de capter le vent, ce qui a nécessité un immense travail sur sa sonorité pour retranscrire cet élément, central dans le récit.

De plus, la musique de Pablo Pico est vraiment magnifique. Elle plane d’une manière aérienne sur le long métrage et offre aux oreilles des spectateurs des passages enchanteurs. On a vraiment envie de l’écouter en boucle, tant cette dernière est évocatrice et recherchée.

Le doublage est très bon. Les divers comédiens ce coulent avec aisance dans la peau des protagonistes et les rendent plus vrais que nature. De plus, les deux gamines sont vraiment sympathiques et sauront encore plus plaire à un public jeune qui pourra s’identifier à elles sans aucun problème.

Le travail sur les décors, et celui sur les couleurs, est digne d’attention. On obtient des tableaux enchanteurs dans lesquels, régulièrement, se glisse un humour plaisant qui renforce le bonheur de se plonger au cœur de cette aventure réservant aussi de l’action et de l’émotion.

Sirocco et le Royaume des courants d’air est un très bon dessin animé s’adressant à tout le monde et racontant une très belle histoire à travers le périple que de deux jeunes filles pleines de ressources mènent au cœur d’un endroit vraiment original. L’imagination qui se dégage l’œuvre, sa réalisation extrêmement colorée et ses différents protagonistes singuliers permettent de passer un superbe moment de divertissement, à déguster sans modération.

Sympathique et coloré.

Vous pouvez découvrir ci-dessous, dans la partie vidéos, la présentation et la session de questions réponses du réalisateur Benoît Chieux et d’une partie de l’équipe de film à l’issu de la projection de celui-ci au Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg 2023.

IA

SYNOPSIS

Juliette et Carmen, deux sœurs intrépides de 4 et 8 ans, découvrent un passage secret vers Le Royaume des Courants d’Air, leur livre favori. Transformées en chats et séparées l’une de l’autre, elles devront faire preuve de témérité et d’audace pour se retrouver. Avec l’aide de la cantatrice Selma, elles tenteront de rejoindre le monde réel en affrontant Sirocco, le maître des vents et des tempêtes… Mais ce dernier est-il aussi terrifiant qu’elles l’imaginent ?

VIDÉOS

Bande annonce :


Présentation et session de questions réponses du réalisateur Benoît Chieux et d’une partie de l’équipe de film :


FICHE TECHNIQUE

- Musique : Pablo Pico
- Producteur : Ron Dyens, Gregory Zalcman pour Sacrebleu Productions, Take Five
- Distributeur : Haut et Court

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

Sirocco et le royaume des courants d'air



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


L’Ascension : La critique
Greenhouse : La critique
Memory : La critique
Fainéant.e.s : La critique
Abigail : La critique
Halloween : La série télévisée sera un reboot créatif
Vaiana 2 : La première bande annonce
Furiosa - une saga Mad Max : On arrête de chialer et on s’y (...)
Mission Impossible 8 : Un budget stratosphérique explosé
A Gentleman in Moscow : La série arrive demain sur Canal+, mais (...)
One Piece : Avis de recherche pour Marianne
L’Ascension : La critique
Reacher : Un Géant Néerlandais de 2,20 m au casting de la saison (...)
Titans : La critique du tome 1 - Iris
Ruins of Symbaroum 5e - The World of Symbaroum : La critique