Violent Night : La critique

Date : 29 / 11 / 2022 à 14h30
Sources :

Unification


VIOLENT NIGHT

- Date de sortie : 30/11/2022
- Titre original : Violent Night
- Durée du film : 1 h 52
- Réalisateur : Tommy Wirkola
- Scénariste : Patrick Casey, Josh Miller
- Interprètes : David Harbour, John Leguizamo, Alex Hassell, Alexis Louder, Leah Brady, Beverly D’Angelo, Edi Patterson, Cam Gigandet

LA CRITIQUE

Avec son speech ô combien nanaresque on aurait pu s’attendre au pire concernant Violent Night et pourtant le résultat dépasse de très loin ce qu’on aurait pu en attendre. Spécialiste de la mise en scène de films décalés (Hansel & Gretel - Witch Hunters, Dead Snow) mais pas totalement satisfaisants, Tommy Wirkola semble avoir usé de tout son savoir-faire pour nous offrir le film de Nöel pour adultes que ces derniers n’auraient jamais espérer avoir !

Ainsi Violent Night est centré sur un père Noël dépressif et alcoolique ayant perdu foi en l’humanité et qui se retrouve embarqué, la nuit du réveillon, dans le braquage de la demeure d’une milliardaire et sa famille dysfonctionnelle. Un détail qui a son importance : le père Nöel en question est le vrai père Noël et les braqueurs des méchants prêts à tout pour parvenir à leur fin.

Passé la première scène où on reste un peu circonspect devant ce qui semble alors être une resucée de Bad Santa avec l’incroyable Billy Bob Thornton en père Noël pétri de mauvais esprit, le fait que ce soit le protagoniste principal soit vrai père Noël et qu’il ait donc des pouvoirs fait très vite basculer les choses vers un terrain totalement inattendu où le conte de fée se conjugue à quelque chose de totalement subversif avec des curseurs du non-politiquement correct poussés au maximum. Ainsi, outre les nombreux affrontements sanglants, remarquablement chorégraphiés et d’une lisibilité très appréciable, ce sont aussi ce manque de valeurs morales, cette bêtise crasse affichée par tous les protagonistes qui font de Violent Night un spectacle extrêmement drôle et réjouissant.

Il faut dire que la casting est au diapason et arrive à nous proposer un panel de protagonistes aussi déjantés que crédibles. On citera évidemment David Harbour (Stranger Things) qui se régale et nous régale de bout en bout dans le rôle du père Noël, ou encore l’antagoniste principal sans pitié joué par un John Leguizamo en très grande forme, mais tous les autres acteurs apportent aussi leurs petite touche personnelle pour nous toucher ou nous faire rire aux éclats.

Ecourté d’une vingtaine de minutes, Violent Night aurait sans doute gagné en efficacité, mais en l’état, il côtoie déjà des sommets rarement atteints pour un film de genre cherchant à atteindre le grand public, et ce, en dépit de sa violence sans concessions et sa subversivité de tous les instants. On ne peut que le recommander à tous les grands enfants pour lesquels Maman j’ai raté l’avion à une place importante dans leur cœur, mais qui ont compris que dans la vraie vie seul John Wick pouvait sauver Noël des Casseurs flotteurs !

SYNOPSIS

Le soir de Noël, quand un groupe de mercenaires entre par effraction sur la propriété d’une famille aisée qu’ils prennent en otage, ils vont devoir affronter un adversaire auquel ils ne s’attendaient pas : Le Père Noël est dans la place et il va leur montrer que ce bon vieux Saint Nicolas a plus d’un tour dans sa hotte.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Photographie : Matthew Weston
- Montage : Jim Page
- Musique : Dominic Lewis
- Costumes : Lara Deluca
- Décors : Tamara Gauthier
- Producteur : Universal Pictures, 87North
- Distributeur : Universal Pictures International France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

Violent Night



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


La Tour : La critique
Le Pire voisin au monde : La critique
La Montagne : La critique
Knock at the Cabin : La critique
Maurice le chat fabuleux : La critique
Star Wars - The Bad Batch : Critique 2.06 Tribu
Ant-Man et la Guêpe - Quantumania : Ce que Kang a de différent (...)
Bad Boys 4 : Ça se précise pour le prochain volet
The Nevers : La série HBO se trouve une nouvelle maison, et après (...)
La Chronique des Bridgerton : Les salles de bals Netflix perdent (...)
Présumé Innocent : Bill Camp & Elizabeth Marvel pour la série (...)
Superman For All Seasons : La critique tout en poésie
VOD DVD - Bandes Annonces : 4 février 2023
Star Trek - Strange New Worlds : Jonathan Frakes et son travail (...)
Swamp Thing : James Mangold pour réaliser le film DCU (...)