Westworld : Critique 4.04 Generation Loss

Date : 18 / 07 / 2022 à 14h30
Sources :

Unification


WESTWORLD

- Date de diffusion : 18/07/2022
- Plateforme de diffusion : OCS
- Épisode :4.03 Generation Loss
- Réalisateur : Paul Cameron
- Scénariste : Kevin Lau & Suzanne Wrubel
- Interprètes : Evan Rachel Wood, Thandiwe Newton, Jeffrey Wright, Ariana DeBose, Tessa Thompson, Aaron Paul, Jame Marsden, Ed Harris

LA CRITIQUE

Le quatrième épisode de chaque saison de Westworld est charnière. Et cette nouvelle saison ne déroge pas à cette règle en ce sens que son épisode 4 permet à l’histoire principale du show de faire une progression très sensible.

D’un côté, comme de coutumes, l’épisode livre de précieuses informations et des clés de lectures majeures, apportant une meilleure compréhension des enjeux et des objectifs de chaque protagoniste – sans oublier les ambitions des showrunners pour cette saison.

D’un autre côté, en plus d’être classiquement charnière, la 4 ème heure constitue également l’heure pivot de la mi- saison qui clôture le 1 er acte et introduit le second.

En terme de bilan, la 1 ère moitié de cette saison de Westworld est de très bonne facture. Elle prend le parti-pris de rendre presque anecdotique les évènements de la saison précédente, en partant vers des directions autrement plus intéressantes. D’ailleurs, elle détruit ou annihile symboliquement des éléments pivots de l’intrigue de la saison précédente.

En un sens, la saison 4 constitue, jusqu’à présent, un retcon de ce qui ne fonctionnait pas dans la saison 3 – ce qui est un signe positif quant à l’engagement des showrunners et leur volonté de toujours chercher le meilleur pour la série.

La force de cette épisode réside surtout dans sa partie émotionnelle.

Ensuite, sûrement conscient des critiques sur la froideur des 2 dernières saisons show, l’équipe d’écriture s’efforce ici clairement de retrouver l’humanité et la chaleur émotionnelle qui éclaire parfois la série – comme en témoigne le magnifique épisode « Kiksuya » (Saison 2 – ep. 8). Le crédit de cet engagement émotionnel revient en grande partie aux acteurs en particulier Thandiwe Newton (Maeve) et Aaron Paul (Caleb) – sans oublier Ed Harris qui habite le rôle de l’homme en noir.

En ce sens, l’épisode 4 lance de bien belles manières le second acte de la saison, qui semble être un jalon majeur de l’intrigue de la série Westworld.

S’appropriant encore plus en profondeur le topique du « soulèvement des machines », cette mi-saison constitue l’embouchure où les idées au coeur de Mondwest et de Futurworld se rejoignent. A noter, que l’épisode donne un sens complètement nouveau à la thématique des parcs de la série, mise en retrait voire reléguée au niveau d’easter egg.

En définitive, cette 4 ème heure est une franche réussite, à condition que le second acte soit à la hauteur des belles promesses livrées en gardant le niveau de qualité et d’exigences des 4 premiers épisodes.

Le défi est immense tant l’écriture, l’esthétique visuelle, et même l’émotionnel progressent à chaque heure.

Jusqu’ici, le soulèvement des machines au sein du Futurworld s’avère palpitante.

SYNOPSIS

A Westworld, un parc d’attractions dernier cri, les visiteurs paient des fortunes pour revivre le frisson de la conquête de l’Ouest. Dolores, Teddy et bien d’autres sont des androïdes à apparence humaine créés pour donner l’illusion et offrir du dépaysement aux clients. Pour ces derniers, Westworld est l’occasion de laisser libre-cours à leurs fantasmes. Cet univers bien huilé est mis en péril lorsqu’à la suite d’une mise à jour, quelques robots commencent à adopter des comportements imprévisibles, voire erratiques. En coulisses, l’équipe, qui tire les ficelles de ce monde alternatif, s’inquiète de ces incidents de plus en plus nombreux. Les enjeux du programme Westworld étant énormes, la Direction ne peut se permettre une mauvaise publicité qui ferait fuir ses clients. Que se passe-t-il réellement avec les androïdes ré-encodés ?

BANDE ANNONCE



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Critique 5.04 (...)
House of the Dragon : Critique 1.06 La princesse et la (...)
The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Critique 5.03 (...)
House of the Dragon : Critique 1.05 Nous éclairons la (...)
The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Critique des (...)
Star Trek - La Nouvelle Génération : 35 ans et toutes ses dents (...)
The Boys : C’était Vidéo Gag sur les plateaux de tournage (...)
Entretien avec un vampire : Assoiffé de sang, AMC renouvelle déjà (...)
Le sauvetage de l’impossible : Critique de la mini-série
Horizon : Le projet passion de Kevin Costner recrute Jeff (...)
Dune - Aventures dans l’Imperium : La critique Sable et (...)
Netflix - Bandes annonces : 2 octobre 2022
Le Seigneur des Anneaux - Les Anneaux de Pouvoir : Critique 1.06 (...)
The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Critique 5.04 (...)
Farscape : Aeryn Sun, le coeur de la série selon Claudia (...)