La chance sourit à madame Nikuko : La critique

Date : 05 / 06 / 2022 à 12h00
Sources :

Unification


LA CHANCE SOURIT À MADAME NIKUKO

- Date de sortie : 08/06/2022
- Titre original : Gyokou no Nikuko-chan
- Durée du film : 1 h 37
- Réalisateur : Ayumu Watanabe
- Scénariste : Satomi Ohshima d’après l’œuvre de Kanako Nishi
- Interprètes : Cocomi, Shinobu Ôtake, Izumi Ishii, Natsuki Hanae, Ikuji Nakamura, Atsushi Yamanishi, Yuuichi Yasoda, Hiro Shimono

LA CRITIQUE

Le nouvel anime d’Ayumu Watanabe, La chance sourit à madame Nikuko, qui avait déjà réalisé le très bon Les Enfants de la mer, est une véritable pépite.

Le scénario de Satomi Ohshima, d’après l’œuvre de Kanako Nishi, présente une femme croquant à pleines dents dans la vie, aimant s’amuser et manger, et élevant seule sa fille, qui va s’installer dans un petit village côtier. C’est cette dernière qui va raconter leur existence et la manière dont toutes les deux s’habituent à cette ville beaucoup plus calme que celles où elles avaient vécue auparavant.

Le film d’Ayumu Watanabe est extrêmement généreux, très drôle et plein de couleurs. Il parle toutefois de sujets beaucoup plus sombres avec une grande délicatesse. C’est d’ailleurs avant tout la chaleur humaine qui ressort en premier du visionnage et l’immense cœur du personnage principal fait énormément de bien.

Car si cette madame Nikuko prend beaucoup d’espace, est parfois maladroite et ne s’embarrasse pas des normes sociétales, dans un pays où elles sont très importantes, c’est vraiment un personnage magnifique que l’on peut découvrir et qui est une superbe ode à la tolérance et à la différence. Sa fille est un protagoniste aussi remarquable, aux amis sortant de l’ordinaire, et qui forme un duo génial avec son étonnante mère. L’émotion n’est donc jamais loin du rire.

Le récit permet ainsi de rencontrer une famille heureuse, ayant ses hauts et ses bas, que l’on prend beaucoup de plaisir à découvrir. D’autant que le doublage japonais est excellent et apporte une grande épaisseur à des individus vraiment attachants.

Le long métrage permet de découvrir l’adolescente dans sa vie quotidienne et de comprendre sa mère à travers ce qu’elle conte au spectateur sur elle. Entre la grande imagination de la jeune fille et ses rencontres parfois surprenantes, on ne s’ennuie jamais. Sans compter qu’une véritable poésie plane sur l’œuvre et que la beauté des décors rendent celle-ci particulièrement enchanteresse.

La nourriture est très importante dans le film. Certaines séquences sont particulièrement chatoyantes et donnent une très grande envie de se ruer au restaurant pour manger d’aussi bons plats.

L’animation est aussi excellente. Les personnages sont tout à fait crédibles et sortent parfois vraiment de l’ordinaire. Les animaux ont aussi leur importance, permettant régulièrement des passages très drôles.

La chance sourit à madame Nikuko est un excellent film plein d’humour et de fantaisie qui raconte la vie colorée d’une mère sortant de l’ordinaire et de sa fille à la grande imagination. Avec une histoire pleine d’inventivité traitant avec une belle légèreté et subtilité de sujets parfois très durs, une réalisation magnifique et des personnages que l’on n’est pas prêt d’oublier, le long métrage est un véritable coup de cœur et un anime d’une immense qualité.

Généreux et chaleureux.

Vous pouvez retrouver ci-dessous, dans la partie vidéo, la session de questions-réponses qui a eu lieu avec le réalisateur Ayumu Watanabe à l’issue de la projection à laquelle j’ai assisté. Cette dernière est très intéressante et permet de se plonger plus profondément encore dans une œuvre impressionnante qui est aussi une magnifique leçon de vie et de cohabitation.

SYNOPSIS

Nikuko est une mère célibataire bien en chair et fière de l’être, tout en désir et joie de vivre - un véritable outrage à la culture patriarcale japonaise ! Elle aime bien manger, plaisanter, et a un faible pour des hommes qui n’en valent pas toujours la peine. Après avoir ballotté sa fille Kikurin la moitié de sa vie, elle s’installe dans un petit village de pêcheurs et trouve un travail dans un restaurant traditionnel. Kikurin ne veut pas ressembler à sa mère et ses relations avec Nikuko ne sont pas toujours simples. Jusqu’au jour où ressurgit un secret du passé.

VIDÉOS

Session de questions-réponses avec le réalisateur Ayumu Watanabe :


Bande annonce :


FICHE TECHNIQUE

- Musique : Takatsugu Muramatsu
- Producteur : Sanma Akashiya, Shû Kamigaso, Eiko Tanaka, Mitsugu Yamada pour Yoshimoto Kogyo
- Distributeur : Eurozoom

LIENS

- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

La chance sourit à madame Nikuko



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Costa Brava Lebanon : La critique
Decision to Leave : La critique
Jungle Rouge : La critique
El buen patrón : La critique
Elvis : La critique
Westworld : Critique 4.01 The Auguries
The Orville - New Horizons : Critique 3.04 Gently Falling (...)
Star Trek - Picard : Encore plus de l’héritage Trek dans la (...)
National Treasure : Jacob Vargas pour la série Disney+
East Of Eden : Florence Pugh pour une mini-série Netflix
Happy Ending : Du contenu hollandais pour Netflix
La Roue du Temps et Drenaï : Les Cartes des deux univers
Prime Video - Bandes annonces : 26 juin 2022
The Boys : Critique 3.06 Hérogasme
Miss Marvel : Critique 1.03 Sa destinée