Undone : La critique de la saison 2

Date : 29 / 04 / 2022 à 12h15
Sources :

Unification


UNDONE SAISON 2

- Date de diffusion : 29/04/2022
- Plateforme de diffusion : Prime Video
- Épisodes : 1.01 à 1.08 :The Cave, The Painting, Mexico, Reflections, Lungs,
Help Me, Rectify & We All Love Each Other

- Réalisateur : Robert Rodriguez
- Créateurs : Kate Purdy et Raphael Bob-Waksberg
- Scénariste : Gonzalo Cordova
- Interprètes : Rosa Salazar, Angelique Cabral, Constance Marie, Bob Odenkirk

LA CRITIQUE

Où est la frontière entre le fantasme et la réalité ? A quel moment glisse-t-on dans la folie douce et la dépression ? Comment faire pour se faire accepter lorsque l’on refuse les normes sociales ? Voici une partie des questions que l’excellente première saison de Undone avait soulevée tout en réussissant à conclure avec une fin ouverte. Une conclusion qui pouvait se suffire à elle-même. Il est évidemment excitant de voir une telle pépite graphique et scénaristique revenir, mais gare à la déception de la suite inutile.

La création de Kate Purdy et Raphael Bob-Waksberg nous avait laissée à genou, devant une grotte, en compagnie de Alma – Rosa Salazar, toujours hallucinante de passion dans son jeu – qui espérait un signe que ses visions de son défunt père et de son aventure n’étaient pas dû à une quelconque psychose de sa part. Sauf que cette fois-ci l’œuvre va chercher dans d’autre tourments personnels.

Sous couvert de fantastique, la série va nous interroger sur notre volonté de souhaiter une vie meilleure sans profiter de la joie de nos existences. Dans une époque de l’éphémère, de l’esthétique, des réseaux sociaux faisant l’emphase sur un paraitre en aucun cas authentique, nombre d’entre nous se désespère d’atteindre ces chimères, en négligeant trop souvent de prendre de recul et conscience du bonheur simple ; tout comme Alma en rejoignant sa nouvelle réalité. Elle va vite regretter la liberté dont elle jouissait dans sa précédente existence prétendument instable et va chercher à retrouver cette étincelle, en allant fouiller dans les souvenirs enfouis de sa famille.

Sous couvert de vouloir aider sa mère, interprétée par une émouvante Constante Marie, qu’elle surprend triste à plusieurs reprises, l’héroïne va en profiter pour embarquer les siens dans son aventure quelque peu égoïste. Le but, découvrir ce qui tourmente la madre. Le début d’une aventure à travers les souvenirs et les différents passés des femmes de la famille. La démarche poussera les spectateurs vers des questionnements métaphysiques de part l’intelligence de l’écriture et des rapports entre ces situations et la principale protagoniste. En tant que descendance, devons-nous tout connaître du passé de nos parents et notamment tout ce qui s’est passé avant notre naissance ? Vouloir corriger le passé permet-il un meilleur présent ? A quel niveau d’implication devons-nous mettre nos proches pour combattre nos propres démons ?

Vous l’aurez compris, si Undone vous embarque, cette série ne vous laissera pas indemne tant ces niveaux de lecture sont brillamment amenés.

Le support cinématographique permet une nouvelle fois de sublimer le propos durant cette saison. Les envolées picturales que permet la rotoscopie, technique de dessin par-dessus la pellicule, permettant de conserver cette impression de rêve éveillé ou de réalité déformée. La mise-en-scène basée sur des schémas classiques devient divertissante tant l’œil du spectateur analyse à chaque fois l’image pour distinguer ce qui est filmé de ce qui est dessiné. De plus, les effets spéciaux semblent « naturels » dans cette toile géante animée.

Même si la conclusion peut paraître douteuse ou incomplète, Undone confirme son statut de création à part, incontournable, toute plateformes confondues.

BANDE ANNONCE - EXTRAITS



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés



 Charte des commentaires 


The Terminal List : La critique du début de saison
The Boys : Critique 3.07 La Chandelle Qui Eclaire La Chambre A (...)
The Boys : Critique 3.06 Hérogasme
The Boys : Critique 3.05 Dernier Regard Sur Un Monde De (...)
The Boys : Critique 3.04 Le Glorieux Plan Quinquennal
For All Mankind : Critique 3.04 Happy Valley
Stranger Things : Critique de la deuxième partie de la saison (...)
Les Minions 2 - Il était une fois Gru : La critique
Doctor Strange in the Multiverse of Madness : Quand Deadpool (...)
The Electric State : Le projet des Frères Russo avec Millie Bobby (...)
Kaos : Hugh Grant pour la mythologie grecque selon Netflix
Madame est servie : Le revival en route pour une succursale de (...)
The Pope’s Exorcist : Russell Crowe devant la caméra de (...)
Bg Expansions : Les nouvelles améliorations de vos jeux de (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 4 juillet 2022