PIFFF 2021 : L’ouverture

Date : 02 / 12 / 2021 à 09h30
Sources :

Unification


Le PIFFF vient enfin d’ouvrir ses portes après une année ayant vu la fermeture des cinémas pendant six mois. Le public était bien au rendez-vous pour le film d’ouverture qui permet de lancer des festivités cinématographiques qui vont se poursuivre durant 6 jours de la programmation.

Il sera donc ainsi possible de retrouver, dans les jours à venir, des films en compétition, programmés à 14h30 et 19h30, des films de rétrospective d’œuvres de genre française qui seront toutes présentés par leurs réalisateurs à 16h30 et des longs métrages hors compétition à 21h45.

Il ne faut pas non plus rater la journée des cours métrages qui est le samedi où les œuvres françaises sont projetées à 11h30 et la sélection internationale à 16h30. Sans compter que de grands moments sont attendus, la soirée Shocking Asia de jeudi soir à partir de 19h30 et la nuit des 10 ans du PIFFF le samedi à minuit.

Cela fait donc plaisir de se retrouver dans la très belle salle du Max-Linder Panorama et de pouvoir voir des œuvres qui ont malheureusement peu de chances de sortir sur grand écran. Et cela dans une belle ambiance festive.

Ainsi, après les attentats, les gilets jaunes, les grèves parisiennes et le confinement, le festival renaît une fois de plus de ses cendres. Les amateurs de films de genre ne s’y sont pas trompés, venant en nombre pour fêter la renaissance d’un événement attendu.

- SITE OFFICIEL
- SITE FACEBOOK


20h00 : Shadowprowler

Réalisé par Scott Derrickson (Sinister, L’Exorcisme d’Emily Rose, Dr Strange) et ses deux fils lors du confinement à Los Angeles, SHADOWPROWLER est un home invasion dans lequel un garçon se retrouve piégé seul avec un intrus menaçant...

Avis : Shadowprowler est un court métrage sympathique qui a été tourné en Australie pendant le premier confinement. Il a donc été écrit, réalisé et interprété en famille, celle de Scott Derrickson, ce qui lui donne un certain cachet. L’histoire montre un jeune homme se trouvant dans une maison dans laquelle rentre un individu patibulaire. Ils vont alors s’engager dans un véritable jeu du chat et de la souris. La réalisation est bien faite. Il y a parfois un grand suspense qui plane sur la dizaine de minutes que dure l’œuvre, ce qui fait passer un bon moment.

20h15 : Veneciafrenia

Cela devait être un enterrement de vie de jeune fille classique à base de fête costumée, de boissons et de chapeaux en forme de pénis, mais l’hostilité d’une frange de la population vénitienne envers les touristes va lui faire prendre une tournure sanglante.

Avis : Veneciafrenia est un film qui se déroule à Venise et qui porte la patte du giallo. Le réalisateur Álex de la Iglesia présente une cité dans laquelle une partie des habitants ne veulent plus de l’arrivée des touristes provenant des immenses paquebots de croisière. Un groupe de touristes espagnols va en être malheureusement la cible. Le long métrage utilise parfaitement la très belle ville de Venise, tout en montrant sa lente disparition attendue par la montée des eaux. Certaines séquences sont particulièrement réussies et impressionnantes et proposent un vrai suspense anxiogène qui marche bien. L’œuvre bénéficie néanmoins de quelques longueurs est d’un démarrage qui met du temps à se mettre en place. La fin n’est pas non plus des plus réussie, le choix des leaders de cette opposition au tourisme laissant un peu perplexe. Toutefois, le personnage du fou, qui est un véritable assassin en roue libre, est vraiment intéressant et apporte régulièrement du piment au film.


GALERIE PHOTOS

PIFFF 2021 : Le mercredi 1er décembre



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Festival national du film d’animation 2022 : Le (...)
Festival national du film d’animation 2022 : Le (...)
Festival national du film d’animation 2022 : Un programme (...)
PIFFF 2021 : Jour 7
PIFFF 2021 : Jour 6
For All Mankind : Critique 3.03 All In
Star Trek - Discovery : Une saison 5 inattendue pour Sonequa (...)
Le Seigneur des Anneaux - Les Anneaux de Pouvoir : Les Orques en (...)
Seul face à l’abeille : Critique de la saison 1
Two Summers : Critique de la mini-série
SDCC 2022 : Marvel Studios de retour à la Comic Con, des annonces (...)
L’équipier : La critique
Trying : La bande annonce de la saison 3
Bodkin : Will Forte fait équipe avec Les Obama pour Netflix
Spy Kids : Robert Rodriguez à trouvé sa nouvelle famille (...)