Madres Paralelas : La critique

Date : 25 / 11 / 2021 à 10h30
Sources :

Unification


Madres Paralelas est un très bon film de Pedro Almodovar qui parle merveilleusement des mères.

Le scénario de Pedro Almodóvar joue sur plusieurs tableaux, à la fois sur une belle histoire de mères qui nous est contée en parallèle, mais aussi sur la filiation et sur le passé de l’Espagne.

En effet, à la mort de Franco, et à la chute de son régime, un accord a été trouvé afin d’oublier les atrocités du passé. Ce n’est donc que récemment que les Espagnols ont pu demander la réouverture des fosses communes afin de permettre d’identifier et d’enterrer correctement leurs ascendants. Un travail pas toujours facile à faire faire, d’autant que les spécialistes de ce domaine ne sont pas si nombreux et que l’État n’est pas toujours aidant.

La volonté du personnage principal de faire ouvrir une fosse commune dans son petit village familial pour y retrouver son grand-père sert de fil rouge et de ressort dramatique durant tout le long métrage.

Le récit présente une femme travaillant dans le milieu de la mode. Cette dernière va accoucher le même jour qu’une jeune fille mineure, dans le même hôpital. Les deux femmes vont devenir amies et leurs vies vont se croiser de plus en plus.

Le film de Pedro Almodóvar est très bienveillant. Si les personnages font des erreurs, ce n’est jamais dans le but de faire du mal. Les qualités d’une mère sont parfaitement mises en avant, avec ses défauts qui ne sont pas oubliés pour autant. Toutefois, malgré les rebondissements, c’est toujours l’amour et le respect qui sortent gagnants dans une œuvre faisant parfois verser une petite larme, mais réchauffant toujours le cœur.

L’interprétation est formidable. Penélope Cruz est magnifique en femme célibataire gérant sa carrière et son enfant de front. Milena Smit est lumineuse en jeune femme mal dans sa peau qui s’épanouit avec sa maternité. Aitana Sánchez-Gijón est magnifique en mère de celle-ci, comédienne voyant sa carrière décoller. Rossy de Palma est superbe en meilleure amie du personnage principal. Et Israel Elejalde est très bon en anthropologue spécialiste dans les fouilles.

La mise en scène est superbe. Elle suit de près les deux personnages principaux qu’elle met parfaitement en valeur. Les séquences montrant les deux femmes ensemble sont particulièrement belles et touchantes. Et de l’humour s’invite de temps en temps dans cette tranche de vie ayant ses hauts et ses bas.

Certains plans sont vraiment magnifiques et quelques scènes sont de toute beauté et restent longtemps en mémoire. Sans compter que les très belles transitions entre chacun des chapitres du long métrage sont comme des tableaux s’éteignant progressivement. De plus, le passage final est particulièrement poignant et impressionnant et marque profondément.

La photographie de José Luis Alcaine est d’ailleurs fort belle. Le personnage principal, étant photographe elle-même, l’image du film trouve un véritable écho avec sa profession et la manière dont elle travaille.

La musique d’Alberto Iglesias est aussi bien agréable. Elle accompagne impeccablement les vies des deux mères, dans les joies tout comme dans les drames qu’elles subissent. Il est donc très facile de se laisser emporter par cette comédie dramatique parfois très colorée qui porte réellement la patte de son réalisateur.

Madres Paralelas est un très bon film, écrit avec une grande subtilité, tourné avec une belle délicatesse et mettant en avant deux magnifiques actrices qui campent deux mères formidables.

Avec une histoire pleine de rebondissements et d’émotion, une belle interrogation sur la nature de mère, une jolie réflexion sur la famille et l’amour et un travail de mémoire sur un passé qui ne doit pas être oublié, l’œuvre a de nombreux atouts et est vraiment agréable à regarder.

Virevoltant et sensible.

SYNOPSIS

Deux femmes, Janis et Ana, se rencontrent dans une chambre d’hôpital sur le point d’accoucher. Elles sont toutes les deux célibataires et sont tombées enceintes par accident. Janis, d’âge mûr, n’a aucun regret et durant les heures qui précèdent l’accouchement, elle est folle de joie. Ana en revanche, est une adolescente effrayée, pleine de remords et traumatisée. Janis essaie de lui remonter le moral alors qu’elles marchent telles des somnambules dans le couloir de l’hôpital. Les quelques mots qu’elles échangent pendant ces heures vont créer un lien très étroit entre elles, que le hasard se chargera de compliquer d’une manière qui changera leur vie à toutes les deux.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 2 h 00
- Titre original : Madres Paralelas
- Date de sortie : 01/12/2021
- Réalisateur : Pedro Almodóvar
- Scénariste : Pedro Almodóvar
- Interprètes : Penélope Cruz, Milena Smit, Israel Elejalde, Aitana Sánchez-Gijón, Julieta Serrano, Rossy de Palma, Daniela Santiago
- Photographie : José Luis Alcaine
- Montage : Teresa Font
- Musique : Alberto Iglesias
- Costumes : Paola Torres
- Décors : Antxón Gómez
- Producteur : Pedro Almodóvar, Agustín Almodóvar, Esther Garcia pour El Deseo
- Distributeur : Pathé

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Madres Paralelas


©El Deseo Crédit photo Iglesias Mas


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


West Side Story : La critique
Une femme du monde : La critique
Les Elfkins - Opération pâtisserie : La critique
La pièce rapportée : La critique
S.O.S. Fantômes - L’Héritage : La critique
Matrix Résurrections : La nouvelle bande annonce
Morbius : Le vampire vivant de Sony, le Kurt Cobain de (...)
Casa de papel : Review de la dernière saison - 2ème partie
The Flash : Le retour de Robbie Amell pour la saison (...)
Extraordinary : The Boys au féminin pour Disney+ ?
Prime Video - Bandes annonces : 6 décembre 2021
Cabinet of Curiosities : Rupert Grint pour l’anthologie (...)
Magic Mike’s Last Dance : Channing Tatum et Steven (...)
Fabled Lands : La gamme de livres dont vous êtes le héros
Cinéma - Bandes Annonces : 6 décembre 2021