Green Class tome 3 : La critique

Date : 26 / 11 / 2021 à 08h30
Sources :

Unification


Green Class

Tome 3 : Chaos rampant

  • Scénario : Jérôme Hamon
  • Dessin : David Tako
  • Couleurs : David Tako
  • Editeur : Le Lombard
  • Genres : Action, Aventure, Science-fiction
  • Public : 9+
  • Paru le : 23 Avril 2021
  • Pagination : 64 pages
  • Format : 22.2 x 29.5 cm
  • ISBN : 9782803678822
  • Prix de vente public : 12.45€ (6.99€ en numérique)

Lire un extrait

Noah est mort. Et les autres peinent à s’en remettre. Où trouver encore de l’espoir dans ce monde bouleversé ? Déboussolés, ils laissent Jane et Faraday les conduire à l’abri d’une base militaire. Mais le danger les a suivis, l’épidémie est partout. Nos héros devront puiser dans leur amitié la force de mener un nouveau combat, en mémoire de Noah.

Décryptage

Le groupe d’adolescents en classe verte, ou ce qu’il en reste, tente toujours de survivre au chaos régnant sur terre depuis l’épidémie transformant les humains en êtres végétaux. Noah, le frère de Naïa, touché par le virus s’est transformé en être végétal. Il est l’Alpha et était la proie des chasseurs, il est maintenant mort et ses amis le pleurent.

Comme ce n’est malheureusement pas le cas dans toutes les BD, Green Class propose un résumé des 2 tomes précédents en introduction, qui permet de se replonger très rapidement dans cette saga, ses personnages, cet univers post apocalyptique et cette histoire très bien menée. Comme les 2 tomes précédentes, la couverture cartonnée est sublime et particulièrement soignée. C’est une excellente troisième partie qui arrive aussi à tirer son épingle du jeu en traitant d’un virus et d’une pandémie. Les BD sur des pandémies, des virus sont nombreuses en ce moment ou alors on y fait plus attention rapport au Covid, mais il faut se souvenir ou rappeler que là aussi, la saga était amorcée bien avant la pandémie de Covid. Le tome 1 de Green Class, appelé « Pandémie », est sorti en février 2019 et que le second, « L’Alpha », est sorti un an plus tard en février 2020.

C’est une BD résolument ambitieuse, humaniste et écologiste traitant de la place de l’homme dans notre monde, des véritables questions à se poser vis à vis de la nature et des différences qui doivent non pas diviser mais rassembler. C’est beaucoup plus sombre, plus adulte. Même si l’histoire est la suite directe des deux premiers tomes les épreuves ont fait grandir les protagonistes qui n’étaient sur de simples collégiens et qui sont devenus des adultes par la force des choses. L’histoire s’étoffe avec l’ajout des grands anciens d’H.P Lovecraft et le Necronomicon. Impossible de s’ennuyer, c’est une belle réussite qui nous tient en haleine tout le long, une digne suite richement illustrée pour une saga engagée.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Gargamel l’ami des Schtroumpfs : La critique tardive
En selle Sakamichi ! : La critique du tome 1
Energon Universe : La critique de Void Rivals et Transformers
Joker : La critique des derniers jours d’un clown
Au chant des grenouilles : La critique du tome 1
The Instigators : La bande annonce d’un braquage qui tourne (...)
The Boys : La critique des trois premiers épisodes de la saison (...)
Blade : Le reboot maudit de Marvel Studios ?
Doctor Who : Critique 1.08 La légende de Ruby Sunday
Mission Impossible 8 : Tom Cruise a prévenu Shea Whigham
Star Wars Outlaws : La nouvelle bande annonce et 10 minutes de (...)
Annecy Festival 2024 : Rencontre avec Adam Elliot, Cristal du (...)
Those About to Die : La bande annonce
Que la bête meure : La critique
Star Trek : La lettre de fête des pères de Julie Nimoy