Halloween Kills : La critique

Date : 17 / 10 / 2021 à 11h30
Sources :

Unification


Halloween Kills est un slasher qui devrait beaucoup plaire aux amateurs de meurtres débridés sans beaucoup d’explications données.

Il s’agit du deuxième volet de la trilogie de David Gordon Green qui revient sur la saga des Halloween. Cette dernière est la suite du premier et du deuxième film, ainsi que de Halloween, 20 ans après. Ainsi, en plus du célèbre Micheal Myers, c’est Laurie Strode, la baby-sitter du premier opus, qui se trouve aussi au cœur des longs métrages.

Le premier volet avait montré comment le célèbre meurtrier s’était échappé et avait voulu en finir avec celle-ci. Il avait réussi à faire une très belle proposition de film d’horreur, tout en gardant l’esprit des années 80. Le second tombe plus dans la série B où le sang s’accumule et les meurtres ponctuent régulièrement le récit.

Le scénario de Scott Teems, David Gordon Green et de Danny McBride montre la suite de la nuit que l’on avait découvert dans l’opus précédent. On retrouve ainsi chacun des protagonistes à l’endroit où ils étaient lors du final et on continue de suivre ce qui leur arrive dans les heures suivantes de cette nuit interminable.

C’est d’ailleurs toute la petite ville qui se réveille et décide de mettre fin une fois pour toutes aux crimes du croquemitaine local qui leur empoisonne la vie depuis des décennies. On se retrouve donc devant une chasse à l’homme, alors que le meurtrier continue sa paisible balade sanglante, laissant un sillage de cadavres derrière lui.

En dehors des slogans maintes fois répétés que le mal doit périr cette nuit et d’actions toujours complètement stupides de protagonistes qui préfèrent se séparer ou se diriger vers des endroits où ils ne devraient pas aller, l’œuvre essaye d’avoir une petite réflexion sur la notion du mal et sur la folie collective qui peut s’emparer de différents individus et les pousser à commettre des actes répréhensibles.

Il ne faut honnêtement pas chercher de signification aux actes de Micheal Myers, et à son invulnérabilité, et ne pas se poser de questions sur les choix toujours mauvais que font les différents protagonistes. Aussi, si vous aimez voir le compteur de morts augmenter inexorablement, vous vous ferez sûrement plaisir devant un récit qui laisse bien peu de temps mort dans ce domaine. Par contre, si vous espérez une histoire un peu plus subtile, il faudra sans doute attendre le troisième volet pour avoir une œuvre avec plus de profondeur.

L’interprétation elle-même n’est pas loin de la série B. Les personnages sont tellement caricaturaux et font tellement n’importe quoi qu’il n’est pas évident de les incarner. Il n’est donc pas facile pour le spectateur de s’attacher à eux et de se trouver touché par leurs fins tragiques. On retrouve toutefois avec plaisir Jamie Lee Curtis qui continue d’avoir une présence imposante. Il ne faut d’ailleurs pas beaucoup s’attacher aux personnages ayant fait des apparitions dans le premier volet, ceux-ci ne faisant parfois pas longtemps long feu.

La musique de John Carpenter, Cody Carpenter et de Daniel A. Davies est agréable et accompagne bien cette frénésie de violence décomplexée qui ne fait de cadeau à personne.

Halloween Kills est un film clivant qui pourrait tout à la fois décevoir les amateurs de films d’horreur un peu malin et ravir ceux qui apprécient le gore. Avec une histoire qui n’apporte pas grand-chose au premier volet, une réalisation efficace dans les mises à mort et une interprétation qui ne restera pas dans les mémoires, selon ce que vous appréciez dans la saga des Halloween et des films d’horreur, vous prendrez un certain plaisir à le voir ou ne l’apprécierez pas du tout. À vous de voir donc.

Sanglant et sans moralité.

SYNOPSIS

Laurie Strode, sa fille Karen et sa petite fille Allyson viennent d’abandonner le monstre au célèbre masque, enfermé dans le sous-sol de la maison dévorée par les flammes. Grièvement blessée, Laurie est transportée en urgence à l’Hôpital, avec la certitude qu’elle vient enfin de se débarrasser de celui qui la harcèle depuis toujours. Mais Micheal Myers parvient à s’extirper du piège où Laurie l’avait enfermé et son bain de sang rituel recommence. Surmontant sa douleur pour se préparer à l’affronter encore une fois, elle va inspirer la ville entière qui décide de l’imiter et de se soulever pour exterminer ce fléau indestructible. Les trois générations de femmes vont s’associer à une poignée de survivants du premier massacre, et prennent les choses en main en formant une milice organisée autour de la chasse et la destruction du monstre une fois pour toutes. Le mal meurt cette nuit.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 46
- Titre original : Halloween Kills
- Date de sortie : 20/10/2021
- Réalisateur : David Gordon Green
- Scénariste : Scott Teems, David Gordon Green, Danny McBride d’après l’œuvre de John Carpenter, Debra Hill
- Interprètes : Jamie Lee Curtis, Judy Greer, Andi Matichak, James Jude Courtney, Nick Castle, Airon Armstrong, Will Patton, Thomas Mann
- Photographie : Michael Simmonds
- Montage : Timothy Alverson
- Musique : John Carpenter, Cody Carpenter, Daniel A. Davies
- Costumes : Emily Gunshor
- Décors : Richard A. Wright
- Producteur : Malek Akkad, Jason Blum, Bill Block pour Universal Pictures, Miramax Films, Blumhouse Productions, Trancas International Films Inc., Rough House Pictures
- Distributeur : Universal Pictures International France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Halloween Kills



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


La pièce rapportée : La critique
S.O.S. Fantômes - L’Héritage : La critique
Le Calendrier : La critique
La fièvre de Petrov : La critique
Madres Paralelas : La critique
Star Wars - Ahsoka : Ivanna Sakhno pour la série Disney+
La Roue du Temps : La Game of Thrones de Amazon ?
Furiosa : Tom Burke remplace Yahya Abdul-Mateen II
Doctor Who : Review 13.05 Flux Chapter Five - Survivors of the (...)
Star Wars : Les Rangers de la Nouvelle République mis à mort par (...)
Disney+ - Bandes annonces : 1er décembre 2021
Chucky : La poupée de retour pour une saison 2
PIFFF 2021 : Son histoire en bande annonce
Les Sorcières d’Akelarre : Le concours
Rush Out : Le jeu de rapidité et lancé de dés en simultané