141 connectés

Beastars : Review de la saison 1

Date : 23 / 03 / 2020 à 12h30
Sources :

Unification


Beastars est l’excellente adaptation animée en 12 épisodes de 25 minutes de la série de mangas éponymes de la mangaka Paru Itagaki démarrée en 2016 qui est actuellement publiée chez l’éditeur Ki-oon. Et au vu de sa qualité, après sa diffusion sur une chaîne japonaise, il n’est pas étonnant qu’une saison 2 soit déjà annoncée pour 2021.

Le scénario présente un monde anthropomorphique dans laquelle il existe une certaine fracture entre carnivores et herbivores. Dans un lycée d’élite, ces derniers se côtoient, mais dès le début, un élève herbivore se fait manger par un carnivore, ce qui est évidemment l’un des plus grands tabous de cet univers.

Le récit suit de près un jeune loup gris qui fait partie de la partie technique du club de théâtre de son lycée et qui a des problèmes avec sa personnalité parfois violente qu’il essaye de réprimer. D’autant qu’il va tomber amoureux d’une lapine naine, elle-même peu intégrée à l’école, et que ce couple improbable va avoir beaucoup de mal à essayer d’exister.

L’environnement rappelle clairement l’excellent Zootopie sorti quelques mois avant le début de la parution du manga. Mais l’enquête n’est pas au cœur du récit. En effet, ce dernier se concentre énormément sur le loup et s’avère être une étude psychologique très intéressante et d’une grande délicatesse sur les sentiments de différents personnages confrontés à un passé est à un environnement difficile à gérer.

C’est d’ailleurs au travers de ce titre de Beastar, l’élève en pointe du lycée, que se déploie des luttes internes entre prédateur et proie. Car c’est un cerf, acteur adulé de la troupe de théâtre, qui le convoite, alors qu’il revient généralement à des carnivores.

L’animation est très intéressante et capte complètement l’attention. Certaines séquences sont très spectaculaires est parfaitement mise en scène avec quelques passages de bagarre qui valent vraiment l’attention. Il faut aussi saluer le soin apporté au générique d’ouverture fait en stop motion et celui de fin qui n’est pas unique et qui change en fonction des épisodes. La musique de ceux-ci, ainsi que celle de la série, est extrêmement plaisante à entendre et se marie bien avec les événements qui se déroulent.

Les personnages sont vraiment très intéressants, et même les secondaires ont une réelle personnalité. Le petit aparté sur la poule au milieu de la série est excellent et apporte plus d’épaisseur à un monde bien construit qui se dévoile devant nos yeux. Le design est très travaillé et celui de chaque individu permet de reconnaître sans problème son espèce, tout en différenciant les divers protagonistes.

Le doublage japonais est vraiment remarquable. N’hésitez pas à voir la série avec ce dernier. Je n’ai pas tenté l’expérience d’une autre langue, mais l’original est tellement bon, qu’il me semble difficile qu’un autre doublage puisse lui être supérieur. Les trois personnages principaux, le loup, la lapine et le cerf ont des voix complètement incroyables qui leur correspondent parfaitement.

Beastars est un petit bijou, une série formidable se déroulant dans un univers décalé qui permet de parler de sujets très graves d’une façon tout à fait originale. Avec son histoire attendrissante et passionnante, ses personnages haut en couleur et sa mise en scène captivante, il est extrêmement difficile de lâcher les épisodes avant de tous les avoir vu. Et en attendant de découvrir la saison deux, on peut aussi se pencher sur les mangas qui sont toujours en cours.

Superbe et intelligent.

ÉPISODE

- Episode : 1.01 à 1.12
- Titre : La lune et la bête, Les as de l’Académie, La naissance d’un loup, Tout donner, Deux versions pour une histoire, Vision trouble : rêve ou réalité ?, Sous le manteau de fourrure, Comme un fil entre les crocs, Dans la fosse aux lions, Un loup en habit de mouton, Dans le quartier chaud, Après la tempête
- Date de première diffusion : 13 mars 2020 (Netflix)
- Réalisateur : Shinichi Matsumi
- Scénariste : Nanami Higuchi, Paru Itagaki

RÉSUMÉ

Dans une école où coexistent proies et prédateurs, un loup au bon cœur tente désespérément de juguler ses nouveaux instincts carnivores.

BANDE ANNONCE



Les films sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits



 Charte des commentaires 


Feel Good : Review de la saison 1
Le goût du vin : La review du film Netflix
Ozark : Review de la saison 3
Chez moi : La review du film Netflix
Unorthodox : Review de la mini-série
Star Trek Picard : Review 1.10 Et in Arcadia Ego, Part (...)
Loki : L’identité au centre de l’intrigue de la série (...)
Solar Opposites : La bande annonce de la série animée trash de (...)
Dragon’s Lair : Ryan Reynolds pour l’adaptation (...)
Quibi : Jeffrey Katzenberg dévoile les détails de la plateforme (...)
Trying : La bande annonce de la série Apple TV+
C’est quoi le bonheur pour vous ? [DVD/VOD] : La (...)
Heels : Chris Bauer, Allen Maldonado et James Harrison Jr. pour (...)
Netflix - Bandes annonces : 31 mars 2020
Star Trek Picard : Les coulisses du final de la saison (...)