438 connectés

October Faction : La critique du tome 1

Date : 27 / 02 / 2020 à 07h30
Sources :

Unification France


October Faction
tome 01

  • Editeur : Declourt
  • Scénario : Steve NILES
  • Dessin : Damien WORM
  • Couleurs : Damien WORM
  • Série : October Faction
  • Collection : Contrebande
  • Date de sortie : 13 novembre 2019
  • Format : 17,4 x 26,5 cm
  • Nombre de pages : 160
  • ISBN : 978-2-413-02524-5
  • Prix : 15.95 €

Cette nouvelle série de Steve Niles (30 Jours de Nuit), un spécialiste des ambiances glauques et fantastiques, est formidablement servie par le talent de Damien Worm, qui rappelle Ashley Wood & Ben Templesmith. October Faction, c’est en quelque sorte la Famille Addams version adultes !

Fredrick Allan et sa famille sont des chasseurs de monstres à la retraite. Une famille un peu spéciale cependant, puisqu’elle comprend un tueur de fantômes ; une sorcière et un mage. Mais parfois… C’est la folie qui sert de ciment à toute une famille, aussi dysfonctionnelle soit-elle…

Décryptage

Geoff et Vivian sont les enfants de Fredrick Allan, un professeur d’université qui fut jadis un chasseur de monstres, et dont la femme Deloris, est soupçonnée de tromperie par Lucas, l’ancien associé d’Allan. Après s’être rappelé les bons souvenirs de leurs actions passées, Lucas va mettre Fredrick en garde contre les agissements de Deloris. De leur côté, le rêve des 2 enfants est de suivre l’exemple de leurs parents et devenirs eux-aussi chasseurs de monstres. Malgré un refus catégorique de leur père, les événements qui vont frapper soudainement la famille vont l’obliger à reconsidérer sa position.

Impossible de ne pas penser à La Famille Adams en regardant cette couverture, les dessins et l’ambiance de cette BD. Outre le dessin très sombre et très glauque qui colle à merveille à l’histoire, l’ambiance visuelle est très importante dans cette œuvre, elle change selon les pages, le rouge, le bleu, le violet, le marron sont quelques unes des couleurs de fond, d’ambiance qui changent d’une page à l’autre. L’humour omniprésent malgré des sujets forts (la mort, la filiation…) est aussi un élément commun avec en point d’ancrage, la famille et son importance, qu’elle soit du sang ou du cœur.

L’histoire, originale mais assez glauque finalement, rend hommage aux films d’horreurs, part un peu dans tous les sens avec des flashbacks explicatifs pour essayer de raccrocher les wagons, des chasseurs de monstres, un Loup Garou malade, des fantômes, des enfants malheureux qui aimeraient s’épanouir autrement… Malgré toute cette ambiance fantastique d’horreur, dans cet univers déjanté, les sujets prégnants restent bien terre à terre, la famille, l’amitié, l’amour.

La traduction française chez Delcourt d’October faction arrive à point nommé. Originellement, la BD est publiée aux USA depuis 2015, mais elle est surtout une série sur Netflix depuis le 23 janvier 2020. N’ayant pas vu la série, il me sera impossible de faire un parallèle entre les 2. Par contre, la BD pose un cadre. Le monde dans lequel ils évoluent est intéressant et cette BD introductive nous donne envie d’en voir plus donc forcément la suite est attendue de pied ferme. Il faut se lancer pour intégrer cet univers mais aucun regret une fois dedans.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Mages : La critique du tome 1
Green Class : La critique du tome 2
Girls’ Last Tour : La critique post-apo du volume (...)
Japan Expo - Le meilleur de la culture japonaise : La critique de (...)
Equinoxe : La critique
La Casa de Papel : Review de la saison 4
Superman & Lois : Dylan Walsh sera le (nouveau) général Lane (...)
Amazing Stories : Review 1.05 The Rift
Snowpiercer : La série post-apocalyptique de TNT avancée
Hollywood : Les premières images de la série Netflix de Ryan (...)
The Third Day : La mini-série également repoussée par HBO pour (...)
50 States of Fright : La bande-annonce bien flippante de la série (...)
National Anthem : Feu vert pour la série de Scott Z. Burns pour (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 6 avril 2020
Westworld : Review 3.04 The Mother of Exiles