629 connectés

Tout l’Art de Death Stranding : La critique de l’artbook

Date : 28 / 01 / 2020 à 07h30
Sources :

Unification France


Tout l’art de
Death Stranding

- Éditeur : Bragelonne
- Directeur Artistique : Yoji Shinkawa
- Traducteur : Basile Beguerie
- Date de sortie : 29 janvier 2020
- Pages : 256
- Taille : 28 x 30,7 cm
- ISBN : 979-10-281-1086-4
- Prix : 29,90 €

Description :

"Découvrez tout l’art du jeu événement signé Hideo Kojima !

Dans ce beau livre illustré de 256 pages, plongez au cœur des centaines de dessins conceptuels qui ont mené à la création des personnages, des équipements, des lieux et des créatures uniques qui font toute la richesse du jeu Death Stranding. Retrouvez également les premiers concepts artistiques abandonnés et les nombreuses peintures signées par l’artiste Yoji Shinkawa.

Avec Death Stranding, le mythique game designer Hideo Kojima (Metal Gear Solid, Zone of the Enders, Snatcher, Policenauts, etc.) offre une expérience de jeu d’un genre nouveau. Sam Bridges (incarné par l’acteur Norman Reedus) se lance dans une véritable odyssée au cœur de paysages ravagés envahis par des créatures d’un autre monde. De mystérieuses explosions et une succession de phénomènes surnaturels, baptisés Death Stranding, ont totalement bouleversé la planète. Il appartient désormais à Sam Bridges d’explorer ce continent à l’équilibre précaire pour sauver une humanité promise à l’extinction.

Aux côtés de Norman Reedus, les comédiens Mads Mikkelsen, Léa Seydoux, Margaret Qualley, Tommy Earl Jenkins, Troy Baker, Emily O’Brien et Lindsay Wagner confèrent des prestations en motion capture et prêtent leur voix à leur personnage. Avec également à leur côté la présence des réalisateurs Guillermo del Toro et Nicolas Winding Refn.

Tout l’art de Death Stranding est une lecture indispensable pour comprendre l’univers imaginé par Hideo Kojima. - Yoji Shinkawa, directeur artistique."

Le verdict :

Ce splendide artbook est divisé en deux grandes parties :

- Personnages (150 pages), présente Sam Bridges et son équipement, Bridget Strand, Amélie, Die-Hardman, Dedman, Heartman, Mama, Lockne, le personnel de Bridges, Fragile, Porteurs et MULEs, Higgs, les Terroristes, Clifford Unger, les Guerriers de la 1ère, de la 2nde Guerre Mondiale et du Vietnam, les Échoués, mais aussi les véhicules, armes, structures et machines.

- Lieux (100 pages), illustre les villes relais Centrale, Capitale, portuaire, de Lac, du Sud, Frontière. Sont aussi présentés, les lieux notables, tels que le Centre Bridges, le Centre médical des Pseudomères, les Services d’isolement, les Incinérateurs, les fermes éoliennes, le laboratoire de Mama et celui de Heartman, les camps de MULEs, les colonies de Preppers, les stations, la Chambre privée, la grève d’Amélie et les différents paysages urbains ou naturels.

Tout au long du livre, la part belle est laissée aux illustrations, croquis, dessins et artworks, qui donnent l’évolution, point par point, des nombreux éléments du jeu. Souvent, un petit texte, très court, donne, sans fioriture ou emphase superflue, l’identité, l’utilité ou la mécanique du sujet, à la manière de notes d’intention en marge des travaux préparatoires.

Bridges y est bien entendu décrit sous toutes les coutures, de ces particularités physiques à son équipement, mais les autres personnages, créatures, machines et lieux ne sont pas en reste. On y découvre, avec plaisir, tout ce qui fait de Death Stranding un superbe jeu, très pensé et profond.

À travers l’évolution des différents artworks, on découvre même des éléments envisagées, mais finalement non utilisés dans l’oeuvre finale.

On retrouve principalement les fantastiques dessins évocateurs de Yoji Shinkawa (que connaissent parfaitement les fans des jeux Metal Gear Solid), qui savent poser immédiatement une ambiance (à l’origine très manga, forcement).

Le lecteur appréciera aussi tous les éléments techniques, représentés avec leur fonctionnement, et tous détaillés, un peu à la manière des artbooks techniques Entertainment Bible des années 80 qui traitaient des anime Macross par exemple.

On se posera aussi avec plaisir devant les paysages désolés, de qui émanent une poésie oscillant entre nostalgie et lugubre, à la manière de Sam Porter Bridges, pour trouver son chemin à travers notre monde déchu.



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


L’autre Terre : La critique du tome 1
Crusaders : La critique du tome 1
L’homme de l’année tome 16 - 1989 : La critique
Alice Matheson tome 6 : La critique
Tolkien - Eclairer les ténèbres : La critique
Matrix 4 : Envolez vous avec Neo et Trinity !
L’appel de la forêt : La critique
Amazing Stories : La première bande annonce de la série Apple (...)
My Holo Love : Review de la saison 1
Masters Of The Universe - Revelation : La série Netflix recrute (...)
Projet Krysten Ritter : Jessica Jones en tueuse en série dans une (...)
Harry Bosch : Amazon renouvelle sa série pour une 7e et ultime (...)
The President Is Missing : David Oyelowo rejoint par 3 nouvelles (...)
The Power of The Dog : Le film Netflix de Jane Campion complète (...)
Dragons : La critique du supplément Grimoire