625 connectés

Peacock : Comcast expose sa stratégie financière

Date : 12 / 12 / 2019 à 10h15
Sources :

Deadline


Mike Cavanagh, le directeur financier de Comcast, annonce que la major qu’il représente s’apprête à investir plus de 2 milliards de dollars pour les 2 prochaines années pour leur plate-forme de streaming Peacock qui sera lancée en avril prochain.

Les 2 millards de dollars serviront entre autres à créer du contenu (nouvelles séries, films,...) mais aussi pour du marketing. Le but : faire tout ce qui est nécessaire pour garder les personnes qui sont déjà clients chez Comcast (les abonnés à Xfinity, par exemple), mais aussi pour en attirer de nouveaux.

Peacock sera donc gratuit pour ceux qui sont déjà clients de Comcast (uniquement la version avec publicités). Les nouveaux abonnés auront le choix à "différents niveaux de prix". Et bien qu’il n’ait pas indiqué quelque prix que ce soit, il estime que les revenus publicitaires de la plate-forme permettront à sa société de proposer des "prix raisonnables aux consommateurs".

Stratégie claire donc pour Comcast qui s’apprête à entrer dans la danse des plate-formes de streaming dominée par Netflix. Cette dernière coûte jusqu’à 13 dollars par mois aux USA alors que les toutes nouvelles plate-formes de Disney et d’Apple sont bien en-dessous de 10 dollars. Tandis que HBO Max, qui sera lancée en mai 2020, coûtera 15 dollars par mois.

Ces 2 milliards semblent pourtant être une goutte d’eau pour Comcast. Ils ne représentent que 1% des bénéfices de la société, ce qui est comparable à ce qui est injecté dans Xfinity Mobile par exemple. Et même si cet effort financier est plus faible qu’ailleurs, Peacock compte bien combler ce manque par des revenus publicitaires conséquents.

Mais que pèsent 2 milliards de dollars quand Netflix injecte plus de 15 milliards de dollars par an dans sa plate-forme ? Même les autres géants qui se sont lancés dans la bataille injectent des sommes similaires...

Evidemment, les 2 milliards serviront en très grande partie au contenu de la plate-forme. Exemple, NBCU a annoncé plus tôt dans l’année que la série à succès The Office quittera Netflix pour être dans son service, et cela pour la bagatelle de 500 millions de dollars. Peacock pourra également compter sur quelque chose que Netflix n’a pas : les sports en direct.

Car Netflix, producteur de contenus originaux, met également à disposition de ses clients bons nombre de contenus venant de chaînes traditionnelles qui lui accorde une licence pour les diffuser.

Peacock ne sera pas un investissement risqué. Cavanagh a bien conscience des forces et des faiblesses de la maison-mère de NBCU et il explique :

"Nous ne cherchons pas à jouer dans la cour de quelqu’un d’autre. Je pense que notre approche à l’égard de Peacock est une considération réfléchie de nos forces et de nos possibilités d’élaborer un plan qui, s’il est couronné de succès, nous mettra dans une très bonne position. Le succès est à nous si nous réussissons et que cela vaut la peine d’être poursuivi. Les consommateurs sont en demande. De toute évidence, les annonceurs chercheront des occasions de toucher le public."

Enfin, Mike Cavanagh annonce un événement pour le 16 janvier prochain. Nous devrions en savoir plus à ce moment-là. Objectif affiché de Comcast : rentabiliser ses investissements en 5 ans, d’autant que les 2 milliards de dollars d’investissements ne concernent que les 2 premières années. On peut légitimement penser que ce chiffre sera poussé vers le haut en cas de succès. Et on imagine aisément que le succès risque bien d’être au rendez-vous quand on sait qu’une nouvelle série Battlestar Galactica est en préparation pour la prochaine plate-forme.

Et pour l’instant, pas d’indication d’un lancement à l’international pour Peacock...


Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Saved By The Bell : Dexter Darden pour le revival de Sauvés par (...)
MacGruber : Une parodie de MacGyver pour Peacock
Peacock : Dates de lancement et tarifs pour le service SVOD de (...)
NBCUniversal : Seth MacFarlane créera du contenu pour (...)
Saved by The Bell : Mark-Paul Gosselaar et Tiffani Thiessen (...)
Transformers : 2 nouveaux films en préparation chez Paramount
The Thing : Une nouvelle adaptation en développement
Disney : Mickey célèbre le Nouvel An Chinois !
César 2020 : Les nommées de la 45ème cérémonie
The Power : Eddie Marsan rejoint Leslie Mann et John Leguizamo (...)
Just One Drink : Laura Dern rejoint Quibi
Histoire d’un regard : La critique
Saved By The Bell : Dexter Darden pour le revival de Sauvés par (...)
L’Institut : Le Stephen King cuvée 2020
Terrors of London : La critique du deckbuilding