514 connectés

La Vie Rêvée de Domibleue : Reporter Intergalactique, c’est tuant !

Date : 06 / 09 / 2011 à 00h15
Sources :

Source : Unification


Passer la Porte pour rejoindre le site Gamma sur P2S 569, ça n’a pas été le plus difficile …
En quelques heures le TGV m’a amenée à Strasbourg où j’ai rallié à nouveau la Troop, comme au bon vieux temps !

J’avais déjà eu le plaisir de jouer les photographes de plateau, il y a deux ans, lors du tournage de l’Episode 2, aujourd’hui intitulé Faux Semblants. Ce qui m’avait valu un week-end de folie en compagnie de l’équipe des SG Troopers.
Cette fois-ci, c’est pour une semaine d’une incroyable aventure que j’ai embarqué !


Toujours reporter photographe, un peu « crieuse » (je vous en reparlerai), et finalement un peu figurante, j’ai partagé avec cette escouade de francs rigoleurs une semaine de pur délire, à la poursuite de Jaffas déjantés, partageant le sort d’équipes SG survitaminées.

Ces zigotos m’en auront fait voir de toutes les couleurs ! Et encore une fois j’imagine à quel point le plateau de la série originale ressemble à ce rassemblement de comiques troupiers, toujours prêts à rigoler.

Pour autant, dès que le mot « Action ! » résonne, voilà mes joyeux drilles tous sérieux et subitement très professionnels.
Les scènes se suivent à un rythme effréné.
On a qu’une semaine pour boucler un programme plutôt chargé.

Laurent-Conan, le scénariste/ réalisateur/producteur en chef, devra pourtant faire le sacrifice de quelques unes, dont le tournage est remis à plus tard, en parallèle avec la post-production qui s’annonce, cette fois encore, de toute beauté.

Il a su s’entourer pour ce nouvel et tout dernier opus- dit-il-, de Stargate, fan-film, de toute une équipe de bénévoles issus des milieux les plus divers, mais tous, évidement très fiers d’appartenir à la sphère des fans de Stargate.

De sa première assistante, Orphée, ex policier, reconvertie dans l’équipement de sécurité, à votre servante, écrivain journaliste qui paye ses factures en bossant dans le métro parisien, s’étale un panel de gens impressionnants de générosité et de joie de vivre.

Passionnés, amateurs et professionnels, parmi lesquels JP- cadreur/monteur- qui vient équipé de son matériel personnel, faire l’expérience de la fiction, lui qui est plus habitué à la capture de concerts, ou aux clips ; les « anciens » comme Julien, chargé lui aussi, des prises de vues et du montage comme sur les projets précédents.

Une distribution éclatante, formée d’acteurs aux pseudos colorés, dont vous découvrirez la véritable identité au générique.

Dans le rôle de :

SG-4 (équipe Russe) : Papa-Schultz, Borelias, Jocky

SG-14 : Leoden, Eva, Anders

SG-16:Thex, Kevin Lorne, Adriendo,Portonaute

SG-17 : Serval, Conan, ClickClick, Gaya

SG-19 : Stalgis, Elwe, Padre, Red

SG-24 : Siegfried, Reaper, Bra’Zat

Pilotes F-302
Gladiateur
Tyalis
Vivien
et encore, Marie et Lyly ... et tous ceux que je n’aurais pas nommés qui ne m’en voudront pas j’espère.

En dépit des tourments de la vie, qui n’épargnent malheureusement pas même les plus optimistes, ils sont là, partageant toute une semaine de leur existence, pour le meilleur de leur amitié, qu’ils m’ont fait la grâce de m’accorder, à moi aussi.

Me voilà tombée en amour de cette petite troupe … en fait cela depuis notre première rencontre, qui relie si bien Stargate à ses fans. Dans l’esprit, et les images … à voir sur FaceBook , notamment.

Il m’entraînent dans l’aventure d’un projet au budget extrêmement serré - qui voit la contribution d’Unification, qui sera au générique en tant que co-producteur de Wargamepictures, comme une manne bienvenue - avec cette sympathie qu’on rencontre parfois sur les plateaux de tournage, des séries qu’on vous présente sur le site Unificationfrance.com.
L’art du partage, dans toute sa simplicité. Difficile à décrire, tant il s’agit de l’éprouver.

JOURNAL DE BORD :

Samedi 13 : Départ de Paris à l’aube.

Le voyage est rapide et pourtant déjà riche de contact. Je me suis fait un nouveau copain, Pedro –ingénieur, dont la conversation me met dans le bain.

A peine arrivée à Strasbourg, juste le temps de poser mon paquetage, me voilà déjà conduite jusqu’au Fort Frère, à quelques kilomètres de là, pour embarquer.

Dans cet ancien Fort désaffecté, prêté à la Troop par les bénévoles qui l’entretiennent et le font visiter aux touristes, on se sent tout de suite dans l’ambiance. Une salle a été réservée à la Porte, bien à l’abri des regards indiscrets … ça rappelle décidément quelque chose.

La journée sera bien remplie. La mise en place est rapide et efficace. Les premières scènes sont tournées. Une tension de bon aloi règne sur le plateau, où demeure, en dépit des quelques galères, inévitables, une franche exaltation.

Rincée, vidée, exténuée, à l’issue de cette journée de travail, je regagne mes quartiers- Ne nous y trompons pas, ça a beau se faire dans la bonne humeur, c’est du boulot, tourner un film ! – Hébergée dans « la famille » … car tout se partage, surtout le coucher et le couvert. Les Troopers qui habitent dans le coin, accueillent leurs condisciples pour le temps de la mission. C’est un projet amical, familial …

Dimanche 14 : Le jour du Seigneur …

Les méchants nous en font voir … Goa’ulds, plus exactement Jaffas, Alliance Luxienne … voilà de quoi occuper nos fringants guerriers de la Tau’ri. Mais ne comptez pas sur moi pour vous raconter l’histoire. J’ai signé un accord de confidentialité.

Sachez juste que rien, ni la météo, ni les imprévus, ne saurait arrêter la course à la justice et à la Paix de nos valeureux membres SG.

De réunions en briefings, de bidouillages, en résolutions, notre chef vénéré conduit toute sa Troop, vers un épisode qui s’annonce à la fois sanglant et inventif … « En effet », les forces qui s’opposent aux terriens, vont leur poser quelques cas de conscience …

Lundi 15 Août : Pas de jour férié qui compte !

Ce sera un jour de tournage comme les autres.
Qu’est-ce que vous croyez ? J’ai cramé toutes mes cartes mémoire ! Suis obligée de faire le vide (enregistrer les photos sur l’ordi) avant de « repartir au combat ».
Conan n’en revient pas ! Il aura bientôt plus de gigas de photos que de vidéo.
Il ne parvient pas à me raisonner. Le numérique, c’est magique ! Prenez autant de clichés que vous voulez ! Après, c’est à vous de voir, ce qu’il y a à jeter.

Mardi 16 : Jaffa Cri !

Euh, en fait je ne sais plus très bien … Quel jour en fait c’était, mais il a fallu palier au manque de voix de notre sublime amazone Jaffa, Lyly, incapable de nous sortir « le cri qui tue » … Devinez qui s’y colle.

Mercredi 17, Jeudi 18, Vendredi 19 : Pas de répit …

Intense et réactif, ce tournage ! Je commence à prendre mes camarades pour des dingues ! Certains, feraient bien de se faire embaucher pour de bon comme cascadeurs ! Les risques qu’il prennent pour une bonne prise, j’en reviens pas !

Les scènes de combat sont spectaculaires et encore une fois, les cascades de mes comparses, tour à tour Jaffas ou membres des SG, sont époustouflantes !
Le réglage des chorégraphies prend du temps, sous un soleil de plomb, ça n’est pas toujours facile de « faire le mort ».

Faire le mort, parlons-en ! J’ai testé pour vous, l’inconfortable situation de ces figurants, qui doivent rester là sans bouger, des heures durant, tandis que se met au point « la bonne » … prise après prise, le temps paraît long, même mort …

Pourtant, privilégiée, je reste allongée sur mon brancard, couverte d’une chaude couverture, dans ce décor un peu frisquet, d’infirmerie improvisée derrière les murs humides d’une partie du Fort, bien inquiétante …

Je me remémore avec compassion les heures de tournage qui ont précédé, où j’ai « shooté » des charniers de Jaffas et de soldats, qui ont du rester là, à attendre que « les vedettes » aient enfin pu dire leur texte !

« La vache, être mort, ce que c’est tuant ! »

Ce qui me redonne vie, ce sont tous ces moments où « comme précédemment », je m’interdis de poser l’appareil … sinon, je loupe forcément quelque chose. Observer les Troopers, c’est une fête permanente !

Quoi de plus réjouissant que de voir autant de personnes capables d’assumer ainsi leurs élucubrations, sans complexe, entre amis, et gens de bonne intelligence ?

Au point d’en faire un film ???

Mes abdos son raffermis comme je m’y attendais, j’ai les zygomatiques en compote, encore une fois. L’accent russe me colle à la langue depuis les scènes d’anthologie que nous ont fait vivre les hommes de l’équipe SG4 du Colonel Vassilev, responsables et coupables assumés de la touche d’humour de cet épisode, par ailleurs plutôt dramatique.

Samedi 20 : fin de mission pour la reporter.

Il reste encore une journée de tournage. Je préfère quitter mes camarades en plein boum et éviter le clap de fin. Je crois que ça m’aurait tiré une larme. Alors au fond, c’est très bien que mes obligations personnelles me rappellent à la réalité, maintenant.

J’aurais encore le plaisir de travailler toute la matinée avec Julien, à quelques interviews pour les bonus du DVD. Un Festival ! Ces gars-là sont déjantés ! Filles et garçons ont un humour qui fracasse !
Jeunes et plus vieux, ont le même âge mental …pas si loin du mien … aux alentours de dix ans et demi … si je ne m’abuse.

On joue. C’est du cinoche ! Et pourtant, on repart avec la sensation d’avoir grandi. D’avoir participé à quelque chose d’important. Certes, pour un nombre assez réduit de personnes, qui sauront elles, ce que ça représente. Et c’est ça qui est merveilleux. Car à partir de ce petit groupe, perdure un état d’esprit très particulier, initié, entre autres, par les équipes qui ont travaillé durant des années sur Stargate. Les vrais fans savent de quoi je parle.

C’est avec un émoi, difficilement dissimulé que je les quitte.

Saluée par une haie d’honneur, « à la manière de … », je me sens comme une sorte d’O’Neill qui perçoit derrière elle, son émotion partagée. Je vous dis, les vrais fans, savent de quoi je parle …

Comment ne pas avoir envie de revenir vers cette petite Troop. Et partager ses délires ?
Si comme moi vous aviez la chance de les connaître, vous apprécieriez la simplicité avec laquelle ces gens savent vivre leurs rêves … Tout ce que j’aime. Les Troopers, c’est un cocktail détonnant : Une bonne dose d’humour, un trait d’autodérision, le tout généreusement mélangé à une juste mesure d’amitié. Les glaçons fondent vite au fond du shaker …

A consommer sans modération !!!
Rendez-vous dans les prochaines conventions, les occasions diverses et variées de se retrouver. Comptez-y !


Amateurs et professionnels, réunis ...

avec la même passion, aussi sérieux que possible ...

... sur un tournage intense ...

Faire le mort, un jeu d’enfant ...

Des femmes ...

Des hommes ...

... des grands enfants ...

... dont je partage le plaisir ...

Toutes les photos sont la propriété des Stargate Troopers et WargamePictures, merci de leur aimable autorisation.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Coup de coeur : Dominique Mac Avoy, artiste peintre
La Vie Rêvée de Domibleue : Quand les écolos partent en guerre (...)
Coups de coeur de la rentrée
Le cauchemar de Domibleue : Morts de rire
Les Etoiles du Jouet : opération coup de coeur
Justice League : Retour en production dans un climat tendu sur le (...)
Star Trek : Remettre en question la Fédération
Star Wars - Cassian Andor : Tony Gilroy remplacé par Toby Haynes (...)
The 100 : Review 7.15 The Dying of the Light
Netflix - Bandes annonces : 25 septembre 2020
Projet Tom Cruise : La navette SpaceX décollera en octobre (...)
Black Narcissus : La bande annonce de la série FX / Hulu
Billie : La critique
Mr. Mercedes : La série adaptée de Stephen King arrive sur (...)
Bullet Train : La star de Warrior au casting