207 connectés

[email protected] : La review du film Netflix

Date : 30 / 06 / 2020 à 13h00
Sources :

Unification


[email protected] est une comédie romantique décevante qui accumule pas mal de clichés et n’arrive jamais vraiment à décoller.

Le scénario d’Ellen Rapoport et de John Finnemore présente une jeune femme à la recherche à la fois d’un travail et d’une relation stable. Après avoir trouvé un homme qui lui plaît beaucoup, et sans nouvelles, elle va lui envoyer un mail méchant qu’elle va souhaiter effacer en allant au Mexique en apprenant les raisons de son absence de réponse.

Le spectateur suit donc ses tribulations, et celle de ses deux meilleures amies, à la recherche du moyen de supprimer ce message. L’histoire repose ainsi sur un certain nombre de rencontres et des situations plus burlesques les unes que les autres, mais qui s’avèrent finalement manquer d’un peu de folie et être plutôt lourdes à digérer.

D’autant que le personnage principal, incarné par Nasim Pedrad, est particulièrement irritant et met pratiquement la durée entière du film avant d’évoluer un peu, tout en ne devenant jamais attachant. Dans une comédie romantique, c’est évidemment plus difficile de faire passer des invraisemblances et des excès lorsque l’on n’a pas d’empathie pour le personnage principal.

Le traitement des meilleures amies, jouées par Anna Camp et Sarah Burns, n’est pas beaucoup plus réussi, avec des personnages qui enchaînent aussi les clichés. Tout comme celui du petit ami, Robbie Amell, qui n’est pas crédible du tout. Seul le protagoniste qui va aider l’anti-héroïne dans sa quête, interprété par Lamorne Morris, est vraiment intéressant. D’autant plus qu’il est joué tout en nuances par le comédien. Ce qui tranche d’ailleurs beaucoup par rapport aux comportements des autres intervenants.

Le film de Lauren Palmigiano emmène le spectateur au Mexique, permettant d’avoir un environnement plutôt plaisant à regarder. Il enchaîne certaines scènes pas toujours d’une grande finesse et joue sur un ressort narratif qui devient de plus en plus pesant. Les séquences qui se veulent drôles le sont malheureusement rarement. D’autant qu’on a du mal à compatir aux mésaventures des protagonistes et à certains de leurs problèmes existentiels, qui sont intéressants, mais traités trop légèrement.

La photographie de Tim Orr est agréable et sait bien utiliser des très beaux décors naturels et artificiels qui donnent à cette aventure un air de vacances au soleil.

[email protected] est une comédie romantique qui pourrait plaire aux amateurs du genre, mais qui a un scénario trop peu convaincant et des personnages pas attachants, ce qui n’aide pas vraiment à s’amuser en regardant le long métrage. D’autant que si l’œuvre avait osé en faire beaucoup plus, elle aurait pu en devenir truculente et vraiment amuser. C’est d’autant plus dommage que le harcèlement est bien présenté et que les thématiques tels le désir d’enfant et la fin du couple sont abordées.

Décevant et pas très léger.

SYNOPSIS

Après avoir envoyé par mégarde un e-mail insultant, une éternelle romantique se rend au Mexique pour effacer son message avant que son destinataire ne le découvre.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 46
- Titre original : Desperados
- Date de sortie : 03/07/2020
- Réalisateur : Lauren Palmigiano
- Scénariste : Ellen Rapoport, John Finnemore
- Interprètes : Nasim Pedrad, Robbie Amell, Anna Camp, Heather Graham, Lamorne Morris, Sarah Burns, Bryan Safi, Jessica Chaffin
- Photographie : Tim Orr
- Musique : Mateo Messina
- Costumes : Maximiliano Patko
- Décors : Rachel Myers
- Producteur : Mason Novick, Elizabeth Grave pour Netflix, MXN Entertainment, Lost City, Good Universe
- Distributeur : Netflix France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Desperad@s



Les films sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits



 Charte des commentaires 


Mom : La review du film Netflix
Ju-On - Origins : Review de la saison 1
The Old Guard : La review du film Netflix
Warrior Nun : Review de la saison 1
Les Baby-sitters : Review de la saison 1
Jurassic World - Dominion : Retour en production placé sous de (...)
The 100 : 7.08 Anaconda
Mon Ninja et moi : La critique
Watchmen : Pourquoi il n’y aura pas de saison 2 par Damon (...)
Mom : La review du film Netflix
Village Of The Damned : David Farr pour écrire une nouvelle (...)
Gangrène, une histoire d’amour : Anti-romance corrosive (...)
VOD DVD - Bandes Annonces : 11 juillet 2020
The Umbrella Academy : La bande annonce de la saison (...)
Agents of S.H.I.E.L.D. : Review 7.07 The Totally Excellent (...)