619 connectés

Little Joe : La critique

Date : 12 / 11 / 2019 à 11h30
Sources :

Unification


Little Joe est un très bon film de science-fiction français qui utilise d’une bien belle façon un sujet thématique récurrent dans la SF horrifique, dont le maître étalon a déjà été adapté plusieurs fois sur grand écran.

Le scénario de Géraldine Bajard et de Jessica Hausner présente une phytogénéticienne qui va créer une espèce de fleur capable, grâce à ses hormones, de rendre ses possesseurs heureux. Mais elle va vite se rendre compte que la plante n’est peut-être pas si anodine que cela.

L’histoire tourne autour de cette scientifique et de son fils, ainsi que de certains de ses collègues qui vont avoir une conduite de plus en plus curieuse. L’œuvre met donc toujours en porte-à-faux le personnage principal et le comportement de ceux qui l’entourent. D’autant qu’en plus de la plongée dans un milieu professionnel sacrifiant la sécurité au profit de la productivité, l’œuvre évoque aussi finement une relation mère-fils pas toujours facile.

Le film de Jessica Hausner est très bien réalisé. Cette dernière sait parfaitement comment mettre en valeur son anti-héroïne qu’elle suit de près. Les nombreuses séquences dans le labo permettant de découvrir la fleur sont souvent spectaculaires et envoûtantes et font monter progressivement une sensation de malaise pernicieuse qui ne quitte plus le spectateur jusqu’à la fin du récit.

L’interprétation est vraiment très bonne. Emily Beecham est formidable en scientifique, qui a une ressemblance certaine avec le docteur Frankenstein. Elle a d’ailleurs obtenu au Festival de Cannes 2019 le Prix de la meilleure interprétation féminine. Kit Connor est vraiment formidable en fils de plus en plus bizarre du personnage principal. Il faut aussi signaler la prestation très intéressante de Kerry Fox en scientifique s’interrogeant sur son métier et le mercantilisme qui lui est associé. Les autres comédiens, tant adultes qu’enfants, sont tous très intéressants.

Les effets spéciaux sont bien faits et le travail sur les décors de Katharina Wöppermann donne une véritable âme au laboratoire où est conçu la fleur, nommé Little Jo en honneur du fils de sa créatrice. Les plantes deviennent bien vite anxiogènes et grâce à une subtile scénographique, notamment lumineuse, acquiert une véritable personnalité. La photographie de Martin Gschlacht apporte une vraie atmosphère à l’intrigue et aide la tension à monter au fil du récit.

Le travail sur la musique et le son est aussi très intéressant. Parfois en complet décalage avec ce que l’on voit, ceux-ci renforcent la sensation de se retrouver dans un univers de plus en plus étranger. Il est dommage que la balance entre le son, la musique et les paroles ne soit pas toujours bien faite. Ainsi certains effets sonores peuvent paraître aux spectateurs comme des effets larsen parfois très forts, alors qu’ils sont vraiment travaillés et participent pleinement à l’immersion dans le film.

Little Joe est un très bon film de science-fiction horrifique qui se laisse découvrir avec plaisir. Avec une histoire qui ne surprendra pas les amateurs de ce genre, mais qui est efficace, une belle mise en scène et des comédiens impeccables, cette vision du bonheur fait froid dans le dos. Vous ne verrez assurément plus de la même manière un champ de fleurs !

Intéressant et subtil.

SYNOPSIS

Alice, mère célibataire, est une phytogénéticienne chevronnée qui travaille pour une société spécialisée dans le développement de nouvelles espèces de plantes. Elle a conçu une fleur très particulière, rouge vermillon, remarquable tant pour sa beauté que pour son intérêt thérapeutique. En effet, si on la conserve à la bonne température, si on la nourrit correctement et si on lui parle régulièrement, la plante rend son propriétaire heureux. Alice va enfreindre le règlement intérieur de sa société en offrant une de ces fleurs à son fils adolescent, Joe. Ensemble, ils vont la baptiser " Little Joe ". Mais, à mesure que la plante grandit, Alice est saisie de doutes quant à sa création : peut-être que cette plante n’est finalement pas aussi inoffensive que ne le suggère son petit nom.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 45
- Titre original : Little Joe
- Date de sortie : 13/11/2019
- Réalisateur : Jessica Hausner
- Scénariste : Géraldine Bajard, Jessica Hausner
- Interprètes : Emily Beecham, Ben Whishaw, Kerry Fox, Kit Connor, David Wilmot, Phénix Brossard, Sebastian Hülk, Lindsay Duncan
- Photographie : Martin Gschlacht
- Montage : Karina Ressler
- Costumes : Tanja Hausner
- Décors : Katharina Wöppermann
- Producteur : Philippe Bober, Bertrand Faivre, Martin Gschlacht, Jessica Hausner, Gerardine O’Flynn, Bruno Wagner pour Coop99 Filmproduktion, The Bureau Sales, Essential Filmproduktion GmbH
- Distributeur : Bac Films

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Little Joe



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


The Lighthouse : La critique
Vic le Viking : La critique
Paroles de bandits : La critique
Le Cristal Magique : La critique
One Mind - Une vie zen : La critique
Star Wars - The Mandalorian : Review 1.06 - Chapter 6 - The (...)
E.T. : Les coulisses de la réunion de l’Extraterrestre avec (...)
Stargirl : La première bande annonce de la série DC
American Gods : Coup de tonnerre pour la série de Starz
V-Wars : Ian Somerhalder explique pourquoi il est de retour parmi (...)
The Lighthouse : La critique
Star Wars - Rise of the Resistance : De nouvelles images de (...)
Lovecraft : David Benioff & D.B. Weiss pour un thriller (...)
Code 8 : Les cousins Amell à l’assaut de Quibi
Marvel Champions : La critique du jeu de cartes évolutif