741 connectés

The Art of Television : Review 2.01 Judd Apatow et 2.02 Vincenzo Natali

Date : 22 / 05 / 2019 à 09h30
Sources :

Unification


The Art of TV revient pour une seconde saison de 4 épisodes de 26 minutes tout aussi passionnante que la première.

Ces nouveaux épisodes, réalisés et écrits par la spécialiste de série TV, Charlotte Blum, débute par un opus revenant sur la carrière de Judd Apatow, ayant œuvré sur Girls, Crashing, Love ou encore Freaks and Geeks.

Ce dernier voulait faire du stand-up quand il était jeune, et n’ayant pas trouvé de filière dans ce domaine à l’université, s’est orienté vers l’écriture de scénario, ce qui s’est révélé être une très bonne idée pour tous les amateurs de séries.

Dans toutes ses œuvres, il inculque un grand réalisme et une temporalité proche de la réalité permettant à chacun de ses protagonistes d’être plus vrais que nature.

À travers ses séries, et en aidant certains jeunes scénaristes, il a créé une véritable communauté travaillant au sein de ses œuvres, poussant chacun à donner le meilleur de lui-même.

Ce très bon épisode laisse une grande part à l’interview de Judd Apatow qui est entrecoupée de quelques extraits de ses créations auxquelles il fait référence. Celui-ci ayant d’ailleurs parfois mis des éléments biographiques dans certains de ses textes.

Avec une vision intéressante de son métier et de son travail, et quelques anecdotes amusantes, les 26 minutes passent à toute allure, d’autant que certains invités reviennent sur la carrière du scénariste réalisateur.

On peut donc découvrir Paul Rust, créateur et acteur de Love et Emily Gordon, scénariste de The Big Sick qui s’expriment sur leur travail avec le créateur et comment ce dernier les a aidé et encouragé et leur a permis d’avoir la carrière qu’ils ont.

Ce premier épisode de la saison 2 sur Judd Apatow est très bon et permet de rencontrer l’homme chaleureux et talentueux qui se cache derrière des séries modernes et humaines.

Le deuxième épisode de la saison se concentre sur Vincenzo Natali. Un homme que les amateurs de films de genre ne peuvent oublier, tant son premier long métrage Cube avait fait son petit effet à l’époque de sa sortie en 1997.

Après quelques films, ayant rencontré diversement son public, celui-ci se tourne vers la télévision afin de pouvoir vivre de son travail. Il va alors découvrir un monde qui va lui ouvrir de nouvelles perspectives.

Le réalisateur a une vraie touche esthétique que l’on retrouve dans chacune de ses œuvres. Il a commencé sa carrière en faisant des story board, rêvant enfant de devenir dessinateur de comics. Et depuis, il n’a jamais cessé de mettre en images chacune de ses histoires, ce qui lui permet de montrer quelques-uns de ses story board magnifiques aux spectateurs, tout en les commentant avec passion.

L’épisode propose quelques extraits des séries à lesquelles Vincenzo Natali a participé telles que Hannibal, Westworld ou encore American Gods. Toutefois, les très nombreuses pages de story board qui sont passées en revue apportent un vrai supplément à cette rencontre passionnante avec Vincenzo Natali.

Le documentaire donne aussi la parole à Bryan Fuller, showrunner de Hannibal et American Gods et à Steven Hoban, producteur canadien avec lequel le réalisateur collabore depuis le début de sa carrière.

Les deux invités viennent sur les capacités de Vincenzo Natali, leur plaisir de travailler avec lui, et la façon dont grâce à ses dessins, sa volonté et sa compétence, il réussit à fédérer autour de lui les équipes de tournage, ce qui permet d’obtenir de très bons épisodes en temps voulu.

Ce deuxième volet de la saison 2 de The Art of TV est vraiment intéressant. D’autant que la vision de réalisateur, qui fait aussi bien des longs métrages que des séries télévisées, offre un éclairage passionnant sur l’évolution de ces deux médias ces dernières années.

C’est donc avec un véritable plaisir qu’on retrouve la série de Charles Blum en attendant avec impatience les deux prochains, et malheureusement, derniers épisodes de cette seconde saison.

Si vous aimez les séries télévisées, n’hésitez donc pas à jeter un œil sur des entretiens captivants qui passent bien trop rapidement.

Les deux premiers épisodes sont diffusés le jeudi 23 mai à 20h40.

ÉPISODE

- Episode : 2.01 et 2.02
- Titre : Judd Apatow et Vincenzo Natali
- Date de première diffusion : 23 mai 2019 (OCS Max)
- Réalisateur : Charlotte Blum
- Scénariste : Charlotte Blum

RÉSUMÉ

La série met un visage, sur les noms de réalisateurs de séries cultes à travers quatre portraits inédits. À travers 4 portraits intimistes de réalisateurs de cinéma, la série-documentaire raconte leur expérience à la télévision, faite de joies, de contraintes, de prises de liberté, de frustration et parfois, de grandes révolutions.

Judd Apatow :

C’est à la télévision que le cinéaste a fait ses premiers pas derrière la caméra, d’abord dans The Larry Sanders Show sous l’œil bienveillant de son créateur, Gary Shandling, puis avec la culte Freaks & Geeks. Attiré ensuite par le cinéma (40 ans, toujours puceau, En cloque, Mode d’emploi, Crazy Amy), le patron de la comédie US n’a jamais abandonné son premier amour en produisant et en réalisant des séries comme Girls, Love ou encore Crashing.
Les témoignages de Paul Rust, créateur et acteur de Love et Emily Gordon, scénariste de The Big Sick, s’ajoutent à celui de Judd Apatow.

Vincenzo Natali :

Révélé par Cube, premier film élégant et anxiogène sorti en 1997, le réalisateur Canadien a imposé sa patte esthétisante et patinée d’horreur au petit écran.
Spécialisé en films de genre, Vincenzo Natali apporte la même minutie aux séries les plus exigeantes du petit écran, de Hannibal à American Gods ou encore Westworld qu’à son cinéma, de l’inquiétant Cypher au sublime et subversif Splice. Story-boarder de formation, il a su s’affranchir des contraintes de temps imposées par la télévision en étendant son art à chacun des épisodes qu’il a réalisé.
Son témoignage est complété par ceux de Bryan Fuller, showrunner de Hannibal et American Gods et Steven Hoban, producteur canadien avec lequel Vincenzo Natali collabore depuis le début de sa carrière.

BANDE ANNONCE


DOSSIER DE PRESSE

Charlotte Blum, journaliste spécialisée dans les séries, a d’abord travaillé dans le milieu de la musique et de l’audiovisuel (MTV) puis dans la presse écrite (Total Addict et Séries Inside).
Elle a écrit deux ouvrages sur les séries pour les Éditions de la Martinière (Séries, une addiction planétaire, 2011 et Vous aimez les séries…), 2016).
En janvier 2012, elle rejoint OCS et présente chaque semaine l’émission Story Séries, consacrée à l’actualité de la série.
En parallèle, elle réalise le documentaire True Detective : The True Story et anime des masterclass et des rencontres.

En plus de ses séries (Marianne, Trauma, Les Grands, Missions, Lazy Company, Tank) et de ses films (Let’s Dance), L’intervention, Antigang, Goal of Dead, Demi-sœurs, etc.), la société Empreinte Digitale s’est spécialisée depuis plus de dix ans dans la production de documentaires sur le cinéma de genre et sur les tendances audiovisuelles et la pop-culture : Martin Scorsese présente Jeff Nichols, Le Mystère Jacques Audiard, Voulez-vous rire avec moi ce soir ?, Générique de Séries, État d’alerte - le cinéma du contre pouvoir, Filmer le Chaos, Western : Nouvelles Frontières, La Guerre des Écrans, Science / Fiction. The Art of Television : les réalisateurs de séries est sa toute première série documentaire.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


The Laundromat - L’affaire des Panama Papers : La review du (...)
Eli : La review du film Netflix
Modern Love : Review de la saison 1
Wounds : La review du film Netflix
À la recherche du premier boulard : La review
Terminator Dark Fate : La critique
Thor - Love and Thunder : Le retour de Korg
Venom 2 : Carnage ne sera pas seul
The Laundromat - L’affaire des Panama Papers : La review du (...)
Black Adam : Dwayne Johnson indique la date du tournage
Violence of Action : Ben Foster et Gillian Jacobs se joignent à (...)
The Prom : Kerry Washington rejoint Ryan Murphy
À la Maison Blanche : La série sera sur HBO Max
Close Up : Le pilote de la série dévoile sa distribution
Playstation : Les produits audio sous licence officielle