481 connectés

Éternels : Le court-métrage promotionnel du Puy du Fou

Date : 21 / 04 / 2019 à 08h00
Sources :

Unification


Une soirée spéciale a été organisée pour dévoiler Éternels un court-métrage promotionnel spectaculaire promouvant le Puy du Fou qui a été présenté en présence de son réalisateur Bruno Aveillan et de Nicolas de Villiers, le fils fondateur du parc d’attractions et président du Puy du Fou.

Le film est présenté dimanche 21 avril 2019 à 20h40 sur TF1.

À l’issue de la diffusion du film promotionnel, et de son making off, Nicolas de Villiers et Bruno Aveillan sont venu présenter le film et répondre aux questions du public.

Vous pouvez trouver ci-dessous un avis sur le magnifique court métrage, la retranscription des échanges entre Bruno Aveillan, Nicolas de Villiers et la salle et une présentation officielle de l’évènement qui en montre l’ampleur.

- SITE OFFICIEL

AVIS SUR ÉTERNEL

Éternels est une excellente publicité commerciale promouvant le Puy du Fou et réalisé d’une main de maître par Bruno Aveillan.

On découvre un jeune soldat pendant la guerre de Verdun qui, par un étrange concours de circonstances, va aller au secours de sa belle en traversant diverses époques.

Le film, qui existe en trois versions, de 3 minutes 30, 5 minutes 40 et 7 minutes, celle que j’ai vu, a entièrement été tourné avec les comédiens, cascadeurs et figurants du Puy du Fou. La plupart des décors, et tous les costumes, vraiment impressionnants, appartiennent aussi à ce lieu de divertissement célèbre en France. Je ne suis jamais allée au Puy du Fou, mais voir une telle maestria donne une très grande envie de découvrir les lieux. Preuve supplémentaire que le film commercial est d’une grande réussite.

Seuls les deux comédiens principaux sont des acteurs extérieurs, qui sont depuis tombés sous le charme du parc d’attractions.

C’est le réalisateur Bruno Aveillan qui en signe aussi le scénario. Ce dernier, en quelques minutes, réussi à plonger le spectateur dans un autre monde et à l’entraîner dans des hauts et bas émotionnels qui font grand effet.

L’intrigue s’enchaîne à toute allure et les passages entre les différentes périodes se déroulent avec une grande souplesse, aidée par un montage précis et des effets spéciaux très bien intégrés dans le récit.

Il faut aussi saluer le fort beau travail sur la musique de Nathan Stornetta qui accompagne parfaitement les péripéties de ce soldat amoureux.

Eternels est un film commercial ambitieux et excellent qui entraîne non seulement le spectateur dans un voyage temporel, mais aussi en plein cœur d’une histoire d’amour touchante. Remarquable visuellement et particulièrement émouvant, c’est vraiment une œuvre qui donne envie d’aller au Puy du Fou. Il ne serait d’ailleurs pas étonnant que le film remporte quelques prix publicitaires grâce à sa réalisation soignée et spectaculaire.

Le petit making off qui a été présenté à sa suite est aussi très agréable à découvrir. On voit comment certaines scènes ont été tournées et la logistique imposante demandée. Il reste à découvrir les différentes versions du film pour découvrir les choix de montage proposés.

RENCONTRE AVEC NICOLAS DE VILLIERS ET BRUNO AVEILLAN

Avant la session de questions-réponse avec le public, Nicolas de Villiers a commencé par remercier les puyfolais, les membres du Puy du Fou, ainsi que le réalisateur Bruno Aveillan et l’agence Les gros mots.

Le réalisateur Bruno Aveillan a écrit le scénario du film. Il voulait faire une œuvre qui transmet et porte une émotion profonde. Tout doit être vrai, authentique et puisé dans le légendaire.

Le film a été réalisé avec les cascadeurs, comédiens et figurants du Puy du Fou et tous les costumes et décors sont aussi du Puy du Fou. Le fil de l’histoire est vraiment le Puy du Fou. Les visiteurs vivent un vrai voyage dans le temps quand ils viennent chez nous.

Le film propose un univers chargé de plusieurs de nos spectacles, sauf la présentation du nouveau qui a été créé en 2019.

Je tiens à dire un immense merci à Bruno, ainsi qu’aux 4 000 bénévoles qui participent aux spectacles. Nous avons 2 200 saisonniers permanents et 200 en Espagne, 50 au Pays-Bas et une quinzaine en Chine.

J’en profite pour poser une question à Bruno Aveillan, qu’est-ce qui t’a inspiré pour faire ce film au Puy du Fou ?

Bruno Aveillan : Je tiens tout d’abord à faire des remerciements à toutes les équipes du Puy du Fou, à la production, à l’équipe de postproduction, aux Gros Mots, à ceux qui se sont occupés des costumes, de la coiffure, et du maquillage.

Je n’avais jamais été au Puy du Fou, mais j’en avais beaucoup entendu parler. Mon inspiration est venue de ma première visite au Puy du Fou. Avant, ma seule idée était le voyage temporel. Ma première visite a été un vrai élément déclencheur.

Je n’avais pas d’idée précise, mais la certitude de devoir raconter une histoire. Je voulais aller au-delà de l’aspect spectaculaire et raconter une histoire avec beaucoup d’émotion.

Nicolas de Villiers : Ce film est le fruit d’une stratégie du Puy du Fou. On veut faire changer le Puy du Fou de braquet pour allier son image à la qualité des spectacles présentés. On veut faire du Puy du Fou une marque mondiale.

Pourquoi on ne voit pas d’images de la volerie dans le film ?

Nicolas de Villiers : Ce n’est qu’une petite partie du Puy du Fou qui montrée. Mais je voulais qu’il y ait de l’émotion qui passe et raconter une histoire.

Bruno Aveillan : Nous avons fait le tournage en hiver et il n’est pas possible de tourner avec les oiseaux à cette période, car ils muent en hiver et refont à ce moment leurs plumes.

Au vu de la qualité du film, est-ce que c’est le début d’une aventure cinématographique ou d’une série ?

Nicolas de Villiers : Faîtes boire le réalisateur et peut-être qu’il va accepter de le faire. Pourquoi pas, mais pas maintenant. Nous sommes en plein déploiement de différents parcs de spectacles fondés sur les émotions qui emprunte leur mythologie aux pays comme l’Espagne, les Pays-Bas, et bientôt en Chine.

Combien avez-vous eu de jours de tournage ?

Bruno Aveillan : Nous avons eu 6 jours de tournage intense. Le film utilise beaucoup de genre cinématographique établis, comme ceux de guerre, la chevalerie, le péplum... La difficulté a été de traduire cela en peu de temps. Pour Verdun, nous y avons passé une demi-journée.

Qu’est-ce qui a été plus difficile à mettre en scène ?

Bruno Aveillan : Elles ont été toutes dures. Mais chacune avait ses lots de surprises et de plaisirs. C’était très agréable cette rencontre avec les équipes, l’organisation, les cascadeurs. Verdun a été compliqué, car on a tourné jour et nuit et dans des conditions du champ de bataille avec de la boue en plein hiver.

Qui est le directeur de la photographie ?

Bruno Aveillan : C’est moi-même.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Éternels, le court-métrage publicitaire du puy du fou signé Bruno Aveillan

Le plus beau parc du monde méritait un grand film publicitaire spectaculaire et émouvant.

Le 21 avril prochain à 20h40 sur TF1, le Puy du Fou, élu « Meilleur parc du Monde », dévoile son court-métrage publicitaire « Éternels », réalisé par le multiprimé Bruno Aveillan et imaginé avec l’agence Les Gros Mots. Intégralement tournée au cœur des décors authentiques du Puy du Fou, et interprétée par les cascadeurs, cavaliers et artistes du parc, cette épopée à travers les siècles dresse un parallèle original avec l’expérience vécue par les visiteurs du Puy du Fou, voyageant d’une époque à l’autre au travers de spectacles à couper le souffle.

Le Puy du Fou embarque pendant plusieurs minutes poignantes le téléspectateur aux côtés de Louis, un Poilu de la Première Guerre Mondiale, abandonné sur le champ de bataille, dans l’enfer de Verdun. Le jeune soldat regarde une dernière fois la photo de sa fiancée qui semble l’appeler à l’aide. Il s’engage alors, malgré lui, dans une odyssée à travers les siècles pour la retrouver.

Connu dans le monde entier pour des œuvres exceptionnelles comme L’Odyssée de Cartier ou La Légende de Shalimar de Guerlain, Bruno Aveillan livre aujourd’hui une nouvelle création pour le meilleur parc du monde, confirmant le prestige de la marque « Puy du Fou » ; un véritable choc esthétique en rupture totale avec les codes de l’univers du loisir et des parcs. La bande originale du film, signée Nathan Stornetta, élève surdoué de l’immense compositeur Hans Zimmer et interprétée par la Prague Symphonic Ensemble, souligne avec émotion et profondeur l’épopée poignante de ce Poilu traversant les âges à la recherche de sa bien-aimée.

Il aura ainsi fallu deux ans et demi de préparation, une semaine de tournage et cinq caméras filmant en simultané pour réaliser un film unique à la hauteur de ce que vivent les visiteurs du Puy du Fou. Dans ce film hors-norme, plus de 200 comédiens du Puy du Fou ont été mobilisés avec 600 costumes, 30 chevaux, 2 tonnes d’artifices, 30 maquilleuses-costumières, 2 drones et plus de 60 heures de rushes. Bruno Aveillan a su traduire l’esthétisme et la force visuelle, qui font la renommée du Puy du Fou depuis plus de 40 ans, dans un film spectaculaire et émouvant.

Les téléspectateurs pourront découvrir ce film sur l’ensemble des chaines télévisées et des plateformes digitales du groupe TF1 dès le 21 avril. « Eternels » sera également relayé sur les réseaux sociaux du Puy du Fou, sur la plateforme YouTube, et dans plus de 500 salles de cinéma.

Après le langage du cinéma, l’expression artistique inventée par le Puy du Fou peut être considérée comme un 8ème art, c’est à dire une nouvelle façon de raconter et de mettre en scène des histoires qui ont une âme et un souffle universel, transcendant toutes les cultures.

GALERIE PHOTOS

Éternels



Les illustrations sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les œuvres, les personnages et photos sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Le Manoir de Paris : Le 8ème anniversaire à Clown Academy
Éternels : Le court-métrage promotionnel du Puy du Fou
Star Wars - Galaxy’s Edge : Survol du nouveau land du parc (...)
Le Manoir de Paris : La Dark Valentine Night
Star Wars - Galaxy’s Edge : Le nouveau land des Disneyland (...)
The Perfection : La review du film Netflix
Le Seigneur des Anneaux : Brian Cogman rejoint l’équipe (...)
The Red Line : Review 1.07-1.08 I Must Tell You What We Have (...)
Toy Story 4 : Les affiches personnages
Rescue Rangers : Le film Tic & Tac a trouvé son réalisateur
Humans : La série s’arrêtera finalement après 3 (...)
Cannibal : La critique du tome 1
Dragon Market : La critique du jeu
Cinéma - Bandes Annonces : 23 mai 2019
Game of Thrones : George R.R. Martin réagit à la fin de la série (...)