238 connectés

Lac noir : La critique

Date : 19 / 12 / 2017 à 09h30
Sources :

Unification


Lac noir est un film parlant de la maladie et de la vie à travers la quête initiatique d’un homme.

En effet, ce dernier, trentenaire, apprend qu’il a un cancer et que son pronostic vital est engagé. Il part donc sur les routes à la recherche d’un lac noir et apprend à faire la paix avec lui-même et à accepter la mort au cours de ses tribulations.

Ce dernier est accompagné d’une jeune femme et d’un autre homme dont les interactions apportent un peu de vie à une histoire contemplative et sombre.

D’autres intervenants viennent s’intercaler dans le récit. Filmés en gros plan, ces derniers, proches du personnage principal, reviennent sur leurs relations avec lui et leurs réactions face à l’annonce de sa maladie.

Si le sujet est dense et poignant, son traitement ne m’a pas vraiment convaincu, d’autant que malheureusement, je n’ai jamais ressenti la moindre empathie pour le personnage principal qui ne réussit pas à émouvoir, ni à captiver.

La photographie de Benoit Torti est très belle et superbement filmée dans un très beau noir et blanc lumineux en utilisant un format 4:3.

La mise en scène est moins réussie, et tout comme le scénario et le jeu des acteurs, reste propre, mais n’est pas marquante.

Lac noir est une œuvre qui ne laisse pas vraiment de traces après son visionnage. Si elle a le grand mérite de parler de la maladie autrement et de montrer à l’aide d’un parcours initiatique original son acceptation, son aboutissement n’est pas à la hauteur de ses ambitions. Le film reste néanmoins cohérent et regardable malgré un certain manque de budget.

Sombre et beau visuellement.

Le film tourné en 2015 en 4:3 est présenté en double programme avec un court métrage du même réalisateur, Jean-Baptiste Germain, Le régicide réalisé en 2017.

Le régicide est un film documentaire sur le père de Jean-Baptiste Germain, cadreur fraîchement retraité. Le court métrage suit les interrogations du réalisateur sur son avenir et laisse la part belle à la parole de l’artisan qui nous explique les subtilités de l’encadrement.

Si la photographie est très belle, et les informations concernant un métier méconnus très intéressantes, cette chronique familiale donne parfois un peu trop l’impression de s’inviter dans la vie d’une famille que l’on ne connaît pas.

SYNOPSIS

LAC NOIR

Bruno, la trentaine, remonte les paysages de son enfance à la recherche du Lac noir. Atteint d’une maladie incurable, il est en quête d’une dernière lumière.

LE RÉGICIDE

Alors que son père, Jean-Dominique Germain, prend sa retraite d’encadreur à Montélimar, Jean-Baptiste, du haut de ses 38 ans, végète dans une impossibilité de donner corps à sa vie. Il aimerait s’épanouir comme photographe. Mais pour cela, il doit dépasser le modèle du père.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

LAC NOIR

- Durée du film : 1 h 06
- Titre original : Lac noir
- Date de sortie : 20/12/2017
- Réalisateur : Jean-Baptiste Germain
- Scénariste : Jean-Baptiste Germain
- Interprètes : Bruno Dauphin, Clémentine Billy, Madanie Boussaïd
- Photographie : Benoit Torti
- Montage : Martin Hardouin Duparc, Erika Haglund
- Musique : Arcan
- Producteur : Natacha Delmon Casanova, Pierre-Emmanuel Le Goff, Jean-Baptiste Germain pour Productrice, Bootstrap Label
- Distributeur : La Vingt-Cinquième Heure

LE RÉGICIDE

- Durée du film : 37 minutes
- Titre original : Le Régicide
- Date de sortie : 20/12/2017
- Réalisateur : Jean-Baptiste Germain
- Scénariste : Jean-Baptiste Germain
- Interprètes : Emilie Brisavoine, Jean-Baptiste Germain, Jean-Dominique Germain, Monique Germain, Régis Sauder
- Photographie : Julia Mingo, Benoit Torti
- Montage : Marylou Vergez
- Producteur : Bootstrap Label

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ LAC NOIR
- ALLOCINÉ LE RÉGIDICE
- IMDB

PORTFOLIO

Lac noir



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


JSA - Joint Security Area : La critique
Parvana : La critique
Love Simon : La critique
Have a Nice Day : La critique
Sans un bruit : La critique
Yellowstone : Review 1.01-1.02 Daybreak
Ant-Man et la Guêpe : L’affiche IMAX
JSA - Joint Security Area : La critique
Solo - A Star Wars Story : Des concepts alternatifs pour le droid (...)
En eaux troubles : Gueule grande ouverte
Star Saga : La critique du jeu de figurines et d’aventures (...)
Bandes Annonces & Co : 24 juin 2018
A Star Wars Story : Les futurs films spinoffs suspendus chez (...)
Ant-Man et la Guêpe : Direction dimension quantique
The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Review 2.10 (...)