79 connectés

Baahubali 2 - La conclusion : L’avant-première exceptionnelle

Date : 26 / 04 / 2017 à 08h30
Sources :

Unification


Deux ans après la sortie de son premier volet en France, le deuxième et dernier film du dytique de la saga de Baahubali est projeté en avant-première mondiale au Grand Rex (1 Boulevard Poissonnière, 75002 Paris) en projection grand large le jeudi 27 avril à 20h30 au tarif unique de 20 euros pour 2h45 de bonheur attendu.

Le film sera visible dès sa sortie officielle le 28 avril 2017 à Paris (Publicis Champs-Elysées), Epinay, Evry, Torcy, St-Denis, Blagnac, Bordeaux, Brest, Brignais, Colmar, Grenoble, La Mézières, La Rochelle, Lattes, Lomme, Lyon, Mantes la Jolie, Marseille, Montpellier, Mulhouse, Poitiers, Rouen, Tours, Troyes, Vitrolles (liste des salles disponible en fin d’article).

Vous serez peut-être passé à côté du premier film ayant fait beaucoup d’effet en festival et sorti de façon un peu confidentielle en France.

L’éditeur de films indiens, notamment Tamoul, Night Ed Films sort le film dans un certain nombre de salles en France en même temps qu’en Inde, soir dès le vendredi 28 avril et permet de le voir dans une avant-première exceptionnelle sur le plus grand écran de France.

On peut ne pas être tenté, surtout par le deuxième opus d’une saga, mais ce serait vraiment dommage de passer à côté du film le plus cher du cinéma indien, dont le premier volet est le long métrage le plus rentable d’Inde qui devrait être non seulement spectaculaire, mais éblouissant.

En effet, le premier film était déjà extraordinaire, montrant notamment des scènes de batailles incroyables et saisissantes et des séquences épiques et colorées.

L’histoire n’est pas très compliquée à suivre et la romance nichée dans la reconquête de son pays que mène le véritable élu du trône est bien faite et fort drôle. Ce qui fait, qu’avec le récapitulatif auquel s’attendre au début du deuxième film, il ne sera sans doute pas compliqué de prendre le train en marche.

Sachez-le, l’œuvre va en mettre plein les yeux et casser toutes les idées préconçues entourant les films indiens. De plus, pour les allergiques de films musicaux, on se retrouve face à un film Tamoul et non Bollywoodien. Si la musique est très importante, les séquences ne seront pas interrompues par des chants guimauvesques.

S.S. Rajamouli est le seul réalisateur indien en 17 éditions à avoir emporté le Prix du jury de la compétition internationale des longs métrages du Festival des Utopiales 2014 avec son excellent film Eega (La mouche, mais rien à voir avec les films américains de même nom). Un œuvre à ne pas hésiter à découvrir si vous en avez l’occasion.

- SITE OFFICIEL
- RÉSERVATION

Synopsis : Shivudu, un jeune villageois découvre sa vraie identité, de descendance royale. Il sauvera la Reine Devasena asservie par le terrible Bhalladeva dont le seul et unique objectif est de garder son trône et, de tuer le fils de son ennemi : le Roi Baahubali.


DOSSIER DE PRESSE

Baahubali 2 est la conclusion tant attendue du diptyque à grand spectacle le plus cher de l’histoire du cinéma indien initié en 2016.

Un budget pharaonique de 120 millions de dollars pour mettre en scène ce péplum indien qui n’a rien à envier aux grandes productions hollywoodiennes telles que Gladiator ou Troie. D’ailleurs, le péplum multi-oscarisé de Ridley Scott, a été l’une des influences majeures pour le réalisateur S.S.Rajamouli, qui au passage n’hésite pas à citer d’autres grands classiques comme Les dix commandements pour la quête initiatique du héros et 300 pour ses combats esthétisants et cinégénique.

Le véritable défi et apport du cinéaste à cette fresque démesurée, afin de ne pas succomber au poids des influences et faire un patchwork trop référentiel, a été d’allier à l’épique, un romantisme exacerbé aidé par des numéros chantés folkloriques à la poésie mystique.

Le film, dont les principales prises de vues ont eu lieu dans les plus grands studios de cinéma au monde, à Ramoji Film City à Hyderabad dans l’Inde du Sud, a été tourné en telugu (Tollywood) et tamoul (Kollywood). Le casting hétéroclite constitué de comédiens réputés des différentes industries cinématographiques indiennes, donne la part belle à de belles envolées d’émotions, des confrontations viriles jouissives et des punchlines tonitruantes.

À la manière des grandes sagas qui ont donné ses lettres de noblesse à des genres comme la science-fiction (la trilogie Matrix), la fantaisie (Le seigneur des anneaux) ou le conte grand public (la saga Harry Potter), le premier volet de Baahubali se termine sur un cliffhanger (procédé qui consiste à terminer une œuvre par une fin ouverte au moment où le suspense est à son comble) qui suscite aussitôt une énorme attente sur la suite, tournée en partie lors des prises de vue du premier volet. Vu le plébiscite mondial du premier épisode, la suite a bénéficié d’un tournage additionnel pour satisfaire encore plus la vision homérique d’un cinéaste ambitieux et possédé par son œuvre.

LE REALISATEUR : S.S. RAJAMOULI

S.S.Rajamouli a débuté sa carrière dans l’industrie de Tollywood (telugu) avec des comédies et des chroniques sur la jeunesse indienne, avant de se faire remarquer par de puissants producteurs qui lui permettront de s’attaquer à des blockbusters tels que Maghadeera et Eega.

Maghadeera préfigure de quelques années la saga Baahubali par son envie de dépeindre la mythologie indienne tout en traitant d’un sujet de prédilection dans le cinéma indien, prétexte à jongler avec la temporalité, à savoir la réincarnation.

Projeté à l’Etrange Festival en 2012, son œuvre suivante Eega, l’histoire d’un homme assassiné qui se réincarne en mouche et part dans une croisade vengeresse contre les commanditaires de son exécution, lui a valu une reconnaissance mondiale qui fera de lui l’un des cinéastes incontournables du cinéma mondial, un artisan visionnaire qui ne reculerait devant rien pour amener le cinéma indien vers le public international.

LISTE DES SALLES PROJETANT LE FILM

- CGR Ciné City Troyes
- CGR Studio Lumières - Vitrolles
- Gaumont Montpellier Multiplexe
- Gaumont Saint Denis
- Kinepolis Lomme
- Kinepolis Mulhouse
- Kinepolis Rouen
- La Nef - Grenoble
- Le Grand Rex - Paris
- Mega CGR Blagnac
- Mega CGR Brignais
- Mega CGR Colmar
- Mega CGR Epinay
- Mega CGR Evry
- Mega CGR La Méziere
- Mega CGR La Rochelle
- Mega CGR Lattes
- Mega CGR Mantes
- Mega CGR Torcy
- Mega CGR Tours Centre
- Mégarama Bordeaux
- Pathé Vaise - Lyon
- Publicis Cinéma - Paris
- CGR Castille Poitiers
- Le Celtic – Brest


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Événement CGR : Le circuit a présenté sa salle premium ICE (...)
Événement 4DX : Inauguration de la 500ème salle 4DX au Pathé (...)
La nuit des Publivores : Le bilan
Artistes ! : Anthologie de courts métrages documentaires (...)
[Soirée] La nuit des Publivores 2018 : L’annonce
Terminator 6 : Les premières photos de Mackenzie Davis et Linda (...)
Fusion Disney / Fox : L’Empire Disney contre-attaque
Creed 2 : La première bande annonce
Tau : La bande annonce du film Netflix
Événement CGR : Le circuit a présenté sa salle premium ICE (...)
Trailers voDvd & co : 21 juin 2018
Sicario la guerre des cartels : Le concours
Lesson of the Evil : La critique de la série
Jouer en famille cet été : De grands classiques de voyage
Bandes Annonces & Co : 21 juin 2018