418 connectés

John Wick 2 : La critique

Date : 18 / 02 / 2017 à 15h00
Sources :

Unification


John Wick 2 est la très bonne et impressionnante suite de John Wick qui avait été un succès au box-office de par son originalité et le traitement de l’action et des cascades du personnage principal.

La suite est encore plus spectaculaire et s’ouvre sur le monde avec un passage saisissant à Rome. Et si ce n’est pas souvent le cas, ce deuxième volet des aventures de John Wick est plus réussi et intéressant que le premier opus déjà de belle facture.
On se rappelle dans le premier film, le "héros" avait vu sa voiture chérie volée et son chien adoré tué. Une mauvaise idée de la part des malfrats, car John Wick est un tueur efficace et sans états d’âme qu’il ne faut pas aller chercher.

L’ouverture époustouflante du deuxième opus constitue l’épilogue de premier film avec un John Wick venant récupérer sa voiture, faire la paix et se remettre enfin, normalement définitivement, à sa retraite.

Mais un homme vis-à-vis de qui il a une dette vient le chercher pour lui commanditer un assassinat et l’oblige à reprendre ses armes. Une très mauvaise idée, que John Wick n’est pas prêt à pardonner.

On retrouve l’univers et l’ambiance particulière de la saga avec son hôtel Continental, lieu de repos des tueurs affiliés à l’honorable établissement ainsi que la monnaie particulière du monde de la nuit.

Au milieu de cette communauté, avec bien peu de code moral et quelques règles intransgressibles, John Wick fait figure d’épouvantail pour les méchantes et de tueur insaisissable. Une réputation que le personnage va d’ailleurs encore plus asseoir dans ce deuxième long métrage voyant le nombre de morts être pratiquement doublé.

Keanu Reeves retrouve le personnage emblématique pour lequel il a une véritable affinité. Il est vraiment John Wick, un rôle très physique pour lequel il a passé de longs mois à s’entraîner quotidiennement au combat, dans le maniement des armes à feu et à la conduite de voitures. Son jeu assez monolithique convient parfaitement à ce tueur à gage déterminé, peu loquace et ne laissant que brièvement place aux émotions.

On découvre dans le long métrage de nombreux acteurs à l’aise dans leurs rôles respectifs, souvent achevé par une mort violente. Il faut saluer la prestation convaincante de Laurence Fishburne en chef des clochards qui n’a pas froid aux yeux. Ainsi que celles de Riccardo Scamarcio en commanditaire mielleux, de Common en chef de la sécurité implacable, de Claudia Gerini en chef de la mafia italienne déterminée, et Ruby Rose en tueuse muette aux nerfs d’acier.

Le réalisateur, Chad Stahelski, a commencé sa carrière en tant que cascadeur, il a d’ailleurs doublé Keanu Reeves, avant de devenir responsable des cascades, notamment sur Matrix, pour lequel il était aussi réalisateur de la seconde équipe. C’est donc un homme qui s’y connaît en action et sait parfaitement la mettre en scène. Son dernier film est l’exemple probant de son grand talent dans ce domaine.

Sa mise en scène est fluide et sans anicroche, permettant aux combats nombreux et parfois denses d’être d’une grande lisibilité. Certains plans-séquences sont éblouissants de virtuosité et l’enchaînement des évènements ne laissent jamais de place au temps mort.

Il est d’ailleurs fort plaisant qu’en cette période de films d’action débridés montrant des cascades toujours plus dantesques, impressionnantes, et peu probables, John Wick 2 offre une alternative plus crédible, et ainsi plus immersive, de la lutte d’un homme contre des cohortes d’individus décidés à avoir sa peau. Même s’il faut avouer que le personnage emprunte beaucoup à sa légende et semble parfois vraiment invulnérable et immortel malgré les coups qu’il encaisse et qui marquent de plus en plus son corps alors que l’histoire se déroule.

Le film a eu des moyens, et cela se voit, notamment dans la séquence de Rome et celle spectaculaire située vers la fin de l’œuvre. Les décors et costumes sont bien exploités et les armes à feu ressemblent presque à des bijoux dans leur présentation.

John Wick 2 est un très bon film d’action permettant de retrouver un personnage singulier et attachant évoluant dans un monde parallèle peuplé de méchants et de malfrats. Avec une réalisation pointue, un scénario permettant d’en découvrir plus sur l’univers de John Wick et un Keanu Reeves impeccable en tête d’affiche entouré par de bons acteurs, il ne faut clairement pas bouder son plaisir et aller voir un deuxième opus parfaitement maîtrisé.

Un troisième volet qui viendra peut-être ponctuer cette saga d’un tueur à gages sans peur et redoutable est annoncé, et au vu du résultat du deuxième film, c’est franchement une bonne nouvelle.

Efficace et létal.

Vous pouvez retrouver la conférence de presse du réalisateur Chad Stahelski et de l’acteur Keanu Reeves ICI.

SYNOPSIS

John Wick est forcé de sortir de sa retraite volontaire par un de ses ex-associés qui cherche à prendre le contrôle d’une mystérieuse confrérie de tueurs internationaux. Parce qu’il est lié à cet homme par un serment, John se rend à Rome, où il va devoir affronter certains des tueurs les plus dangereux du monde.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 2 h 02
- Titre original : John Wick : Chapter Two
- Date de sortie : 22/02/2017
- Réalisateur : Chad Stahelski
- Scénariste : Derek Kolstad
- Interprètes : Keanu Reeves, Common, Laurence Fishburne, Riccardo Scamarcio, Ruby Rose, Lance Reddick, Bridget Moynahan, John Leguizamo, Claudia Gerini
- Photographie : Dan Laustsen
- Montage : Evan Schiff
- Musique : Tyler Bates, Joel J. Richard
- Costumes : Luca Mosca
- Décors : David Schlesinger
- Producteur : Basil Iwanyk pour Thunder Road Pictures, 87Eleven, Lionsgate
- Distributeur : Metropolitan FilmExport

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

John Wick 2



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Manta Ray : La critique
Give Me Liberty : La critique
Herbes Flottantes : La critique
L’Oeuvre Sans Auteur : La critique
Roads : La critique
SDCC 2019 - Top Gun Maverick : La première bande annonce
SDCC 2019 - Ça Chapitre 2 : Pour quelques litres de sang de (...)
Thor 4 : Le film se fera avec Taika Waititi à la barre
Game of Thrones : Le blason des Stark s’invite sur le (...)
Eisenhorn : Frank Spotnitz développe une série de fantasy sur (...)
La petite sirène : Harry Styles et Javier Bardem pour le film (...)
Manta Ray : La critique
Jack Reacher : Amazon développe une série sur le héros de Lee (...)
Candyman : Le film de Jordan Peele sera tourné en août
The Invisible Man : On "apercevra" Oliver Jackson-Cohen dans le (...)