465 connectés

Hugo et Joséphine : La critique

Date : 21 / 04 / 2016 à 11h00
Sources :

Unification


J’ai envie de dire :
"Redécouvrez vite Hugo et Joséphine ! "
Ce classique du cinéma suédois dans sa sublime version restaurée, d’après le best-seller de Maria Gripe (en vo ou en VF) est une véritable perle.

Meilleur film - Meilleur réalisateur - Meilleure photo Guldbagge Award 1968 (l’équivalent suédois des Oscar)
Meilleur premier film - San Sebastián International Film Festival 1968
Grand Prix - Festival international du film pour enfants de Téhéran 1970
Prix Asturias, Meilleur film pour enfants - Festival international du film de Gijón 1968

Tous ces titres devraient suffire à justifier la qualité technique. A laquelle il n’y a vraiment rien à redire. Tout est bon.
Du choix du cadre à celui de la couleur, l’ambiance est une merveille... Les deux "petits loulous", (qui croisent des personnages d’adultes peu conventionnels, incarnés avec un naturel confondant) sont d’adorables interprètes, pleins de fraîcheur et de spontanéité. Mis en scène en toute liberté.

On se croirait plongé dans une aventure de Huckelberry finn, qui aurait lâché Tom Sawyer pour se balader en forêt avec sa petite soeur... C’est charmant, plein de jolies sensations qui ramènent à l’enfance. Pour peu qu’on ait eu la chance de passer quelques vacances à la campagne en ce temps là, on s’y retrouve tout de go ! Et c’est parfois bien agréable de remonter le temps...

Adaptation très libre, d’un classique de la littérature jeunesse de Maria Grip qui a reçu la plaquette Nils Holgersson pour Hugo et Joséphine , déjà en 1963, le film de Kjell Grede est plus de l’ordre de l’inspiration car le réalisateur avoue voir été séduit par le personnage d’Hugo. Mais c’est tout. "Dans le film, il n’y a en fait que deux ou trois minutes du livre ; j’ai réécrit tout le scénario à partir du livre. Le personnage de Joséphine est très transformé, c’est Hugo qui est fidèle au modèle du livre. L’histoire elle, est inventée." assume-t-il.

De fait on se rend compte très vite que c’est un film d’atmosphère. Et on s’en félicite, car c’est réussi. C’est du très bon cinéma, qui fait du bien. Qui mêle à la simplicité une petite dose de gravité, car l’Imaginaire, c’est du sérieux !

A voir en famille, avec ou sans enfants, entre amis ou même seul, pour profiter égoïstement de sa "madeleine de Proust" personnelle...

Ravissant


SYNOPSIS


Fille d’un austère pasteur protestant et d’une mère débordée, la petite Joséphine, sept ans, vit au milieu d’une nature riante, dans la campagne suédoise. Mais elle s’ennuie, elle n’a personne avec qui jouer. Un jour lors d’une promenade avec Gudmarsson, le jardinier, bourru mais chaleureux, elle fait la connaissance de son neveu Hugo, un petit garçon de son âge, rêveur et fantasque. C’est la rentrée des classe, mais Joséphine a du mail à se faire des copains et Hugo ne trouve pas le temps d’aller à l’école, perdu dans ses innombrables aventures dans la forêt...

BANDE ANNONCE


HUGO ET JOSEPHINE - Bande-annonce VO par CoteCine


FICHE TECHNIQUE


- Durée du film : 1h 22
- Titre original : Hugo och Josehin
- Date de sortie : 27 avril 2016
- Réalisateur : Kjell Grede
- Scénaristes : Kjell Grede, Maria Gripe
- Interprètes : Frederik Becklen, Marie Öhman, Beppe Wolgers
- Photographie : Lasse Björne
- Montage : Lars Hagström
- Musique : Torbjörn Lundquist
- Son : Lennart Engholm
- Producteur : Göran Lindgren
- Distributeur : Malavida

LIENS


- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Hugo et Joséphine



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Teen Spirit : La critique
Bixa Travesty : La critique
Yves : La critique
The Mountain - Une odysée américaine : La critique
Child’s Play la poupée du mal : La critique
The Invisible Man : Aldis Hodge et Harriet Dyer pour le remake (...)
Flora & Ulysses : Alyson Hannigan, Ben Schwartz et Matilda (...)
Black Christmas : Un remake du film de 1974 réalisé par Sophia (...)
B90210 : Le retour de Christine Elise pour le revival
La Danse des Vampires : La critique du jeu familial
Cinéma - Bandes Annonces : 24 juin 2019
Star Trek : La reconstruction pour la nouvelle génération
James Bond : Danny Boyle ne veux plus rien avoir à faire avec les (...)
Teen Spirit : La critique
Stranger Things : La bande-annonce finale de la saison (...)