Andry Nirina

Mon premier contact avec le cinéma remonte à l’âge de 5 ans. Mon père me racontait l’histoire du Parrain 1 et 2 en censurant les détails les plus violents... Étrange, non ? Bercé par les rediffusions des films de Bud Spencer et Terence Hill, de De Funès mais aussi les dessins animés du Club Dorothée, je n’en oubliais pas la lecture de classiques de la littérature enfantine comme Tom Sawyer ou L’Île au Trésor. Mon imaginaire s’est totalement ouvert lors de mon adolescence avec la lecture de Bilbo le Hobbit et de sa suite, la trilogie du Seigneur des Anneaux, seulement quelques années plus tard, car je ne connaissais pas son existence. Pendant mes années lycée, la découverte de Casino et de Pulp Fiction a fait éclore le cinéphile qui sommeillait en moi.

Ma vie étudiante a quant à elle été bercée par la lecture des Cantos d’Hyperion et des Royaumes du Nord, mais aussi fortement bousculée par de véritables chocs cinématographiques comme Kill Bill Vol.1 ou Old Boy. C’est aussi à ce moment-là que se sont démocratisées les séries américaines, et des monuments comme Lost et Battlestar Galactica restent des séries à l’inspiration inégalée à ce jour. Depuis, The Wire, The Office ou encore Kaameloott se bousculent dans le palmarès de mes séries préférées.

Aujourd’hui, mon quotidien me fait naviguer entre le binge watching frénétique et le visionnage rituel de l’épisode hebdomadaire des séries du moments. En cette période de nostalgie patentée, qui amène à la production de reboots à n’en plus finir, quelques pépites arrivent régulièrement à me rappeler pourquoi le cinéma reste le média que je veux partager avec tous les lecteurs d’Unif.

Envoyer un message à Andry Nirina


Envoyer un message

Les articles de Andry Nirina

    13 / 01 / 2023 à 14h30
Willow : Critique 1.08 Les Enfants du Wyrm
Un season final mi-fique-mi-raisin où le spectaculaire prend un peu trop le dessus sur les émotions et les révélations... Heureusement que la suite semble prometteuse ! La review by Unif.
    10 / 01 / 2023 à 14h00
Doom Patrol : Critique 4.06 Hope Patrol
Un épisode qui se laisse regarder avec plaisir, mais on sent quand même une certaine retenue de la part des scénaristes. La critique by Unif
    06 / 01 / 2023 à 14h30
Willow : Critique 1.07 Par-delà l’Océan dévasté
Avec ses paysages réels et virtuels enchanteurs, ses effets spéciaux éblouissants et le souffle épique qui le parcourt de bout en bout, difficile de ne pas être enthousiasmé par un épisode au rendu cinématographique enchanteur. La critique by (...)
    02 / 01 / 2023 à 15h00
Doom Patrol : Critique 4.05 Youth Patrol
Un épisode qui cherche à refléter le plus possible ce qu’est l’état d’esprit Doom Patrolesque : aucune place pour des scènes d’action, seule l’évolution psychologique des protagonistes compte. La critique by (...)
    30 / 12 / 2022 à 14h30
Willow : Critique 1.06 Les prisonniers de Skellin
Difficile de ne pas se montrer satisfait par ce chapitre qui tutoie des sommets en termes d’efficacité narrative et visuelle, tout en nous rapprochant plus que jamais de l’esprit du film original. La critique by (...)
    28 / 12 / 2022 à 14h30
His Dark Materials : Critique 3.07 - 3.08 La Montagne Nébuleuse - Le Jardin Botanique
La série nous offre deux derniers épisodes très réussis conjuguant moments grandioses et scènes intimistes émouvantes. La critique finale by Unif
    26 / 12 / 2022 à 14h30
Doom Patrol : Critique 4.04 Casey Patrol
Après un épisode de transition assez décevant, Doom Patrol nous propose cette fois-ci de mettre de côté la troupe de choc en se focalisant sur un des personnages préféré des fans : Dorothy ! La critique by (...)
    24 / 12 / 2022 à 14h30
Willow : Critique 1.05 La Forêt Sauvage
Ce cinquième épisode se voulant une confirmation très claire des intentions artistiques de Jonathan Kasdan et de son équipe de scénaristes, on ne peut pas vraiment dire qu’il réconciliera la série avec ses détracteurs. La critique by (...)
    21 / 12 / 2022 à 14h30
Doom Patrol : Critique 4.03 Nostalgia Patrol
Doom Patrol propose cette semaine un épisode un peu chiche en péripéties et faisant clairement office de transition pour la suite des événements. La critique by Unif
    20 / 12 / 2022 à 14h30
His Dark Materials : Critique 3.05 - 3.06 Sans issues - L’abîme
En plus de nous révéler dans ces deux épisodes une vision radicalement triste et amère du monde des Morts, la série met en place sa dernière ligne droite avec brio. La critique by Unif

|

César 2024 : Les gagnants de la 49ème cérémonie
La Séance de Minuit : L’épisode le plus terrifiant de La (...)
Hulk : Un film solo coûterait trop cher selon Mark Ruffalo
Constellation : Une série intrigante qui a convaincu Noomi (...)
Beetlejuice Beetlejuice : Un grand plaisir à bosser à (...)
Afterburn : Dave Bautista & Samuel L. Jackson se retrouveront (...)
Black Tea : La critique
Happy Face : Dennis Quaid en tueur en série pour Paramount+
Long Bright River : Nicholas Pinnock face à Amanda Seyfried pour (...)
The Storm Clan : Une adaptation cinéma en cours d’élaboration