Paramount : Les négociations avec Skydance font du surplace

Date : 09 / 05 / 2024 à 10h00
Sources :

Multiples via Trek Movie


Même si rien n’est gravé dans le marbre, la fenêtre de 30 jours dédiée aux négaciations entre Skydance et Paramount Global se referme sans accord, alors que la société de capital-investissement Apollo et Sony viennent jouer les troubles-fête...

Ce fut une semaine tumultueuse pour Paramount Global. Au début de la semaine, il est apparu que l’accord de longue date avec Skydance commençait à se concrétiser, en commençant par une offre finale présentée dimanche 28 avril dernier. Une grosse complication venait de Apollo qui avait déjà fait une offre sur Paramount. La société de capital-investissement s’est depuis associé à Sony pour un accord plus attractif en raison de la prime immédiate qu’il offrirait aux actionnaires. Mais Shari Redstone, qui contrôle les principales actions avec droit de vote, a quand même préféré travailler avec Skydance, même si cet accord serait plus compliqué. Le PDG Bob Bakish a ensuite été lundi 29 avril, en raison d’un conflit avec Redstone au sujet de Skydance. Les choses sont devenues encore plus compliquées jeudi 2 mai lorsque Sony et Apollo ont augmenté leur offre à 26 milliards de dollars en cash.

Vendredi 3 mai, alors que la fenêtre exclusive avec Skydance devrait se fermer à minuit, Variety rapporte que l’accord "s’est effondré". CNBC a ajouté que le conseil d’administration supervisant les offres ne prolongerait pas les négociations avec Skydance. Les différents rapports s’accordent sur le fait que les choses ne sont pas définitives et que quelque chose pourrait encore arriver avec Skydance. Selon The Hollywood Reporter, "le comité spécial du conseil d’administration de Paramount semble avoir s’être calmé sur l’offre, mais une source affirme que les discussions "se poursuivent".

Même si l’accord avec Skydance ne se concrétise pas, cela ne signifie pas nécessairement que l’accord Sony/Apollo se poursuivra. Selon Variety, pendant que le comité examinera l’offre (comme il est tenu de le faire), les obstacles réglementaires sont considérés comme un "facteur décisif". Redstone serait également opposé à l’accord avec Sony, car il entraînerait presque certainement la dissolution de Paramount Global, devenant essentiellement une marque au sein du portefeuille de Sony. Ainsi, Paramount semble prête à "faire cavalier seul", comme l’a noté l’analyste des médias Rich Greenfield.

Il est bien trop tôt pour dire quel impact tout cela aura sur Star Trek, sauf que, à court terme, les choses devraient se dérouler comme d’habitude. Mais Paramount, en difficulté financière, aux prises avec des dettes et une cote d’emprunt de mauvaise qualité, continuera de rechercher des réductions de coûts à tous les niveaux. Nous avons déjà vu l’impact de ce resserrement de la ceinture sur la franchise Trek, mais il est probable qu’il y aura davantage d’effets d’entraînement jusqu’à ce que la société mère redresse la barre.


Les films sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Officier et Gentleman : Miles Teller en passe de reprendre le (...)
Smile 2 : La bande annonce
Le Parrain : Quand Al Pacino auditionnait pour son rôle
Paramount : Les négociations avec Skydance font du surplace
Naked Gun : Y a-t-il un Paul Walter Hauser pour sauver le (...)
Cinéma - Bandes annonces : 23 juin 2024
Star Wars - The Acolyte : Critique 1.04
Alien - Romulus : La rencontre avec le réalisateur Fede (...)
Avengers 5 : Doctor Strange attendu de pied ferme à partir de (...)
Deadpool : Shawn Levy adorerait inclure Spider-Man à la (...)
Batman - Caped Crusader : Le teaser et des révélations
Resident Alien : Une saison 4 pour la série avec Alan (...)
Officier et Gentleman : Miles Teller en passe de reprendre le (...)
Brèves : Les informations du 22 juin
Rose Bertin, la couturière fatale : La critique du tome (...)