Sacrifice : La critique du Tome 1

Date : 24 / 05 / 2024 à 08h00
Sources :

Unification


SACRIFICE T.1

- Date de sortie : 24/05/2024
- Éditeur : Urban Comics
- Auteur : Rick Remender
- Dessin : Max Fiumara
- ISBN : 9791026828471
- Nombre de Pages : 176
- Prix : 21 euros

DESCRIPTION

"Il est possible de vivre dans un monde en harmonie, mais il faut payer le prix. Le prix est élevé, mais simple. Chaque foyer doit offrir un de ses enfants en sacrifice. Alors que l’échéance arrive, un fils qui n’a jamais été aimé par sa famille doit partir honorer cette dette, mais il ignore qu’il sera peut-être l’une des clefs qui pourra enfin briser ce cycle de souffrance..."

LA CRITIQUE

Dans cette aventure, merveilleusement sombre, qui tant vers le cauchemar derrière un monde idyllique, peuplé de créatures anthropomorphes, de dieux et de croyances, le sacrifiant principal (un jeune homme pigeon) porte sur lui tous les malheurs de la terre, mais les accepte.

Contrairement aux autres sacrifiants avec qui il est enchaîné, il est un vrai philosophe de la vie et accepte de ne pas tout savoir. C’est par sa pensée socratique (Je ne sais qu’une chose, c’est que je ne sais rien) qu’il se libère de ce qui l’entrave et le rend apte à sortir du système qui régit son monde. Il est le début de l’intelligence, il est le siècle des Lumières.

Il rencontrera, au bout d’une marche dans l’ignorance de sa destinée, Soluna, fille du Soleil et de la Lune qui s’apprête à sortir de son enviable condition afin de prendre des risques.

L’auteur, Rick Remender, est un fan de David Lynch, et cela se voit. L’histoire est au centre de l’œuvre, et non son serviteur. Elle se laisse aller, comme muée par une volonté propre, sans que l’on puisse à aucun moment savoir ce qu’il se passera quand on tournera la page.

À l’image de ses dernières productions (Tokyo Ghost évoquait les dangers des médias sociaux, Black Science explorait les questions d’identité, et Seven To Eternity parlait de principes à entretenir, Sacrifice traite aussi d’un sujet de fond avant tout.

Peut-on sacrifier certains pour le bien du plus grand monde ? Un des grands thèmes de la SF.

Le dessin de Max Fiumara y est formidable, de couleurs et de lignes épurées. Dans beaucoup de personnages de ce comics, on retrouve les traits de ses Batman et Hellboy.

Quel formidable artiste singulier, dont l’apport graphique transcende grandement les immenses illustrations pleines page comme la succession de petits cadres.

Vous pouvez en lire un extrait ici.

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Rose Bertin, la couturière fatale : La critique du tome (...)
Zorro : La critique d’entre les morts
Là où gisait le corps : La critique
Sword of the Demon Hunter : La critique des tomes 1 et (...)
Assassin’s Creed : La critique Origins & Reflections
Star Wars - The Acolyte : Critique 1.04
Alien - Romulus : La rencontre avec le réalisateur Fede (...)
Avengers 5 : Doctor Strange attendu de pied ferme à partir de (...)
Deadpool : Shawn Levy adorerait inclure Spider-Man à la (...)
Batman - Caped Crusader : Le teaser et des révélations
Resident Alien : Une saison 4 pour la série avec Alan (...)
Officier et Gentleman : Miles Teller en passe de reprendre le (...)
Brèves : Les informations du 22 juin
Rose Bertin, la couturière fatale : La critique du tome (...)
Arcane XV : La critique du JdR à la recherche de votre (...)