Parasyte The Grey : Critique de la série Netflix

Date : 05 / 04 / 2024 à 13h30
Sources :

Unification


PARASYTE THE GREY

- Date de diffusion : 05/04/2024
- Plateforme de diffusion : Netflix
- Épisodes : 1.01 à 1.06
- Réalisateur : Yeon Sang-ho
- Scénaristes : Ryu Yong-jae, Yeon Sang-ho, Ryu Yong-Jae d’après l’œuvre de Hitoshi Iwaaki
- Interprètes : So-nee Jeon, Kyo-hwan Koo, Lee Jung-Hyun, Hae-hyo Kwon, In-kwon Kim

LA CRITIQUE

Parasyte The Grey est la superbe adaptation du manga éponyme de Hitoshi Iwaaki, en 6 épisodes d’une cinquantaine de minutes.

Le scénario de Ryu Yong-jae, Yeon Sang-ho et de Ryu Yong-Jae est très intéressant. En effet, l’événement débutant l’histoire du manga original de Hitoshi Iwaaki se déroule simultanément dans le monde entier. On va alors suivre ce qu’il se passe en Corée pendant la même période. Et l’histoire va se focaliser sur une nouvelle mutante, qui n’est pas une lycéenne cette fois-ci, mais une jeune adulte.

Ce qui fait qu’à partir de l’œuvre de papier, on a droit à un récit tout à fait original laissant aussi la porte ouverte à une suite permettant, potentiellement, d’appréhender ce qui se déroule en Corée, et pourquoi pas dans le monde entier. Une suite qui se déroulerait plus tard que dans la temporalité initiale que l’on a pu découvrir au cœur des 10 volumes du manga et qui débuterait à la suite des événements narrés dans la première saison.

On découvre alors au fil du récit une jeune femme, parfaitement incarnée par So-nee Jeon, qui se trouve au cœur de péripéties auxquelles elle aurait préféré échapper, un policier qui est son ami, très bien joué par Hae-hyo Kwon et un jeune Yakuza en cavale, impeccablement interprété par Kyo-hwan Koo. On peut aussi découvrir parmi le très bon casting In-kwon Kim qui est vraiment intéressant en policier, et Lee Jung-Hyun qui est remarquable en responsable de l’unité Grey, créée spécialement pour gérer les événements se trouvant au centre de l’intrigue.

Les effets spéciaux sont magnifiques. Ils s’appuient sur les très bons dessins originaux de Hitoshi Iwaaki et permettent d’obtenir des monstres extrêmement variés. Ce qui offre, de plus, des séquences d’action particulièrement spectaculaires et inventives.

Ainsi, que l’on soit un amateur du manga original, de la série animée qui en a été tirée ou que l’on apprécie les œuvres mettant en scène des monstres, on en prend vraiment plein les yeux et on se fait plaisir devant la proposition faite par la série fort bien réalisé par Yeon Sang-ho.

Cette dernière se laisse d’ailleurs découvrir d’une seule traite et la fin, particulièrement jouissive, laisse la porte ouverte à une potentielle suite.

De plus, l’histoire exploite des personnages très intéressants, ainsi que leurs relations bien particulières qui les unissent. Elle interroge aussi sur le sens de l’humanité, sur la survie, sur la famille et sur l’amitié. Des thématiques qui prennent parfois une dimension existentielle dans le récit.

En dehors d’un aspect psychologique très intéressant, les nombreuses péripéties proposées, les rebondissements et les coups de théâtre offrent des épisodes particulièrement captivants qui font passer un formidable moment de divertissement.

Parasyte The Grey est une très bonne série qui, tout en s’inspirant du manga original, fait une proposition tout à fait digne d’attention et donne l’occasion de se plonger dans un univers parallèle dans lequel les gens que l’on côtoie ne sont pas forcément ce qu’ils paraissent. Avec cette histoire parfaitement construite, une réalisation offrant aussi bien des moments d’émotion que des passages impressionnants et une superbe interprétation, on passe un grand moment télévisuel devant ce récit qui, il faut l’espérer, aura droit à une suite.

Spectaculaire et réjouissant.

SYNOPSIS

Alors que des formes de vie parasitaires non identifiées qui subsistent aux dépens d’hôtes humains cherchent à accroître leur puissance et commencent à perturber la société, un groupe d’humains déclare la guerre à l’envahisseur. L’histoire est inspirée du manga Parasyte de Hitoshi Iwaaki, dans lequel des parasites colonisent le cerveau des humains pour contrôler leur corps.

BANDE ANNONCE



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


Ultraman Rising : La critique du film Netflix
La Chronique des Bridgerton : La critique de la saison 3B de la (...)
Sous la Seine : La critique du film Netflix
Sweet Tooth : Critique de la saison 3 Netflix
Monster : La critique du film Netflix
Zorro : La bande annonce de la série avec Jean Dujardin
Star Wars - Ahsoka : Rosario Dawson donne quelques mystérieuses (...)
Nosferatu : L’impressionnante bande annonce et tous les (...)
Spaceballs : Une suite à La folle histoire de l’espace en (...)
Invincible : Un crossover avec un autre super-héros et des (...)
Star Wars - The Acolyte : De l’amour dans l’air (...)
Kinds of Kindness : La critique
Yellowstone : Le retour de la série Paramount annoncé, et sans (...)
Doctor Who : Une actrice bien connue pour le prochain épisode (...)
Brèves : Les informations du 25 juin