Manhunt : La critique des deux premiers épisodes de la série Apple TV+

Date : 18 / 03 / 2024 à 14h00
Sources :

Unification


MANHUNT

- Date de diffusion : 15/03/2024
- Plate-forme de diffusion : Apple TV+
- Épisode : 1.01, Pilote - 1.02, Post mortem
- Réalisateur : Carl Franklin
- Scénariste : Monica Baletsky
- Interprètes : Tobias Menzies, Anthony Boyle, Lovie Simone, Will Harrison, Brandon Flynn, Damian O’Hare, Glenn Morshower, Patton Oswalt, Matt Walsh, Hamish Linklater, Lily Collins, Josh Stewart, C.J. Hoff, Larry Pine, Betty Gabriel, Anne Dudek, Daniel Croix, Spencer Treat Clark

LA CRITIQUE

Le 14 avril 1865, cinq jours seulement après que le Général Lee et ses sudistes acceptent et signent les termes de leur reddition, mettant ainsi fin à la Guerre de Sécession, Abraham Lincoln est assassiné d’une balle à l’arrière du crâne. De sortie au théâtre Ford pour assister à la pièce Lord Dundreary - Notre cousin d’Amérique, le Président Républicain tombe sous la main de John Wilkes Booth. Lincoln sera déclaré mort le 15 avril à 7h22.

Comédien raté, Booth est sympathisant de la cause sudiste et nourrit une haine profonde pour Lincoln, au point où depuis un certain temps, il souhaite agir. Il mettra d’abord au point une tentative d’enlèvement qu’il abandonnera finalement pour un projet d’assassinat. Quand il entendra dire que Abraham Lincoln va assister à une pièce qu’il ne connaît que trop bien, il voit là une occasion unique de mettre son plan à exécution, visant par la même occasion le secrétaire d’état William H. Seward et le vice-Président Andrew Johnson.

La série Manhunt de Apple TV+ nous propose d’assister aux terribles événements de la nuit du 14 avril pendant laquelle le Président américain est assassiné et de suivre la véritable chasse à l’homme qui s’en est suivie. La série adapte le livre Manhunt - The 12-Day Chase for Lincoln’s Killer de James L. Swanson.

Ce qui frappe immédiatement dans les premières minutes du pilote, c’est l’exactitude des faits qui sont relatés par la série, du contexte politique extrêmement tendu de l’époque (Lincoln est en train de faire inscrire le 13e amendement dans la constitution américaine, la tendance est à la reconnaissance des droits de la communauté afro-américaine par exemple), à l’enquête qui a suivi l’assassinat en passant par l’exécution du plan de Booth et sa fuite vers le Maryland.

Le casting est impeccable. Il est mené par un certain Tobias Menzies, trop souvent sous-estimé depuis qu’il a joué l’incompétent Edmure Tully dans Game of Thrones, dans le rôle du secrétariat d’État à la guerre, Edwin M. Stanton. Anthony Boyle est irrévérencieux en John Wilkes Booth, jouant à la perfection au comédien raté vivant dans l’ombre de son frère et son père "bien plus connus que lui". La voix de Masters Of The Air, déjà sur le streamer fruité, donne vie à un personnage prétentieux et narcissique à souhait, et on sent comme un trouble psychiatrique sous-jacent. Notons également la présence extraordinaire de Glen Morshower dans la série, acteur vétéran à Hollywood qu’on a grand plaisir à voir dans un rôle autre qu’un agent des services secrets ou d’un gradé militaire. Le Aaron Pierce de 24 Heures chrono joue vraiment bien au vice-Président ravi de prendre la place du mort. Hamish Linklater, Lily Collins et Patton Oswalt complètent un casting quatre étoiles.

Sans être enfermée dans une narration linéaire, Manhunt fait fréquemment des retours en arrière pour poser les circonstances qui ont menés Booth et ses acolytes à leur plan machiavélique. Mais pas seulement. Ces scènes, pas simplement de flashback, servent également à donner des indices sur les prochains agissements de bon nombre de personnages, et pas forcément les principaux. L’oeuvre fait également état d’un environnement conspirationniste irrespirable, les personnages n’excluant aucune hypothèse et ayant tendance à ne faire confiance à personne et utilisant la torture pour obtenir ce qu’ils veulent.

Une excellente entrée en matière pour Manhunt écrite sous l’oeil attentif de Monica Baletsky, avec des épisodes réalisés avec beaucoup de minutie, respectant autant que cela fut possible les véritables évènements. Évidemment, la fictionnalisation de certains points de l’intrigue furent nécessaires, et s’intègrent à la perfection dans la narration. Nouveau coup de maître donc à mettre au tableau de chasse de Apple TV+, qui ne fait pas que dans la science-fiction de haut niveau.

NOTE ÉPISODES

BANDE ANNONCE




Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Présumé Innocent : La critique Express
Sugar : Critique de la saison 1
Dark Matter : La critique des deux premiers épisodes
Franklin : La critique des deux premiers épisodes
Sugar : La critique des deux premiers épisodes
Star Wars - The Acolyte : Critique 1.04
Alien - Romulus : La rencontre avec le réalisateur Fede (...)
Avengers 5 : Doctor Strange attendu de pied ferme à partir de (...)
Deadpool : Shawn Levy adorerait inclure Spider-Man à la (...)
Batman - Caped Crusader : Le teaser et des révélations
Resident Alien : Une saison 4 pour la série avec Alan (...)
Officier et Gentleman : Miles Teller en passe de reprendre le (...)
Brèves : Les informations du 22 juin
Rose Bertin, la couturière fatale : La critique du tome (...)
Arcane XV : La critique du JdR à la recherche de votre (...)