La Salle des profs : La critique

Date : 29 / 02 / 2024 à 11h00
Sources :

Unification


LA SALLE DES PROFS

- Date de sortie : 06/03/2024
- Titre original : Das Lehrerzimme
- Durée du film : 1 h 39
- Réalisateur : Ilker Çatak
- Scénaristes : Ilker Çatak, Johannes Duncker
- Interprètes : Leonie Benesch, Leo Stettnisch, Eva Löbau, Michael Klammer, Rafael Stachowiak, Anne-Kathrin Gummich, Kathrin Wehlisch, Sarah Bauerett

LA CRITIQUE

La salle des profs est un très bon film allemand tournant autour d’une jeune professeure bien sympathique.

Le scénario du réalisateur Ilker Çatak et de Johannes Duncker se déroule dans un lycée dans lequel des vols se passent en salle des profs. Une jeune enseignante nouvellement arrivée va alors identifier le coupable, ce qui va lancer une série d’événements devenant de plus en plus incontrôlables.

Le film d’Ilker Çatak tourne principalement autour de cette jeune femme idéaliste voulant faire au mieux. L’œuvre montre que, outre-Rhin, le métier d’enseignant est aussi délicat qu’en France et que la relation avec ses collègues et ses élèves peut être semée d’embûches.

Le long métrage est extrêmement fort. Il a souvent presque une dimension de thriller, tant son suspense va crescendo, alors qu’il est impossible de voir où l’intrigue va mener le spectateur.

La mise en scène intègre parfois des séquences à la limite de l’onirisme qui renforce l’immersion au cœur du récit grâce à la perception imagée qu’à le professeur des événements qui arrivent autour d’elle.

Leonie Benesch est extraordinaire en jeune femme voulant bien faire et déclenchant, sans le vouloir, un chaos qui se répand. Leo Stettnisch est excellent dans le rôle de l’un de ses élèves de cinquième très brillant qu’elle essaye d’aider. L’alchimie entre eux fonctionne parfaitement. Eva Löbau est très intéressante en mère de celui-ci. Quant aux comédiens incarnant les autres professeurs, ils sont tout à fait convaincants.

L’œuvre permet de s’immerger au cœur du système éducatif allemand et d’en découvrir certains éléments très intéressants. Les jeunes gens sont tout à fait crédibles et font vraiment croire aux classes que l’on découvre où le personnage principal enseigne et à la dynamique interne qui s’y déroule.

L’œuvre permet une belle réflexion sur l’idéalisme et sur l’envie de bien faire qui se retrouvent confrontés à la réalité et aux mesquineries de celle-ci. On s’attache très vite aux deux protagonistes principaux, ce qui rend ce qui leur arrive encore plus touchant.

Le lycée, lieu où se déroule la quasi-totalité de l’intrigue, est aussi un personnage à part entière. Ainsi, ses différentes classes, la salle des professeurs, et même les couloirs, ont un rôle à jouer dans un récit particulièrement captivant à suivre.

La salle des profs est un très bon film à l’interprétation sans faille permettant de s’immiscer dans la lente descente aux enfers d’une professeure essayant de faire au mieux. Cette histoire lycéenne dépaysante, associée à une mise en scène d’une grande sobriété, permet d’obtenir une œuvre marquante qui reste longtemps en mémoire.

Touchant et singulier.

SYNOPSIS

Alors qu’une série de vols a lieu en salle des profs, Carla Nowak mène l’enquête dans le collège où elle enseigne. Très vite, tout l’établissement est ébranlé par ses découvertes.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Photographie : Judith Kaufmann
- Montage : Gesa Jäger
- Musique : Marvin Miller
- Costumes : Christian Röhrs
- Décors : Zazie Knepper
- Producteur : Ingo Fliess pour Luzie Lohmeyer Directeur de, if... Productions
- Distributeur : Tandem

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

La Salle des profs



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Resilient Man : La critique
Spy x Family Code - White : La critique
Le Jour où j’ai rencontré ma mère : La critique
Hopeless : La critique
Riddle of Fire : La critique
Deadpool & Wolverine : Un buddy-movie plutôt qu’un (...)
Star Trek - Discovery : Préparez-vous pour un long final
Swamp Thing : Warner Bros. avait sous-estimé la série DC (...)
La Fièvre : Une grosse annonce après le final (SPOILER)
Doctor Who : Ce sera finalement un fauteuil pour deux en (...)
Scoop : La critique du film Netflix
Resilient Man : La critique
Mufasa - Le Roi lion : Comment Barry Jenkins est venu à faire un (...)
S.W.A.T. : Ce ne sera finalement pas la fin sur CBS !
Knight : La campagne de financement Deluxe est lancée