Dune - Deuxième Partie : La critique

Date : 27 / 02 / 2024 à 14h00
Sources :

Unification


DUNE : DEUXIÈME PARTIE

- Date de sortie : 28/02/2024
- Titre original : Dune : Part Tw
- Durée du film : 2 h 46
- Réalisateur : Denis Villeneuve
- Scénaristes : Denis Villeneuve, Jon Spaihts d’après l’œuvre de Frank Herbert
- Interprètes : Timothée Chalamet, Zendaya, Rebecca Ferguson, Josh Brolin, Austin Butler, Florence Pugh, Dave Bautista, Christopher Walken, Stellan Skarsgård, Florence Pugh,, Léa Seydoux, Charlotte Rampling, Stephen McKinley Henderson

LA CRITIQUE

Après une première partie particulièrement spectaculaire et visuellement époustouflante, Dune : Deuxième Partie est encore plus incroyable et magistral.

Le scénario du réalisateur Denis Villeneuve et de Jon Spaihts continue d’exploiter le roman de Frank Herbert, en restant extrêmement fidèle à celui-ci. On découvre donc un Paul Atreides qui s’entraîne avec les Fremen dans l’objectif de bouter les étrangers hors de la planète Dune. Alors que l’Empereur et les Harkonnen font tout pour éradiquer la rébellion.

Le film de Denis Villeneuve est particulièrement sublime. Il en met vraiment plein les yeux et offre des images de toute beauté. Les séquences tournées à l’extérieur sont prodigieuses. On a l’impression d’être transporté à l’autre bout de l’univers sur cette planète désolée où le sable s’étend à perte de vue.

Le travail sur les décors de Shane Vieau et de Zsuzsanna Sipos est impressionnant. Le moindre détail est ciselé et un énorme soin a été porté à tout ce que l’on voit et ce qu’on perçoit, parfois en arrière-plan. Les costumes de Jacqueline West sont remarquables. Ils sont extrêmement diversifiés et tous plus beaux les uns que les autres. D’autant que le nombre de figurants est extrêmement important.

La photographie de Greig Fraser est magnifique. Elle capte parfaitement aussi bien les étendues sauvages d’une planète qui semble plus vraie que nature, que les espaces intérieurs, parfois immenses, dans lesquels les protagonistes évoluent.

Quant aux effets spéciaux, ils sont incroyables et particulièrement crédibles. Qu’il s’agisse des combats, des différents vaisseaux, des tempêtes mortelles ou des vers gigantesques, on ne peut pas rester de marbre devant un tel spectacle.

Timothée Chalamet est excellent en jeune homme confronté à sa destinée. Rebecca Ferguson est impressionnante dans le rôle de sa mère prête à tout pour protéger son fils. Zendaya est superbe en guerrière n’ayant pas froid aux yeux. Dave Bautista est très bon en envoyé des Harkonnen. Austin Butler est imposant en frère cadet. Et Stellan Skarsgård est glaçant dans le rôle du chef de leur famille. Tous les autres comédiens sont bien trouvés et campent parfaitement des personnages parfois torturés.

Le traitement de la religion est extrêmement bien fait. En effet, le personnage principal étant considéré comme un Messi par certains, la croyance est un des éléments fondateurs de la saga de Dune. D’autant qu’on voit parfaitement comment le pouvoir de l’ombre, représenté par les Bene Gesserit, manipule les populations.

L’œuvre est aussi bien flamboyante qu’intimiste. Elle alterne des séquences absolument grandioses avec d’autres montrant la solitude croissante d’un personnage devenant central dans la lutte en cours.

Les séquences attendues, mettant en avant les fameux vers de Dune, sont parfaites. Elles restent longtemps en mémoire et sont d’une telle vraisemblance qu’il est difficile d’imaginer que ces mastodontes n’existent pas vraiment.

On ne voit d’ailleurs jamais passer les 2 h 46 du film, tant celui-ci est passionnant et réussit à entraîner le spectateur au cœur de cette guerre sans merci ayant comme point focal l’occupation d’une planète possédant une ressource indispensable à l’humanité.

Et si le long métrage possède une certaine froideur et ne réussit jamais complètement à faire monter l’émotion, il reste aussi fidèle de ce point de vue à l’œuvre de papier.

Quant à la musique de Hans Zimmer, elle accompagne parfaitement cet affrontement dantesque ayant pour terrain de jeux une planète entière.

Il y a peu de chances que la saga s’arrête là et qu’elle ne se poursuive pas, peut-être avec le même réalisateur aux commandes. Car maintenant, l’univers et les personnages sont bien en place, laissant une grande porte ouverte pour découvrir la suite des aventures de cette planète et de ceux qui se battent pour elle.

Dune : Deuxième Partie est la conclusion exceptionnelle de l’adaptation magistrale d’une œuvre majeure de la science-fiction. Avec son histoire parfaitement mise en scène, un travail éblouissant sur le visuel et sur la création de cette planète et une interprétation impeccable, ne passez vraiment pas à côté d’une œuvre qui va marquer durablement le cinéma de son empreinte.

Grandiose et admirable.

SYNOPSIS

Dans DUNE : DEUXIÈME PARTIE, Paul Atreides s’unit à Chani et aux Fremen pour mener la révolte contre ceux qui ont anéanti sa famille. Hanté par de sombres prémonitions, il se trouve confronté au plus grand des dilemmes : choisir entre l’amour de sa vie et le destin de l’univers.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Photographie : Greig Fraser
- Montage : Joe Walker
- Musique : Hans Zimmer
- Costumes : Jacqueline West
- Décors : Shane Vieau, Zsuzsanna Sipos
- Producteurs : Denis Villeneuve, Jessica Derhammer C, Mary Parent, Cale Boyter, Patrick McCormick, Tanya Lapointe pour Legendary Pictures, Warner Bros. Pictures
- Distributeur : Warner Bros. France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

Dune - Deuxième Partie



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Resilient Man : La critique
Spy x Family Code - White : La critique
Le Jour où j’ai rencontré ma mère : La critique
Hopeless : La critique
Riddle of Fire : La critique
Deadpool & Wolverine : Un buddy-movie plutôt qu’un (...)
Star Trek - Discovery : Préparez-vous pour un long final
Swamp Thing : Warner Bros. avait sous-estimé la série DC (...)
La Fièvre : Une grosse annonce après le final (SPOILER)
Doctor Who : Ce sera finalement un fauteuil pour deux en (...)
Scoop : La critique du film Netflix
Resilient Man : La critique
Mufasa - Le Roi lion : Comment Barry Jenkins est venu à faire un (...)
S.W.A.T. : Ce ne sera finalement pas la fin sur CBS !
Knight : La campagne de financement Deluxe est lancée