Alice : La critique

Date : 25 / 02 / 2024 à 11h00
Sources :

Unification


ALICE

- Date de sortie : 07/09/2011
- Titre original : Neco z Alenk
- Durée du film : 1 h 24
- Réalisateur : Jan Švankmajer
- Scénariste : Jan Švankmajer d’après l’œuvre de Lewis Carroll
- Interprètes : Kristyna Kohoutova

LA CRITIQUE

Si Alice a eu le Grand prix au Festival d’Annecy 1989, ce n’est vraiment pas un hasard, tant le film fait une proposition cinématographique sortant vraiment de l’ordinaire.

Le scénario du réalisateur, et monteur, Jan Švankmajer s’inspire très librement de l’œuvre éponyme de Lewis Carroll. On y découvre ainsi une jeune Alice qui, après s’être assoupie dans sa chambre, va vivre des aventures vraiment surréalistes.

Le long métrage de Jan Švankmajer est particulièrement spectaculaire. Il mélange animation en stop motion et prise de vue réelle pour offrir des péripéties visuelles incroyables, surtout à une époque où les effets spéciaux numériques n’existaient pas encore. Il n’est donc pas surprenant de découvrir qu’il a inspiré les frères Quay, Tim Burton, Terry Gilliam ou encore Bertrand Mandico. Car ses trouvailles visuelles, son imagination débridée et décalée et sa mise en scène surréaliste sont franchement mémorables.

D’autant que c’est Alice elle-même qui raconte son histoire et prête sa voix à tous les personnages. Au fil du récit, elle revêt d’ailleurs deux autres apparences, renforçant l’impact onirique, parfois pas très loin du cauchemar, dans laquelle l’histoire embarque le spectateur.

Kristyna Kohoutova incarne formidablement ce personnage entier se retrouvant embringué dans des péripéties surprenantes dans lesquelles elle se retrouve parfois en mauvaise situation. C’est par contre une autre comédienne dont on découvre la bouche, une séquence visuelle notable qui revient à de très nombreuses reprises au cours de l’histoire.

L’animation est pleine d’inventivité. Les différents personnages rencontrés sont franchement incroyables et parfois pas très loin d’être des créatures cauchemardesques. Ainsi, en dehors des peluches et des marionnettes, ce sont des os d’animaux et des objets du quotidien qui s’agencent pour former des protagonistes marquant visuellement.

Les décors sont aussi très intéressants. Ils reprennent des éléments de la chambre du personnage principal qu’ils détournent de façon imaginative, offrant un véritable cabinet de curiosités à ces derniers. De plus, cette histoire à tiroirs est littéralement illustrée, ces derniers donnants lieux à de nombreuses séquences, parfois cocasses.

L’échelle joue aussi une part importante dans le récit. Alors que les portes ont généralement deux niveaux et que le monde peut grandir ou rétrécir en fonction de ce que consomme le personnage principal.

De l’humour surréaliste s’invite régulièrement au sein de ces aventures marquantes. Vous ne verrez assurément plus les chaussettes de la même manière ! Quant au lapin blanc, une étrange créature empaillée qui prend vie, on n’est pas prêt non plus de l’oublier.

Alice est un film remarquable et particulièrement spectaculaire dont l’animation éblouit et l’imagination, parfois dérangeante, laisse sans voix. Cette nouvelle vision, parfois sombre, de l’œuvre de Lewis Carroll est vraiment incroyable, d’autant que son animation possède une force impressionnante et que la jeune comédienne est tout à fait convaincante.

Surprenant et inventif.

SYNOPSIS

Alice, très librement inspiré du célèbre livre de Lewis Carroll, conte une balade au pays des rêves, parfois teintée de cauchemars. Dans la chambre de la jeune fille à la chevelure blonde, un lapin blanc empaillé se réveille. Il casse la cage en verre et prend la fuite. Alice part à sa poursuite...

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Photographie : Svatopluk Malý
- Montage : Marie Zemanová
- Décors : Jan Švankmajer
- Producteur : Peter-Christian Fueter pour Jaromir Kallista Directeur de, Channel Four Films, Hessischer Rundfunk (HR), Condor Films, Schweizerische Radio- und Fernsehgesellschaft (SRG)
- Distributeur : Malavida Films, Malavida Films

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

Alice


© Malavida


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Resilient Man : La critique
Spy x Family Code - White : La critique
Le Jour où j’ai rencontré ma mère : La critique
Hopeless : La critique
Riddle of Fire : La critique
Deadpool & Wolverine : Un buddy-movie plutôt qu’un (...)
Star Trek - Discovery : Préparez-vous pour un long final
Swamp Thing : Warner Bros. avait sous-estimé la série DC (...)
La Fièvre : Une grosse annonce après le final (SPOILER)
Doctor Who : Ce sera finalement un fauteuil pour deux en (...)
Scoop : La critique du film Netflix
Resilient Man : La critique
Mufasa - Le Roi lion : Comment Barry Jenkins est venu à faire un (...)
S.W.A.T. : Ce ne sera finalement pas la fin sur CBS !
Knight : La campagne de financement Deluxe est lancée