Black Tea : La critique

Date : 23 / 02 / 2024 à 11h00
Sources :

Unification


BLACK TEA

- Date de sortie : 28/02/2024
- Titre original : Black Tea
- Durée du film : 1 h 49
- Réalisateur : Abderrahmane Sissako
- Scénaristes : Abderrahmane Sissako, Kessen Tall
- Interprètes : Nina Melo, Han Chang, Wu Ke-Xi, Michael Chang, Pei-Jen Yu, Wei Huang, Emery Gahuranyi, Isabelle Kabano

LA CRITIQUE

Black Tea est un bon film d’une grande délicatesse présentant un personnage très attachant.

Le scénario du réalisateur Abderrahmane Sissako et de Kessen Tall tourne autour d’une femme qui après avoir renoncé à son mariage va s’installer en Chine et travailler comme apprentie d’un maître de thé. Elle va alors progressivement se rapprocher de celui-ci.

Le film d’Abderrahmane Sissako montre la diaspora ivoirienne en Chine d’une manière très intéressante. En effet, il prend exemple de personnages vraiment intéressants, tout en n’oubliant pas de montrer la manière dont les non Chinois sont parfois traités. De plus, le dépaysement est bien présent. D’autant que de nombreuses langues sont parlées par les protagonistes.

L’œuvre repose sur une magnifique interprétation. Nina Melo est remarquable en femme ayant décidé de tout quitter pour faire sa vie ailleurs. Han Chang est formidable en maître de thé ayant un passé compliqué. Les deux comédiens fonctionnent très bien ensemble et offrent un couple à la relation compliquée.

Le long métrage repose sur une grande subtilité. On a vraiment l’impression de s’immerger dans une autre vie et de suivre au plus près les tribulations sentimentales d’un personnage fort et résilient.

De plus, le traitement du thé est très bien géré. Ce qui permet de découvrir aussi la manière dont ce breuvage est considéré et traité en Chine. Ce qui offre aussi la possibilité de découvrir une autre facette de la cérémonie mise en place autour de lui que celle que l’on voit dans les films japonais. En effet, la gestion de la cérémonie du thé est en grande partie différente dans ces deux pays.

La belle photographie de Aymerick Pilarski rend les divers lieux visités très agréables à découvrir. La mise en scène s’appuie d’ailleurs aussi sur les endroits variés où se déplacent et travaillent les protagonistes principaux. Ce qui permet progressivement de comprendre leur passé et les interrogations qui les habitent.

De plus, le travail sur les décors et celui sur les costumes et les coiffures est vraiment superbe.

Black Tea est un bon film présentant une histoire d’amour compliquée et tournant autour d’une jeune femme intéressante. Avec une histoire parlant aussi bien d’amour que de liberté, une belle réalisation et un duo de comédiens investis, l’œuvre est bien sympathique à regarder.

Touchant et différent.

SYNOPSIS

Aya, une jeune femme ivoirienne d’une trentaine d’années, dit non le jour de son mariage, à la stupeur générale. Émigrée en Chine, elle travaille dans une boutique d’export de thé avec Cai, un Chinois de 45 ans. Aya et Cai tombent amoureux mais leur histoire survivra-t-elle aux tumultes de leurs passés et aux préjugés ?

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Photographie : Aymerick Pilarski
- Montage : Nadia Ben Rachid
- Musique : Armand Amar
- Costumes : Annie Melza Tiburce
- Décors : Véronique Sacrez
- Producteur : David Gauquié, Denis Freyd C, Jeanne Geiben C, Julien Deris, Olivier Père C, Denis Freyd, Jean-Luc Ormières, Vincent Quénault C, Kessen Tall, Nobu Tsai Hsin Hung C, Sidonie Dumas C, Charles S. Cohen, Vincent Wang C, Philippe Lacôte C pour Cédric Ettouati Superviseur post, Sacha Guillaume-Bourbault Directeur de, Sékou Traoré Directeur de, Nathalie Nghet Directeur de, Archipel 35, Arte France Cinéma C, Red Lion (II) C, House on Fire C, Wassakara Productions C, Dune Vision, Cinéfrance Studios, C
- Distributeur : Gaumont Distribution

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

Black Tea



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Resilient Man : La critique
Spy x Family Code - White : La critique
Le Jour où j’ai rencontré ma mère : La critique
Hopeless : La critique
Riddle of Fire : La critique
Deadpool & Wolverine : Un buddy-movie plutôt qu’un (...)
Star Trek - Discovery : Préparez-vous pour un long final
Swamp Thing : Warner Bros. avait sous-estimé la série DC (...)
La Fièvre : Une grosse annonce après le final (SPOILER)
Doctor Who : Ce sera finalement un fauteuil pour deux en (...)
Scoop : La critique du film Netflix
Resilient Man : La critique
Mufasa - Le Roi lion : Comment Barry Jenkins est venu à faire un (...)
S.W.A.T. : Ce ne sera finalement pas la fin sur CBS !
Knight : La campagne de financement Deluxe est lancée