True Detective : Critique 4.02 Night Country Part 2

Date : 22 / 01 / 2024 à 14h00
Sources :

Unification


TRUE DETECTIVE - NIGHT COUNTRY

- Date de diffusion : 22/01/2024
- Diffusion : Prime Video (Warner)
- Épisode : 4.02
- Réalisateur : Issa López
- Scénariste : Issa López
- Interprètes : Jodie Foster, Kali Reis, John Hawkes, Christopher Eccleston, Fiona Shaw, Finn Bennett, Anna Lambe, Aka Niviâna, Isabella LaBlanc, Joel Montgrand

LA CRITIQUE (SANS SPOILER MAJEUR)

L’enquête s’épaissit dans ce qui semble une affaire, à la fois, plus étrange et plus complexe que dans les autres saisons.

Le fantastique s’y confirme, ne serait-ce que dans la scène pré-générique, où l’on se rapproche du film d’horreur, avec le tas de cadavres découvert.

Cette vision, de statues pétrifiées, d’amas informes, nous rapproche d’ailleurs de The Thing d’une part et du Mythe de Cthulhu d’autre part.
Cette dernière influence nous est à nouveau soulignée quand on parle de la ville d’Ennis : Là où le monde s’effiloche sur les bords.
Il faut y voir un goulet, là où le monde des morts et des vivants sont le plus proche.

Notez au passage qu’il existe vraiment une ville de ce nom, mais en Irlande (lieu d’origine d’un des disparus d’ailleurs), et que son nom signifie "île". D’ici à y voir un autre indice, lié au nom de l’île Tsalal d’un roman d’Edgar Allan Poe (nom tiré lui-même de l’hébreu, signifiant Tinter aux oreilles et trembler de peur), il n’y a qu’un pas.

Dans Jérémie 19:3 : Ainsi parle l’Eternel des armées, le Dieu d’Israël : Voici, je vais faire venir sur ce lieu un malheur qui étourdira (Tsalal) les oreilles de quiconque en entendra parler.

Légende, animal-totem, visions, santé mentale défaillante, ou illusions dues à la nuit perpétuelle, on entretient savamment le doute.

On retrouve aussi le signe en spirale, élément central de la saison 1 (et que l’on évoque rapidement dans la saison 3), qui, rappelons-le, est la symbolique du Roi en Jaune (et qui, dans cette saison, relie l’ancien crime au nouveau mystère).

Et il semblerait que ce signe soit ... plus vieux que la glace elle-même... rappelant ainsi la cosmologie des Grands Anciens et autres dieux indépendants.

Mais tout ceci, on s’y attendait, rien qu’en visionnant la bande-annonce de la série (il fallait bien attirer les foules et confirmer que cette quatrième saison s’inscrirait dans le meilleur de True Detective).

Parmi les choses nouvelles, on en apprend un peu plus sur les recherches des scientifiques de la station Tsalal.

On entend aussi parler d’une mine, et d’une entreprise tentaculaire, un antagonisme habituel dans ce genre d’affaire (celle prête à tout pour protéger ses intérêts, les gens qui ne disent rien pour garder leur travail ou la manne d’argent que cela procure à la communauté...)
On évoque même une leucémie et un cancer des os. Des incidences du travail dans la mine ?
Cela est très ténu, mais pourrait constituer une (fausse ?) piste.

On retrouve la détective Danvers (et sa relation prof-élève avec le jeune Peter Prior), dans ses réflexions toujours très intelligentes, telle un Sherlock Holmes à cagoule. De petits détails l’amenant à des déductions toujours justes.
Bien qu’elle affirme : On ne se pose pas les bonnes questions, elle sait au moins dans quelle direction chercher, tentant de dénouer les nœuds de cette affaire complexe, mieux que ceux de ses guirlandes de sapin.
La Détective Navarro, plus en retrait cette fois-ci, est là aussi. Et toutes deux jurent comme des charretiers tout au long de l’épisode !

C’est par cette dernière qu’arrivent deux détails qui pourraient avoir leur importance et qui sont toujours présents dans un bon True Detective : L’étroit lien entre Religion et Paganisme, et l’existence d’un centre d’aide social, nommé Le Phare (autre symbolique du Mythe de Cthulhu, comme dernier refuge de l’humanité, assailli par les forces obscures).

L’intrigue devient donc plus touffue dans cet épisode, au fur et à mesure que le nombre de personnages s’élargit, et que l’on découvre qu’ils sont tous liés d’une manière ou d’une autre (logique, dans une petite communauté qui vit recluse la moitié de l’année, loin de tout).

On retrouvera d’ailleurs, avec plaisir, l’acteur Christopher Eccleston (le neuvième Docteur dans Dr. Who), qui campe un capitaine de police un peu loufoque.

L’ensemble laisse l’impression que beaucoup de petits détails nous ont été livrés ici, qui auront une énorme importance par la suite (comme le fait que la victime de la première affaire était sage-femme), jusqu’à la double découverte de la fin de l’épisode !

BANDE ANNONCE


BANDE ORIGINALE






Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


True Detective - Night Country : L’analyse des réussites et (...)
True Detective : Critique 4.06 Night Country Part 6 FINAL
True Detective : Critique 4.05 Night Country Part 5
True Detective : Critique 4.04 Night Country Part 4
True Detective : Critique 4.03 Night Country Part 3
Deadpool & Wolverine : Un buddy-movie plutôt qu’un (...)
Star Trek - Discovery : Préparez-vous pour un long final
Swamp Thing : Warner Bros. avait sous-estimé la série DC (...)
La Fièvre : Une grosse annonce après le final (SPOILER)
Doctor Who : Ce sera finalement un fauteuil pour deux en (...)
Scoop : La critique du film Netflix
Resilient Man : La critique
Mufasa - Le Roi lion : Comment Barry Jenkins est venu à faire un (...)
S.W.A.T. : Ce ne sera finalement pas la fin sur CBS !
Knight : La campagne de financement Deluxe est lancée