Halo : Critique 2.08 Halo

Date : 24 / 03 / 2024 à 14h00
Sources :

Unification


HALO

- Date de diffusion : 21/03/2024
- Plate-forme de diffusion : Paramount+
- Épisodes : 2.08, Halo
- Réalisateur : Dennie Gordon
- Scénariste : David Weiner
- Interprètes : Pablo Schreiber, Natascha McElhone, Yerin Ha, Charlie Murphy, Shabana Azmi, Bokeem Woodbine, Olive Gray, Kate Kennedy, Natasha Culzac, Bentley Kalu, Rafael Fernandez, Jen Taylor, Fiona O’Shaughnessy, Joseph Morgan, Cristina Rodlo, Christina Bennington

LA CRITIQUE

Ne vous inquiétez pas chers lecteurs. N’essayez donc pas de régler l’image de votre ordinateur (ou smartphone, ou tablette). Vous ne rêvez pas : le titre de l’épisode de la saison 2 de Halo de cette semaine... est bien Halo ! Les équipes de Paramount+ ne peuvent pas être plus explicites, cette semaine, la série vise qu’un seul objectif : montrer la bataille entre Humains et Covenant pour prendre possession de cet anneau aussi bénéfique que destructeur, et l’apparition de nouvelles factions issues des jeux vidéo.

L’épisode de cette semaine de la série phare de Paramount+, c’est en quelque sorte un savant mélange de Star Wars et de The Walking Dead, saupoudré d’une bonne dose de The Last of Us. Star Wars parce que l’épisode nous donne un aperçu de la guerre spatiale que se livrent Humains et Covenant. Sans être de la même facture que les combats entre X-Wing et Bombardiers TIE, l’épisode nous donne de belles séquences de combats spatiaux impliquant en quelque sorte des croiseurs interstellaires. The Walking Dead et The Last of Us parce que la série de David Weiner a mis en place tout ce qui a été nécessaire pour faire entrer un nouvel antagoniste destructeur. Bien connu des joueurs des jeux Halo, ce nouvel antagoniste, tel une infection fongique, a la capacité de prendre le contrôle d’hôtes et d’en faire de véritables prédateurs assoiffés de sang (un peu comme des Rôdeurs). À tel point, que ce nouvel ennemi deviendra la plus grande menace de toute la galaxie. Mais qui dit ce nouvel antagoniste, dit une quatrième faction, là aussi bien connue des joueurs. Sans être spécifiquement nommée, il semble évident que les créateurs des Halos ont bel et bien été intégrés eux aussi dans la série.

Un épisode qui fait donc dans quelque chose qui n’est absolument pas surprenant en soi, mais qui m’a apporté beaucoup de plaisir pendant les 53 minutes qu’il a duré. J’étais loin d’imaginer que la série apporterait aussi vite ces deux autres factions si connues des jeux vidéo à l’écran. Mais quoi de plus logique ? Les aficionados de Halo savent dans quelles circonstances les anneaux ont été construits, et étant donné que la bataille Star-Wars-esque a eu lieu dans le seul et unique but de prendre possession du premier d’entre eux, il est normal que ce nouvel antagoniste - et ce nouvel allié ? - fassent leur apparition. Reste néanmoins que l’épisode ne résout pas clairement la problématique qui légitimise sa production, ni ne donne clairement ce que j’attendais de lui : cette ascension dont parle le slogan de la saison : "De notre chute naîtra notre ascension".

L’épisode apporte également son lot d’actes héroïques et de combats au corps à corps d’une extrême intensité. Malheureusement, la série perd ici et encore de nouveaux personnages principaux. Reste en suspens le destin qui a été réservé à Kai-125. Que dire également des Spartan-III de la série ? J’en ai parlé lors de ma précédente chronique dédiée, les nouveaux "super-soldats" semblent correspondre à ce qu’ils sont dans les jeux vidéo : ils sont bien moins efficaces mais plus nombreux que leurs grands frères représentés par John-117.

Le final tente également d’éclaircir des notions qui peuvent paraître différentes, mais qui finalement tendent vers un même concept. Quand certains parlent de prophétie, d’autres évoque la chance et le devoir, alors que tout a simplement à voir avec le concept du destin. Et c’est sur ces divergences de point de vue que se basent une grande partie des actions des personnages, leur donnant ainsi une dimension presque religieuse alors que d’autres font ce qu’ils ont à faire parce que c’est comme ça que ça se passera et pas autrement.

NOTE ÉPISODE

Tentative de bilan de la saison 2 de Halo : Si le final de la saison est à mon sens à la hauteur des espoirs que j’avais placé en lui, le chemin suivi par l’ensemble des épisodes a parfois été bien long et confus. Halo, c’est du combat à tous les étages, c’est loin d’être une prise de tête, c’est du Covenant - et autres - que les Spartan dégomment à tour de bras. Il est évident que pour qu’une telle série dramatique fonctionne, on ne peut pas rester enfermés dans ce que sont les jeux vidéo, mais un peu moins de parlote, et un peu plus de spectacle, ça aurait fait un peu plus de bien.

Les histoires racontées ont parfois été bien difficiles à comprendre pour le commun des mortels que je suis. En particulier cette effroyable équation à portée mathématique, linguistique et astronomique de la semaine dernière. Mais il faut quand même l’avouer, le reste a été raconté de manière très satisfaisante, et ce n’est pas la peine d’avoir joué aux jeux vidéo pour comprendre ce qui se passe dans la série TV. C’est donc un bon point... On a également eu droit à un peu de spectacle, même si un peu plus n’aurait pas été de refus. Enfin, j’aurais aimé voir un peu plus d’amour dans cette saison. On avait pourtant ressenti quelques papillons dans le ventre à propos de John et Perez, mais ça ne s’est pas fait (en tout cas, pas encore...).

Pablo Schreiber reste une figure qui à mon sens donne vie à un John-117 en live-action parfait. Sans être dans la démonstration à outrance de son humanité sous-jacente, il a réussi à trouver un certain équilibre entre le côté Spartan des jeux vidéo et le côté dramatique de la série. J’avais bien aimé la prestation de Kate Kennedy en Kai-125 lors de la saison 1, mais le sort réservé au personnage dans cette saison 2 n’est pas à la hauteur de ce qu’elle avait apporté la saison dernière. La Catherine Halsey de Natascha McElhone colle parfaitement à cette image de ce savant fou qu’on rencontre si souvent dans les segments SF : incapable de faire la distinction entre découverte scientifique incroyable et le danger de ce que cela peut engendrer, un peu comme les scientifiques vus dans la franchise Alien par exemple. Le personnage de Kwan Ha (Yerin Ha) et ses origines semblent être bien plus que ce qu’ils sont, et on a hâte d’en savoir plus. Enfin, que dire du personnage de Soren ? Récurrent dans la première saison, il est devenu principal dans la seconde, et étant donné les circonstances, il devrait devenir encore plus important pour la suite...

Et avec les nouvelles factions intégrées dans le final de la saison, on ne peut qu’espérer que la suite des évènements ne peut être que positive en matière de narration. Il y a de quoi faire, et la série pourrait entrer dans une nouvelle ère.

Sauf que pour le moment, on ne sait pas si Paramount+ a donné une saison 3 à Halo. Étant l’unes des séries les plus populaires du streamer de Paramount Global, on a de bons espoirs que cela va arriver. Sauf que le géant du divertissement est dans un processus bien délicat depuis un certain temps, et un renouvellement n’est pas du tout garanti, surtout qu’à produire, Halo doit sans aucun doute possible coûter un bras (de Spartan). Mais qui sait ? Au début de 2023, Apple TV+ avait déjà lancé la production de la nouvelle saison de Foundation, bien avant que la nouvelle de son renouvellement ne nous parvienne en décembre dernier, peut-être que Paramount+ fera-t-il de même...

Et même si la moyenne des sept articles critiques que j’ai écrit cette année pour Halo atteint les 3,62/5, je vais être plus généreux avec une note globale de 4/5, n’en déplaise aux esprits chagrins...

NOTE SAISON 2



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Knuckles : Critique de la mini-série Paramount +
The Walking Dead - The Ones Who Live : Critique 1.06 (...)
The Walking Dead - The Ones Who Live : Critique 1.05 (...)
The Walking Dead - The Ones Who Live : Critique 1.04 What (...)
The Walking Dead - The Ones Who Live : Critique 1.03 (...)
House of the Dragon : Quand Game of Thrones rencontre Avengers (...)
Mad Max - Fury Road : George Miller révèle de quoi parle le (...)
Doctor Who : Critique 1.05 73 Yards
Star Trek - Discovery : Comment transformer une bibliothèque de (...)
Godzilla x Kong : Pas de trilogie pour Adam Wingard
Fallout : Xelia Mendes-Jones nous donne un aperçu de ce qui va (...)
Fainéant.e.s : La critique
Le Monde De L’Animation : Interview de Mimi Félixine
Brèves : Les informations du 26 mai
Guerres & Dragons : La critique du tome 1 - La bataille (...)