Griselda : Critique de la mini-série Netflix

Date : 25 / 01 / 2024 à 11h00
Sources :

Unification


GRISELDA

- Date de diffusion : 25/01/2024
- Plateforme de diffusion : Netflix
- Épisodes : 1.01 à 1.06
- Réalisateur : Andrés Baiz
- Scénaristes : Ingrid Escajeda, Doug Miro, Brenna Kouf, Cassie Pappas, Giovanna Sarquis
- Interprètes : Sofia Vergara, Alberto Guerra, Juliana Aidén Martinez, Martín Rodríguez, Vanessa Ferlito, Alberto Ammann, Christian Tappan, Diego Trujillo, Paulina Dávila, Martín Fajardo, Gabriel Sloyer

LA CRITIQUE

Griselda est une très bonne mini-série en 6 épisodes de 1 heure qui tourne autour de la marraine d’un cartel particulièrement redoutable.

Le scénario présente trois ans de la vie de la femme qui a été le mentor de Pablo Escobar. On découvre cette dernière alors qu’elle s’installe aux États-Unis et se lance dans le trafic de drogue.

La vie de celle que l’on a surnommée la veuve noire est haute en couleur, tandis qu’elle doit jongler entre trafic illégal, violence et gestion de ses trois enfants. Un équilibre difficile à trouver pour une femme qui ne s’embarrasse pas d’états d’âme quand il faut se débarrasser de ses rivaux.

La reconstitution des années 70, notamment celle des États-Unis, est très bien faite. On croit vraiment dans cette plongée au siècle précédent grâce au soin qui est porté à tout ce qui est montré à l’écran.

Sofia Vergara est remarquable en personnage principal. Le maquillage qu’elle porte lui donne parfois une apparence un peu étrange. Toutefois, elle est vraiment convaincante dans le rôle de cette femme bien décidé à être une marraine que personne ne remet en question. La comédienne apporte une grande personnalité à celle qu’elle incarne et réussit à la rendre sympathique, malgré les horreurs qu’elle commet.

Doug Miro est formidable dans le rôle de son homme à tout faire. Christian Tappan est sympathique en ami comptable. Martín Rodríguez est très intéressant en adjoint. Et Juliana Aidén Martinez est impeccable en policière travaillant sur le trafic des stupéfiants. La véritable inspectrice retraitée a d’ailleurs servi d’expert sur le tournage de la série. Le reste du casting est aussi très bien trouvé, ce qui permet de proposer des personnages parfois truculents et d’autres fois particulièrement patibulaires.

Le récit est linéaire et permet de suivre la manière dont une femme réussit à arriver au sommet d’un empire criminel, surtout à une époque et dans un milieu où elles n’étaient considérées que comme des moyens de divertissement.

Le portrait de l’enquêtrice est aussi très intéressant. En effet, il montre que dans ce domaine, les compétences ne suffisent pas toujours pour être écoutée et qu’il faut vraiment se battre pour être considérée quand on fait partie de la gent féminine. Ce qu’a fait brillamment cette inspectrice dans le milieu policier.

Le personnage qui a inspiré la série d’Andrés Baiz a marqué son époque et, tout comme d’autres célèbres narcotrafiquants, a connu un destin qui ne s’est pas bien fini. Cette reine de la cocaïne montre aussi les ravages que peut créer la drogue et comment cette dernière peut faire perdre une partie de son jugement et de ses capacités à celui qui cède à sa tentation.

Griselda est une très bonne mini-série qui est particulièrement fascinante et captivante. On enchaîne facilement les épisodes, d’autant que ces derniers réservent de nombreux rebondissements, qu’ils bénéficient d’une reconstitution soignée et d’une superbe interprétation. Aussi, si vous aimez ce type de programme, ne passez vraiment pas à côté de celui-ci qui apporte un certain charme à un personnage très ambivalent.

Il s’agit aussi d’une histoire qui montre parfaitement que si le succès peut être figurant, la chute peut l’être tout autant.

Étonnant et violent.

SYNOPSIS

Biopic sur Griselda Blanco, femme d’affaires colombienne avisée et ambitieuse, qui a créé l’un des cartels les plus rentables de l’histoire, surnommée la "Veuve noire".

BANDE ANNONCE



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


Scoop : La critique du film Netflix
Anthracite - Le mystère de la secte des Écrins : Critique de la (...)
Parasyte The Grey : Critique de la série Netflix
Le Salaire de la Peur : La critique
Le problème à 3 corps : Critique de la saison 1
Deadpool & Wolverine : Un buddy-movie plutôt qu’un (...)
Star Trek - Discovery : Préparez-vous pour un long final
Swamp Thing : Warner Bros. avait sous-estimé la série DC (...)
La Fièvre : Une grosse annonce après le final (SPOILER)
Doctor Who : Ce sera finalement un fauteuil pour deux en (...)
Scoop : La critique du film Netflix
Resilient Man : La critique
Mufasa - Le Roi lion : Comment Barry Jenkins est venu à faire un (...)
S.W.A.T. : Ce ne sera finalement pas la fin sur CBS !
Knight : La campagne de financement Deluxe est lancée