Echo : Critique de la série Marvel

Date : 12 / 01 / 2024 à 14h00
Sources :

Unification


ECHO

- Date de diffusion : 10/01/2024
- Plateforme de diffusion : Disney +
- Épisodes : 1.01 à 1.05
- Réalisateurs : Sydney Freeland, Catriona McKenzie
- Scénaristes : Marion Dayre, Josh Feldman, Steven P. Judd, Ken Kristensen, Ellen Morton, Chantelle M. Wells, Amy Rardin
- Interprètes : Alaqua Cox, Vincent D’Onofrio, Chaske Spencer, Tantoo Cardinal, Devery Jacobs, Zahn McClarnon, Cody Lightning, Graham Greene, Charlie Cox

LA CRITIQUE

Echo, qui possède 5 épisodes d’une quarantaine de minutes, est la première série du MCU à ne pas faire partie de l’univers Marvel qui a été déployé depuis de nombreuses années à travers des films et des séries. Cela lui permet ainsi d’être vue en dehors de toute connaissance de ce qui a été fait avant.

Le scénario se base sur un personnage que l’on avait pu découvrir dans la série Hawkeye. Toutefois, ce n’est pas nécessaire d’avoir rencontré Maya pour suivre ce personnage dans ses nouvelles aventures. En effet, un récapitulatif rapide permet de savoir ce dont on a besoin et l’intrigue se centre presque exclusivement sur son retour dans sa ville natale et sur ses retrouvailles avec sa famille.

Il n’est pas non plus besoin d’avoir des connaissances de la série Dardevil. Ce dernier fait une petite apparition, alors qu’on retrouve Vincent D’Onofrio, toujours très bon dans le rôle du Caïd régnant sans pitié sur la mafia locale. Celui-ci, qui a des liens très fort avec le personnage principal, est le grand antagoniste de la série.

On se trouve donc devant un arc complet. Ce qui n’empêchera pas le personnage de revenir potentiellement plus tard. Il ne faut d’ailleurs pas rater la scène se nichant dans le générique final du dernier épisode pour découvrir l’orientation que pourrait avoir une nouvelle série qui serait dédiée à un autre protagoniste.

La série, réalisée par Sydney Freeland et Catriona McKenzie, est sympathique. Elle bénéficie de combats particulièrement efficaces et violents, ce qui justifie qu’elle ne s’adresse qu’à un public adulte. Les épisodes présentent chacun une femme liée à la lignée du personnage principal, ce qui permet de comprendre le nom même de la série.

L’œuvre est focalisée sur une jeune femme amérindienne. On découvre ainsi son histoire, et celle de son peuple, à travers différentes femmes au cours du temps. Ce qui offre à chacun des épisodes une introduction originale.

De plus, Maya est malentendante et possède une jambe artificielle. On se trouve donc devant quelqu’un que l’on n’a pas l’habitude de voir dans des séries d’action. Surtout dans le rôle d’un personnage n’ayant pas froid aux yeux et qui tape fort.

Elle est remarquablement interprétée par Alaqua Cox qui est parfaitement convaincante en femme pleine de colère qui doit affronter ceux qui veulent la tuer, tout en renouant avec ses origines et sa famille. Chaske Spencer est excellent en oncle essayant de l’aider. Devery Jacobs et Cody Lightning sont sympathiques dont le rôle de ses cousins. Et Tantoo Cardinal et Graham Greene sont impeccables dans ceux de ses grands-parents.

Le travail sur le son est très bon. Régulièrement, celui-ci est coupé, permettant de mieux s’immerger dans la perception qu’à le personnage principal de son environnement.

De jolis effets spéciaux et des cascades millimétrées offrent quelques passages vraiment impressionnants. Alors que les très beaux paysages naturels donnent une grande envie d’aller visiter le coin.

L’œuvre parle avant tout de la famille et de la rédemption et propose un portrait de femme forte, tout en montrant que le handicap n’empêche pas de faire de grandes choses. Sans compter qu’il est extrêmement plaisant de voir le langage des signes américains être utilisé tout au long des épisodes.

Echo est une très bonne série limitée tournant autour d’un personnage sortant de l’ordinaire et contant une fort belle histoire de famille. Il est difficile de s’arrêter avant d’avoir enchaîné tous les épisodes et découvert les péripéties, parfois spectaculaires, qu’ils racontent, portées par un personnage principal remarquablement incarné.

C’est donc une belle réussite que cet écart à la narration étendue de l’univers Marvel qui offre un arc se suffisant en lui-même pouvant s’adresser à des personnes ne s’intéressant pas au reste du MCU.

Original et différent.

SYNOPSIS

Les origines du personnage de Maya Lopez, dont le comportement à New York la rattrape jusque dans sa ville natale. Poursuivie par l’empire criminel de Wilson Fisk elle va devoir faire face à son passé, renouer avec ses origines amérindiennes et embrasser le sens de la famille et de la communauté...

BANDE ANNONCE



Les films et séries TV (sauf Spider-Man et le Spider-verse) sont Copyright © Marvel Studios Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Marvel Studios.
Les films et séries TV Spider-Man et le Spider-verse sont Copyright © Sony Pictures et Marvel Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Marvel Studios.



 Charte des commentaires 


Echo : Critique de la série Marvel
What If...? : Critique 2.08/2.09 Et si... Les Avengers se (...)
What If...? : Critique 2.06/2.07 Et si... Kahhori avait refait le (...)
What If...? : Critique 2.04/2.05 Et si... Iron Man avait (...)
What If...? : Critique 2.02/2.03 Et si... Peter Quill avait (...)
Deadpool & Wolverine : Un buddy-movie plutôt qu’un (...)
Star Trek - Discovery : Préparez-vous pour un long final
Swamp Thing : Warner Bros. avait sous-estimé la série DC (...)
La Fièvre : Une grosse annonce après le final (SPOILER)
Doctor Who : Ce sera finalement un fauteuil pour deux en (...)
Scoop : La critique du film Netflix
Resilient Man : La critique
Mufasa - Le Roi lion : Comment Barry Jenkins est venu à faire un (...)
S.W.A.T. : Ce ne sera finalement pas la fin sur CBS !
Knight : La campagne de financement Deluxe est lancée