Maestro : La critique du film Netflix

Date : 29 / 12 / 2023 à 11h00
Sources :

Unification


MAESTRO

- Date de sortie : 20/10/2023
- Plateforme de diffusion : Netflix
- Titre original : Maestro
- Durée du film : 2 h 09
- Réalisateur : Bradley Cooper
- Scénariste : Bradley Cooper, Josh Singer
- Interprètes : Bradley Cooper, Carey Mulligan, Matt Bomer, Vincenzo Amato, Greg Hildreth, Michael Urie, Brian Klugman, Nick Blaemire

LA CRITIQUE

Maestro est un très bon biopic sur la vie du compositeur, musicien et chef d’orchestre américain Leonard Bernstein.

Le scénario du réalisateur Bradley Cooper et de Josh Singer retrace l’existence, parfois mouvementée, d’un homme qui a démocratisé la musique classique et offert quelques grands morceaux de composition, comme celle du célèbre film West Side Story.

Le film de Bradley Cooper tourne autour d’un homme complexe que l’on découvre remplaçant au pied levé un chef d’orchestre à 25 ans pour un concert enregistré. Si celui-ci est le personnage principal mis en scène, le récit s’en affranchi de temps en temps pour se focaliser sur sa femme, comédienne de talent.

La réalisation est extrêmement brillante et offre des plans tout à fait mémorables. La superbe photographie de Matthew Libatique apporte énormément à cette œuvre. D’autant qu’une partie est filmée en noir et blanc alors que l’autre prend des couleurs.

À l’image d’un homme flamboyant, aimant les humains, et papillonnant d’un travail à l’autre, le long métrage fait sans cesse de nouvelles propositions visuelles qu’il renouvelle. Il est donc facile de se retrouver captivé par celui-ci et de découvrir une vie bien remplie.

De plus, l’un des grands intérêts du film est le traitement du couple, dans une période où le puritanisme avait une grande importance. Un couple soudé malgré ses différences et où Felicia Montealegre Cohn s’est souvent effacée devant son mari célèbre et la manière dont il gère sa vie, y compris sentimentale.

On peut aussi reprocher au film de ne pas vraiment évoquer le maccarthysme et le fait que Leonard Bernstein était surveillé. Bien que cela n’ait eu, heureusement, qu’un impact très limité sur sa carrière.

Bradley Cooper est éblouissant en chef d’orchestre libre ayant marqué de son empreinte la musique américaine. Carey Mulligan est remarquable dans le rôle de son épouse ayant aussi une carrière intéressante. Les autres comédiens sont très bons et incarnent des personnages variés qui ont eu des impacts divers sur la vie des personnages principaux.

La musique est aussi extrêmement importante dans le récit. Celui-ci est ponctué de morceaux musicaux écrits par le compositeur, parfois mis en scène de manière brillante, ou insérés dans certains passages du film comme musique d’accompagnement. Cela permet ainsi de découvrir le registre très étendu de ce génie musical. Et cela donne une grande envie d’écouter certaines de ses œuvres.

Sans compter que le beau travail fait sur les costumes par Mark Bridges et sur les décors par Kevin Thompson propose une plongée efficace dans le siècle précédent et offre une reconstitution soignée de celui-ci.

Il faut aussi saluer le remarquable travail sur les maquillages donnant vraiment l’impression que les comédiens vieillissent au fil du temps qui s’écoule sur plusieurs décennies.

Maestro est un très bon film donnant l’occasion de découvrir de près un homme complexe, un musicien passionné, un compositeur inspiré et un chef d’orchestre inspirant. Avec une histoire proche de la réalité mettant aussi à l’honneur la comédienne Felicia Montealegre Cohn Bernstein qui a partagé sa vie, une réalisation brillante et une interprétation sans faille, l’œuvre est vraiment captivante et mérite assurément d’être regardée.

Puissant et vivant.

SYNOPSIS

Le récit de l’amour aussi grandiose que téméraire qui unira toute leur vie le chef d’orchestre et compositeur Leonard Bernstein et Felicia Montealegre Cohn Bernstein.

BANDE ANNONCE


GALERIE PHOTOS

Maestro



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


Anthracite - Le mystère de la secte des Écrins : Critique de la (...)
Parasyte The Grey : Critique de la série Netflix
Le Salaire de la Peur : La critique
Le problème à 3 corps : Critique de la saison 1
La demoiselle et le dragon : La critique du film Netflix
Invincible : La critique de la Saison 2 (SPOILERS)
Star Trek : Le film sur les origines est confirmé
Dark Matter : La bande annonce de la série Apple TV+
The Walking Dead - The Ones Who Live : Critique 1.04 What (...)
Iron Man : Robert Downey Jr. prêt à reprendre l’armure (...)
Chucky : Critique 3.05 Death Becomes Her
La Planète des Singes - Le Nouveau Royaume : Un extrait du film (...)
Paramount+ : Les plans de Skydance en cas de prise de contrôle de (...)
Mademoiselle Holmes : La critique des premiers épisodes de la (...)
Festival national du film d’animation 2024 : Un programme (...)