Carol et la fin du monde : Critique de la série Netflix

Date : 23 / 12 / 2023 à 11h00
Sources :

Unification


CAROL ET LA FIN DU MONDE

- Date de diffusion : 15/12/2023
- Plateforme de diffusion : Netflix
- Épisodes : 1.01 à 1.10
- Réalisateurs : Luis Grané, Erica Hayes, Mollie Helms, Bert Youn
- Scénaristes : Kevin Arrieta, Dan Guterman, Noah Prestwich
- Interprètes VO : Martha Kelly, Beth Grant, Lawrence Pressman, Kimberly Hebert Gregory, Mel Rodriguez

LA CRITIQUE

Carol et la fin du monde est une intelligente réflexion sur la mort qui donne une bonne série animée en 10 épisodes de 30 minutes.

Une planète géante se dirige vers la Terre. Il ne reste plus que sept mois à cette dernière avant d’être complètement annihilée. Cette prise de conscience a donc complètement transformé les gens qui, pour la plupart, ont décidé de passer un bon moment pour le restant de leur existence.

Le scénario de Kevin Arrieta, Dan Guterman et de Noah Prestwich tourne autour d’une femme qui a des goûts simples et l’envie de vivre comme avant en attendant le moment fatidique. On va donc la suivre, ainsi que sa famille et ses amis, alors que le compte à rebours de la rencontre inexorable entre les deux planètes est lancé.

À l’exception d’un des épisodes, ils sont tous centrés sur le personnage principal dont la voix off, qui personnalise ses pensées, est omniprésente. Il faut d’ailleurs saluer le doublage original de celle-ci par Martha Kelly qui est vraiment excellente et apporte une très grande épaisseur à la femme qu’elle incarne.

La série de Luis Grané, Erica Hayes, Mollie Helms et de Bert Youn est parfois caustique. Elle permet d’aborder un certain nombre de sujets, dont le déni et le désir de profiter de ses derniers moments comme on le veut.

Toutefois, elle repose quand même sur un monde qui continue de fonctionner, malgré le fait que l’on se demande régulièrement où sont passés la plupart des gens. Et la violence est presque inexistante, alors que cela peut paraître peu probable que des individus n’ayant plus rien à perdre ne laissent pas s’exprimer leurs mauvais penchants.

L’œuvre est donc plutôt une réflexion métaphorique sur ce que l’on peut faire lorsque l’on connaît la date de sa mort. Et sur la manière dont un individu peut changer des choses dans la vie des autres.

De plus, il faut saluer l’épisode consacré au surf qui est vraiment très intéressant et offre une étude fine de la psyché.

La fin peut surprendre. Toutefois, on se trouve bien devant la tranche de vie d’une personne se retrouvant face à une crise, personnalisée par une planète venant de plus en plus grande dans le ciel, aussi elle est logique en soi. Et même si elle reste ouverte, elle n’appelle pas vraiment de suite.

Les décors ont un style simplifié et les personnages le sont tout autant. Cela tranche beaucoup avec d’autres œuvres animées s’adressant à un public adulte. Toutefois, son propos le réserve bien à des individus s’interrogeant sur la psychologie et la sociologie qu’un tel événement pourrait induire chez les individus.

Carol et la fin du monde est une bonne série d’animation permettant d’aborder d’une manière originale la mort. Avec un personnage vraiment particulier que l’on prend plaisir à suivre et une histoire surprenante, si on apprécie ce type de récit, il ne faut pas hésiter à jeter un œil dessus.

Surprenant et singulier.

SYNOPSIS

Une mystérieuse planète se précipite vers la Terre, l’extinction est imminente pour les habitants du monde. La majorité des gens se sentent enfin libres de poursuivre leurs rêves les plus fous sauf Carol.

BANDE ANNONCE



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


Anthracite - Le mystère de la secte des Écrins : Critique de la (...)
Parasyte The Grey : Critique de la série Netflix
Le Salaire de la Peur : La critique
Le problème à 3 corps : Critique de la saison 1
La demoiselle et le dragon : La critique du film Netflix
Dark Matter : La bande annonce de la série Apple TV+
The Walking Dead - The Ones Who Live : Critique 1.04 What (...)
Iron Man : Robert Downey Jr. prêt à reprendre l’armure (...)
Chucky : Critique 3.05 Death Becomes Her
La Planète des Singes - Le Nouveau Royaume : Un extrait du film (...)
Paramount+ : Les plans de Skydance en cas de prise de contrôle de (...)
Mademoiselle Holmes : La critique des premiers épisodes de la (...)
Festival national du film d’animation 2024 : Un programme (...)
Dracula - A Love Tale : Le casting intrigant du film de Luc (...)
Les Rats attaquent : Le concours