The Soiled Doves of Tijuana : La critique

Date : 03 / 12 / 2023 à 09h00
Sources :

Unification


THE SOILED DOVES OF TIJUANA

- Date de sortie : 06/12/2023
- Titre original : The Soiled Doves of Tijuana
- Durée du film : 1 h 22
- Réalisateur : Jean-Charles Hue
- Scénariste : Jean-Charles Hue
- Interprètes : Yolanda Mesa Garcia

LA CRITIQUE

Après y avoir été plusieurs fois au fil des années, le réalisateur Jean-Charles Hue pose sa caméra à Tijuana pour filmer les femmes que l’on croise dans les rues avec ce bon The Soiled Doves of Tijuana.

Son documentaire tourne autour de ces personnes ayant trouvé refuge dans ce coin du Mexique et vendant leur corps ou faisant des petits travaux pour se payer la drogue qu’elles consomment. Alors que leur comportement parfois étrange n’interpelle pas les habitants du quartier qui vivent en leur compagnie.

L’œuvre parle énormément de la destinée et de la croyance. Elle est d’ailleurs remplie de chants religieux qui se déroulent lors d’offices en plein air auxquels assistent parfois les personnages principaux qui restent à leur périphérie.

On voit ainsi une société parallèle se dévoiler devant nos yeux, où l’entraide est importante et où les petits trocs et achats permettent à chacun de survivre dans ce milieu où ils n’ont pas grand-chose en ce lieu leur servant d’abri et où ils ne sont pas jugés.

L’œuvre ne tombe jamais dans le misérabilisme et laisse la parole aux principales concernées. Ces dernières parlent parfois de leur passé, de leurs envies, des petites choses qui les touchent, comme l’histoire du pigeon. Toutefois, elles ne se plaignent jamais et s’amusent aussi, portées par le moment présent.

Le long métrage est d’ailleurs filmé au plus près des trois personnages principaux qui sont mis en avant et qui brossent le portrait d’une société parallèle filmée avec une grande véracité et une belle délicatesse.

Il n’y a d’ailleurs aucun jugement qui est porté, aucune critique qui est faite. L’œuvre laisse vraiment la parole aux personnes concernées, auxquelles on s’attache, et qui acceptent de partager une tranche de leur vie sans fard.

The Soiled Doves of Tijuana est un bon documentaire parlant de femmes que l’on voit rarement en scène d’une telle manière. L’œuvre véridique, et parfois crue, propose des portraits saisissants et touchants de femmes qui sont parfois envoûtantes.

Étonnant et original.

SYNOPSIS

Je vais régulièrement à Tijuana depuis plus de 15 ans et j’y croise depuis toujours les silhouettes fantomatiques de femmes qui hantent les lieux. Je les appelle « les dames blanches ».

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Montage : Matthieu Laclau
- Musique : Nino Hue
- Producteur : Cédric Walter pour The Dark
- Distributeur : The Dark

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

The soiled doves of Tijuana



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Demon Slayer : Kimetsu No Yaiba - En route vers l’entraînement
Alice : La critique
Satoshi : La critique
Black Tea : La critique
Bye Bye Tibériade : La critique
Demon Slayer : Kimetsu No Yaiba - En route vers l’entraînement
Alice : La critique
Sherlock & Daughter : David Thewlis en maître des enquêtes (...)
The Sensitive Kind : FX commande un pilote avec Ethan (...)
Un épisode culte : X-Files - Prométhée post-moderne
Netflix - Bandes annonces : 25 février 2024
Star Wars - The Bad Batch : La critique du début de la saison (...)
Star Trek Discovery : La nouvelle bande annonce de la saison (...)
Salem’s Lot : Stephen King pas content avec Warner (...)
Young Sheldon : Pourquoi mettre fin à la série après 7 saisons (...)