My Daemon : Critique de la série Netflix

Date : 29 / 11 / 2023 à 11h00
Sources :

Unification


MY DAEMON

- Date de diffusion : 23/11/2023
- Plateforme de diffusion : Netflix
- Épisodes : 1.01 à 1.13
- Réalisateur : Nat Yoswatananont
- Scénariste : Hirotaka Adachi
- Interprètes : Miyuri Shimabukuro, Kikuchi Cocoro, Fumiko Orikasa, Ayane Sakura, Wataru Hatano, Miyase Naoya

LA CRITIQUE

Depuis des décennies, les films et les séries d’animation japonaises offrent régulièrement des grands moments de science-fiction. My Daemon, en 13 épisodes de 25 minutes, en est le dernier magnifique exemple.

Le scénario d’Hirotaka Adachi tourne autour d’un jeune garçon qui a adopté un daemon. En effet, suite à une catastrophe mondiale, d’étranges créatures se sont multipliées sur Terre et causent souvent des catastrophes avec leurs pouvoirs bien particuliers. On va alors suivre les deux personnages principaux dans une quête dangereuse à travers le Japon pour essayer de sauver la mère de l’adolescent.

La série de Nat Yoswatananont est superbe visuellement. Elle réinvente complètement les œuvres de kaijus en proposant des monstres extrêmement diversifiés aux pouvoirs qui le sont tout autant. On assiste donc à des confrontations et à des affrontements parfois dantesques. Toutefois, l’œuvre possède une grande humanité, avec son personnage principal voulant avant tout que tous vivent ensemble en bonne harmonie.

L’animation est superbe. Si les confrontations musclées sont nombreuses, les passages plus doux et émotionnels ne sont pas en reste. D’autant qu’une vraie poésie se dégage du récit et que la relation entre les deux personnages principaux est magnifique.

Malgré sa violence qui la réserve à un public âgé de plus de 16 ans, l’œuvre est très positive et généreuse. Il est d’ailleurs rare de voir des sujets aussi sombres que ceux développés dans le récit être mis en scène avec autant de cœur et de beauté.

Les personnages sont formidables. Ils ont tous une vraie complexité et le doublage japonais est franchement excellent. Y compris celui de la petite Anna qui voyage avec l’adolescent et qui ne peut dire qu’un mot. Sa doubleuse réussit à lui apporter une grande personnalité.

La musique est aussi superbe. On prend beaucoup de plaisir à suivre ces péripéties pleines de rebondissements, de rencontres spectaculaires et de monstres parvenant à devenir attachants.

My Daemon est une excellente série de science-fiction montrant avec intelligence une catastrophe de grande ampleur, des créatures parfois immenses et la volonté d’un jeune garçon de créer un futur apaisé. Avec une histoire remarquable, une réalisation magnifique et des personnages particulièrement mémorables, l’œuvre se regarde d’une traite et donne vraiment envie d’avoir l’occasion, dans le futur, de se replonger dans ce monde bien particulier où les humains et les créatures essayent de cohabiter ensemble sur la même planète.

Remarquable et spectaculaire.

SYNOPSIS

Dans un futur proche, une explosion nucléaire a causé la fusion temporaire de la Terre et des Enfers – avec une pollution causée par la poussière de cet autre monde. Kento, écolier, trouve dans la forêt Anna, un démon, qu’il garde avec lui. Il part à l’aventure afin de retrouver sa mère.

BANDE ANNONCE



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


Scoop : La critique du film Netflix
Anthracite - Le mystère de la secte des Écrins : Critique de la (...)
Parasyte The Grey : Critique de la série Netflix
Le Salaire de la Peur : La critique
Le problème à 3 corps : Critique de la saison 1
Deadpool & Wolverine : Un buddy-movie plutôt qu’un (...)
Star Trek - Discovery : Préparez-vous pour un long final
Swamp Thing : Warner Bros. avait sous-estimé la série DC (...)
La Fièvre : Une grosse annonce après le final (SPOILER)
Doctor Who : Ce sera finalement un fauteuil pour deux en (...)
Scoop : La critique du film Netflix
Resilient Man : La critique
Mufasa - Le Roi lion : Comment Barry Jenkins est venu à faire un (...)
S.W.A.T. : Ce ne sera finalement pas la fin sur CBS !
Knight : La campagne de financement Deluxe est lancée