The Killer : La critique du film Netflix

Date : 16 / 11 / 2023 à 11h00
Sources :

Unification


THE KILLER

- Date de sortie : 10/11/2023
- Plateforme de diffusion : Netflix
- Titre original : The Killer
Durée du film : 1 h 59
- Réalisateur : David Fincher
- Scénariste : Andrew Kevin Walker d’après l’œuvre de Alexis Nolent, Luc Jacamon
- Interprètes : Michael Fassbender, Tilda Swinton, Arliss Howard, Charles Parnell, Kerry O’Malley, Sophie Charlotte, Emiliano Pernía, Sala Baker

LA CRITIQUE

The Killer est un bon film tournant autour d’un tueur à gages nihiliste qui se retrouve dans une mauvaise situation.

Le scénario d’Andrew Kevin Walker se focalise sur un assassin beaucoup moins doué que ce qu’il s’imagine et qui enchaîne les interventions pas complètement réussies. Car, suite à un échec, il va partir en quête de vengeance.

Le film de David Fincher offre quelques séquences vraiment spectaculaires. Notamment un affrontement qui s’étire en longueur et qui est particulièrement violent. Néanmoins, si les plans sont parfois de toute beauté et extrêmement bien réalisés, l’émotion transparaît bien peu et on ne réussit jamais à s’attacher au personnage principal et à la justification de ses actes.

L’œuvre donc plutôt froide, à l’instar de la belle photographie d’Erik Messerschmidt qui propose des images rentrant dans le spectre du terne et des couleurs désaturées. Et si cela renforce l’impression d’usure et de désenchantement du personnage principal, ce parti-pris ne rend pas forcément les images très agréables à regarder.

Michael Fassbender est remarquable dans le rôle de cet homme répétant sans arrêt le leitmotiv qu’il applique dans sa carrière professionnelle pour réussir correctement ses missions. C’est sa voix off qui accompagne un long métrage peu bavard. Ce qui permet de se plonger dans sa psyché, alors que les événements ne vont pas forcément dans le même sens que ce qu’il veut.

L’œuvre est inspirée d’une bande dessinée française, Le Tueur, et s’en éloigne. Elle préfère montrer la vie solitaire d’un homme pouvant mourir à tout moment et dont le métier et de mettre fin précocement à l’existence des autres.

Sans contexte, sans background, la tranche de vie du personnage principal se déploie devant les yeux des spectateurs, apportant peu d’éléments pour s’attacher au personnage. Ainsi qu’il réussisse, au non, sa quête vengeresse laisse progressivement indifférent.

On se trouve donc devant le road movie en solitaire d’un homme taciturne et peu expressif qui devrait ravir les amateurs du travail de David Fincher et moins emballer ceux qui apprécient des histoires ayant un peu plus d’âme.

The Killer est un bon film montrant de près la vie d’un professionnel de la mort mis en scène loin de l’excitation et de la surenchère d’autres longs métrages similaires. Cette balade désenchantée est très bien filmée et interprétée avec un grand talent par un comédien trouvant la bonne distance entre la perception interne du personnage sur ses capacités et la réalité.

Fascinant et sans émotion.

SYNOPSIS

Après un désastre évité de justesse, un tueur se bat contre ses employeurs et lui-même, dans une mission punitive à travers le monde qui n’a soi-disant rien de personnel.

BANDE ANNONCE


GALERIE PHOTOS

The Killer



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


Code 8 - Partie II : La critique du film Netflix
Avatar le dernier maître de l’air : Critique de la saison 1 (...)
La nuit d’Orion : La critique du film Netflix
Badland Hunters : La critique du film Netflix
Ancestral : Critique de la mini-série Netflix
Dune 3 : S’il pouvait faire un film sans dialogue, Denis (...)
Game of Thrones : De profonds désaccords téléphoniques avec (...)
NCIS : Un spin-off avec Tony et Ziva est en préparation
Horizon - An American Saga : La première bande annonce du projet (...)
Alienoid - Les Protecteurs du futur [Blu-Ray] : La critique
Les aventures imaginaires de Dick Turpin : La critique de la (...)
La Salle des profs : La critique
Mercredi : Une saison 2 comparable au Bal de l’horreur et à (...)
Grotesquerie : Pour une fois que ce n’est pas une American (...)
Only Murders In The Building : Et voilà Eva Longoria pour la (...)